Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Michel El Diablo

Avant les ÉLECTIONS DÉPARTEMENTALES de MARS 2015 : le point de vue des communistes du PRCF
Avant les ÉLECTIONS DÉPARTEMENTALES de MARS 2015 : le point de vue des communistes du PRCF

SE SAISIR DES ÉLECTIONS LOCALES POUR COMBATTRE LA CONTRE-RÉFORME TERRITORIALE VALLS-M.E.D.E.F.-U.E.

Les élections locales du printemps 2015 ne peuvent laisser indifférents les militants franchement communistes et franchement républicains du PRCF. 

 

Alors que MM. Hollande et Valls, dociles proconsuls de l’UE et exécutants serviles du MEDEF, multiplient les agressions contre les acquis populaires (« pacte de responsabilité », « loi Macron », rabot sur les services publics et les budgets sociaux, privatisation rampante d’EDF et de la SNCF, blocage des salaires et des pensions, casse de la Sécu, abandon d’Alstom au capital américain, fin des « seuils sociaux », etc.) et les interventions de nature impérialistes à l’étranger (Proche-Orient, Afrique, Ukraine…), les communistes doivent se saisir du calendrier électoral pour expliquer aux travailleurs que le « dialogue social » proposé par le pouvoir et par les directions syndicales euro-alignées n’est qu’un leurre dangereux :  seul le combat de classe peut stopper l’offensive du MEDEF et de la réaction contre les conquêtes sociales, la souveraineté nationale et les libertés syndicales et démocratiques.

 

Face aux mensonges qui paralysent la « gauche » établie(« Europe sociale, démocratique et pacifique », « guerres pour les droits de l’homme », « euro au service de la croissance »…), le PRCF appelle à unir les communistes, à fédérer les syndicalistes qui préfèrent la lutte des classes à la lutte des places, à rassembler les patriotes républicains également opposés à l’UMPS et à l’U.M.’ Pen en gestation, à construire un Front antifasciste, patriotique et progressistepour sortir la France du mouroir de l’euro, de l’UE atlantique et du système capitaliste de plus en plus rétrograde, belliciste et fascisant.

 

Il faut cependant noter que le cadre institutionnel mis en place de concert par le PS et par l’UMP pour redécouper les cantons interdit radicalement que le PRCF les cautionne en présentant partout des candidats. En effet, le redécoupage territorial détruit méthodiquement les cantons à taille humaine, il « noie » délibérément les cantons à tradition ouvrière et communiste, et son vrai but est de faire cautionner par le peuple la suppression de fait des départements, la réduction à rien du pouvoir des communes, la mise en place de « Länder » et d’euro-métropoles détruisant la République une et indivisible et taillées sur mesure pour le grand capital. Il serait donc logique de boycotter ces élections qui ne sont qu’une manière d’ajuster les collectivités territoriales héritées de 1789 à la « reconfiguration des territoires » exigée par le MEDEF dans le cadre des « Etats-Unis d’Europe » intégrés à l’ « Union transatlantique » (manifeste du MEDEF, décembre 2011).

 

Le PRCF laissera cependant ses ARC (associations départementales du PRCF) libres de présenter ici ou là des candidats là où cela pourrait être utile pour promouvoir les idées de lutte sur les bases indiquées ci-dessus, tout en indiquant clairement que le scrutin est foncièrement antidémocratique et que le combat principal reste, et de loin, l’action de classe et de masse pour changer la société.

 

Le PRCF ne pratiquera pas le nihilisme à l’égard des élus communistes ou progressistes qui, à l’exclusion de tous ceux qui cautionnent le gouvernement actuel, ont montré par une attitude constante de soutien aux luttes, d’opposition à l’euro-austérité et aux guerres, de défense de la souveraineté nationale, des libertés démocratiques, qu’ils sont des points d’appui pour le mouvement populaire et les résistances civiques, linguistiques (refus du tout-anglais et de la Charte européenne des langues, défense des communes et des départements contre les métropoles et les euro-régions, refus des guerres impérialistes, du Traité de Lisbonne et des traités supranationaux). Il reviendra, au cas par cas, aux ARC du PRCF de rencontrer ces élus et de les soutenir sur la base d’un dialogue respectueux. En particulier, il conviendra de demander à ces élus sortants s’ils comptent appeler à la manifestation que les communistes radicalement euro-critiques organiseront sans doute en mai prochain avec d’autres progressistes et patriotes pour appeler le mouvement populaire à sortir la France de l’UE atlantique, antisociale, fascisante et supranationale.

 

Au second tour, sans cautionner en rien les candidats UMP ou PS, les militants du PRCF appelleront les électeurs populaires à ne donner aucune voix au FN dont les dirigeants légitiment la torture et se disent prêts à gouverner sous la présidence de Hollande pour « reprendre en main » le pays (Alliot) sans remettre réellement en cause l’appartenance de la France à l’UE, à la zone euro et à l’OTAN.

 

source: initiative communiste

 

Commenter cet article