Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Législatives 2017 : Jacques Nikonoff candidat dans la 11e du Pas-de-Calais avec Corinne Taté

Législatives 2017 : Jacques Nikonoff candidat dans la 11e du Pas-de-Calais avec Corinne Taté

Aux législatives la DÉMONDIALISATION, sinon rien [PARDEM]

Communiqué du Parti de la démondialisation

[Pardem]


 

L’enjeu principal des élections législatives des 11 et 18 juin sera le score obtenu par les candidats du Parti de la démondialisation. Le Pardem fera son baptême du feu puisqu’il se présente pour la première fois au suffrage des électeurs. Il a lancé une grande souscription pour financer ses candidats, qui se poursuit actuellement, et à laquelle il est encore possible de participer. Si ce parti est inconnu du grand public, c’est parce qu’il est censuré par les grands médias, qu’ils soient de gauche ou de droite. Il est en effet le seul à présenter un réel danger pour le système. Certes, son poids actuel n’en fait pas une menace électorale immédiate pour les puissants.

Sa force, pour le moment, est ailleurs. Elle est dans son analyse de la mondialisation néolibérale, des conditions à réunir pour démondialiser, et dans son programme. Ce dernier, entre autres, est le seul à expliquer pourquoi le chômage est consciemment et cyniquement organisé par les classes dominantes dans le but de maintenir leurs profits à un haut niveau, et de rediscipliner le monde du travail. Il démontre – cas unique parmi les partis politiques qui ont tous renoncé – comment SUPPRIMER le chômage et la précarité. C’est le potentiel de changement radical que porte le Pardem qui en fait le seul mouvement politique d’avenir au service du peuple.

Dans les circonscriptions où le Pardem n’aura pas de candidat, l’intérêt du peuple sera d’abord de priver le nouveau président de la République d’une majorité parlementaire. Bien sûr, les partis duettistes de l’alternance, le Parti socialiste et Les Républicains, ainsi que leurs satellites (PCF, EELV et PRG d’un côté, UDI d’un autre), n’ont aucune raison de ressusciter après leur disparition lors de la présidentielle qui doit être confirmée aux législatives.

Le Front national, de son côté, est utilisé par une partie du peuple français pour signifier sa colère de voir la souveraineté nationale, base de tout processus démocratique, et les acquis sociaux durement obtenus, bafoués de façon éhontée par une classe politique intégralement acquise aux institutions néolibérales européennes. Ces victimes de la mondialisation se trompent en croyant que le FN est le vecteur d’un changement favorable au peuple. L’échec de Madame Le Pen à la présidentielle doit être confirmé pour les candidats du FN aux législatives.

Quant à la France Insoumise, elle reprend le modèle désastreux du Premier ministre grec de Syriza, Monsieur Tsipras. Sa soumission au système est totale après avoir fait croire l’inverse. C’est la seule roue de secours du système européen en France si le consensus sur le statu quo reposant sur des candidats classiquement néolibéraux ne fonctionne plus. Ce n’est certes pas du tout le premier choix de l’oligarchie, mais cela constitue bel et bien le dernier, si tout le reste échoue.

Les vrais enjeux politiques sont de récupérer des institutions démocratiques, le cadre irremplaçable de la souveraineté nationale en sortant des institutions multilatérales néolibérales, notamment « européennes ». Aucune des « grandes » forces en présence ne le propose clairement. Il s’agit aussi d’entamer enfin le démantèlement de la mondialisation néolibérale. Aucune des « grandes » forces en présence ne le propose clairement. Il s’agit encore de faire de nouveau avancer plus loin les acquis sociaux après avoir défait toutes les mesures néolibérales des trente dernières années. Aucune des « grandes » forces en présence ne le propose clairement.

C’est tout le sens du Pardem, seul parti proposant directement, sans gesticulations ni postures la démondialisation. Il n’y a qu’une seule manière de s’organiser rationnellement et efficacement pour accélérer le processus de restauration de la démocratie et du progrès social. C’est de voter pour les candidats de la seule force de renouvellement politique adaptée aux enjeux fondamentaux de la nouvelle époque qui s’ouvre devant nous, le Pardem.

Le 11 mai 2017

SOURCE :

Commenter cet article