Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

capture d'écran

capture d'écran

 LA VIDÉO DE 38 SECONDES QUI PERMET DE TOUT COMPRENDRE SUR LE VERROUILLAGE MÉDIATIQUE QUI TUE LA DÉMOCRATIE EN FRANCE.


Cette vidéo de 38 secondes doit être diffusée au plus grand nombre possible d'internautes car elle permet de tout comprendre du verrouillage médiatique total qui frappe l'UPR et toute proposition construite de sortir de l'Union européenne. Tout y est : 
- la censure, 
- la déformation volontaire des propos tenus,
- et l’arnaque du projet d'"autre Europe".

La scène se passe sur France Inter le 15 novembre 2016 pendant l'émission matinale "7/9" de Patrick Cohen. Bruno Le Maire est l'invité du jour.

Alexandre, notre très dynamique militant (UPR) de l'île de la Réunion, est parvenu à être sélectionné parmi les auditeurs retenus pour poser une question.

Voici la façon précise dont s'est déroulé ce bref échange :

- Alexandre : « Pour faire le Frexit, il faut avoir été élu clairement pour ça, sans aucune ambiguïté et ce n'est pas votre cas. Il n'y a qu'un seul candidat aujourd'hui qui propose clairement le Frexit, c'est François Asselineau. Vous pas du tout. Ce serait un référendum. Donc qu'est-ce que vous feriez si, malheureusement pour vous le Frexit l'emporte ?" »

- de façon comique, on distingue, au fond du studio, deux journalistes (ou deux accompagnateurs de Bruno Le Maire ?) qui sursautent brutalement en entendant citer François Asselineau, le responsable politique dont même le nom ne doit jamais être prononcé sur une antenne du service public....

- Patrick Cohen (France Inter), faisant semblant de n'avoir pas bien entendu, maquille immédiatement ce que vient de dire Alexandre en remplaçant à l'antenne le nom de Asselineau par le nom de Fillon (qui a le même prénom) : « Euh non, non, François Fillon ne...»

- Au même instant, la régie coupe l'accès d'Alexandre à l'antenne de France Inter : notre militant, privé de parole, ne peut donc pas dénoncer le tour de passe-passe de Patrick Cohen ni nsister sur le fait que c'est bien de François Asselineau et non de François Fillon qu'il a voulu parler. Il est à noter que d'autres auditeurs ont pu dialoguer à l'antenne, sauf Alexandre dont l'accès a été immédiatement coupé.

- Le Maire (faisant semblant, lui aussi, de ne pas avoir compris le nom de "Asselineau") : « Je crois que personne ne propose ça. Et Alexandre, d'abord bonjour à tous mes amis de la Réunion. Je n'ai jamais proposé de référendum sur la sortie de l'Union européenne. Il faut vraiment que les choses soient claires entre nous Alexandre. Ce que je propose, c'est que nous travaillions à un nouveau traité européen, qui permettra de clarifier les institutions européennes, de mieux définir les frontières... etc.»

------

Ainsi, le verrouillage médiatique a repris le dessus après une poignée de secondes de liberté.

Et Bruno Le Maire, en parfait domestique de l'oligarchie, débite un énième projet de renégociation des traités. Un projet d'Autre Europe - dont il sait bien qu'il est parfaitement inoffensif puisque totalement inapplicable - mais qui est la condition sine qua non pour pouvoir passer dans les grands médias.

Pigé ?

François Asselineau
Le 17 novembre 2016

 

 

SOURCE: François Asselineau-Union Populaire Républicaine sur Facebook

Commenter cet article