Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Michel El Diablo

Nouvelles COMBINAISONS politiques

Le 1er tour de l’élection législative du Doubs a confirmé – et de quelle façon - que le temps était venu pour les dirigeants capitalistes qui tiennent les rênes de notre pays, de procéder au remplacement de l’équipe socialiste qui dirige le gouvernement.

 

Cela s’est passé très vite. Il y a moins de 3 ans, Sarkozy était balayé par une vague populaire. A son tour son remplaçant Hollande peut s’effondrer. Fin mars les élections cantonales auront lieu, les élections régionales suivront à la fin de l’année et en 2017 se dérouleront l’élection Présidentielle et les élections législatives dans la foulée.

 

C’est dire si le temps presse pour les maîtres véritables de l’économie et de la finance, les grands groupes capitalistes. Une fois de plus ils doivent répondre à la question : que faut-il changer pour que rien ne change ? Autrement dit, quelle nouvelle construction politique à leur service, donc sans risque pour eux doivent-ils mettre sur pied ?

 

« L’UMP tangue » titre « Le Figaro » du 4 février. Après 3 jours de déclarations contradictoires et 2 heures ½ de huis clos en bureau politique ses dirigeants ont fini par arrêter leur position pour le second tour de l’élection du Doubs. A la fin de la discussion un texte retenait la formule « les électeurs sont libres de choisir ». Cette version soutenue par Sarkozy a été rejetée. La motion « ni – ni » défendue par Copé, Wauquiez, Fillon etc. a été adoptée.

 

« Comprenne qui pourra » titre « Le Figaro » qui a pourtant bien compris de quoi il s’agissait. Il dit à ses lecteurs que l’UMP doit faire « un véritable choix stratégique… Il s’agit de savoir si le clivage gauche – droite demeurera le clivage politique principal qui organise le fonctionnement du système politique. C’est en fonction de la réponse donnée à cette question que l’UMP doit faire son choix ».

 

Une alliance (avec toutes les variantes possibles) UMP –PS, PS – UMP au nom d’un « rassemblement républicain » avec en plus les Indépendants et le Centre. On peut penser aussi à une alliance PS – Centre, ou à une alliance FN avec une partie du Centre et de l’UMP.

 

Entre des partis et formations politiques qui ont en commun d’être, chacun à sa façon, au service du capitalisme, un grand nombre de constructions sont possibles. Pendant sa campagne électorale, Hollande avait imprudemment proclamé que « la finance était sa seule ennemie », on connait la suite.

 

Cette opération de relève politique récupérée par le capital ne se limite pas à ça.

 

« Pour 2017, je suis disponible » vient de déclarer Mélenchon dans un article d’une page de « l’Humanité » du 1er février. « Ne perdons pas de temps car il faut que le peuple se mette en appétit… Si nous devions gouverner, je saurais le faire. Pour cela il faut un programme partagé. Avec Cécile Duflot, Pierre Laurent, Clémentine Autain et bien d’autres nous venons de signer un texte pour un programme partagé en affirmant vouloir gouverner ensemble ». Qui a entendu parler de ce programme, personne ! Mais on sait qu’il ne s’attaque pas au système capitalisme. Le secrétaire du PCF dans le Val de Marne annonce qu’au second tour des départementales de mars «  nous nous rassemblerons pour faire barrage à la droite ». Avec le PS.

 

On pourrait multiplier les exemples mais la preuve est faite que de ce côté aussi la recherche d’alliances sans principes continue avec les mêmes responsables de la situation actuelle.

 

Syriza, Podemos sont les boussoles auxquelles se repèrent tous ceux - là qui en France parlent de cette « alliance citoyenne » aux contours mal définis et sans programme sérieux. Ce n’est pas non plus de ce côté-là qu’est le changement véritable

 

Le changement réel, il est dans le rassemblement des travailleurs et du peuple autour d’un programme révolutionnaire qui s’attaquera enfin aux propriétaires capitalistes des grands moyens de production et d’échanges qui sont les maîtres dans notre pays. Il faut pour cela construire un grand parti révolutionnaire pour diriger ce combat.

 

source : site « communistes »

relayé par el diablo

 

Commenter cet article