Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Michel El Diablo

PLAN DE COUP D'ETAT au VENEZUELA : Soutien populaire massif au Président Nicolas Maduro

 

Caracas - Le Parti Socialiste Uni du Venezuela (PSUV) s'est joint ce vendredi à la solidarité populaire avec le président Nicolas Maduro, qui, la veille, a dénoncé un plan de coup d'Etat perpétré contre lui.

 

L'organisation politique, avec le Grand Pôle Patriotique qui regroupe d'autres mouvements sociaux a soutenu la gestion du président et annoncé dans un communiqué que des mesures pour défendre la Révolution Bolivarienne sont en préparation, rapporte PL.

 

Pour sa part, le Haut Commandement Militaire du Venezuela s'est déclaré loyal au président constitutionnel Nicolas Maduro et à la Révolution Bolivarienne, selon Telesur.

 

"Les Forces Armées Nationales réaffirment leur soutien et leur loyauté au président Nicolas Maduro et leur engagement dans la construction du socialisme et la volonté du peuple et avec les postulats du Plan de la Patrie dans la construction du socialisme" a déclaré le ministre de la Défense, Vladimir Padrino Lopez.

 

"Face à cette situation, les Forces Armées continues à être unies et condamnent tout acte de barbarie, un pays ne se construit pas avec le violence", a-t-il confirmé.

 

Il a signalé que les plans violents, dans le cadre de ce qu'on appelle "l'Opération Jericho", "ont été neutralisés grâce à la loyauté et à l'intégrité des fonctionnaires du pays."

 

Padrino Lopez a affirmé que ceux qui sont impliqués dans les plans de coup d'Etat sont un minuscule groupe et ne représentent pas les Forces Armées Nationales Bolivariennes (FANB).

"Nous nous joignons à la ferme condamnation que sentent les Forces Armées pour la conduite d'un minuscule groupe de militaires qui, poussés par les plus mesquines intentions de secteurs apatrides ont souillé le respect et l'image des institutions pour porter atteinte à la démocratie".

Le gouverneur de l'état vénézuélien d'Aragua, Tareck El Aissami, a aussi manifesté, au nom de ses homologues bolivariens, son soutien à Maduro qui a condamné la conspiration patronnée depuis les Etats-Unis.

El Aissami a affirmé que Maduro n'est pas seul et peut compter sur le soutien des 20 gouverneurs des 20 états représentants de la Révolution Bolivarienne, pour mener à bien le mandat donné la veille par Maduro leur demandant de sortir dans la rue avec le peuple s'il lui arrivait quelque chose.

De la même façon, le président de l'Assemblée Nationale, Diosdado Cabello, a assuré que toute attaque de ce genre, dans laquelle serait impliquée la droite locale, serait une attaque contre le peuple.

Dans son émission de télévision Con el Mazo Dando, avec le maire de Caracas, Jorge Rodríguez, le leader parlementaire a montré des preuves convaincantes du coup d'Etat qui impliquent Washington et des députés de l'opposition comme Julio Borges et Antonio Ledezma.

Solidarité mondiale avec le Venezuela.

Pendant ce temps, l'UNASUR, le Parlatino et plusieurs leaders de la région se sont prononcés en soutien à la démocratie au Venezuela et au président national Nicolas Maduro face à la tentative de coup d'Etat démantelé dans le pays.

Le secrétaire général de l'Union des Nations Sud-américaines (UNASUR), Ernesto Samper, a exprimé ce vendredi le soutien de cet organisme au Gouvernement du président vénézuélien.

Sur son compte Twitter, il a écrit que "des possibilités de coup d'Etat militaire au Venezuela révèlent une escalade préoccupante de la violence contre sa démocratie".

Il a aussi affirmé que "l'UNASUR réaffirme sa volonté de trouver des chemins démocratiques et pacifiques et réitère son soutien Président Nicolas Maduro".

Pour sa part, le président de Bolivie, Evo Morales, a exprimé ce vendredi sa solidarité avec la Révolution Bolivarienne et avec Nicolas Maduro, après avoir appris la tentative de coup d'Etat dans son pays, coup d'Etat "qui prétend ne pas respecter la démocratie des peuples".

Depuis le Palais du Gouvernement, Morales a précisé qu'il y a 2 jours, il a eu une conversation téléphonique avec Maduro qui l'a informé sur des "sujets délicats" et des secteurs qui ne respectent pas la démocratie au pays, la volonté de son peuple, avec une tentative de coup d'Etat.

Le président du Parlatino, Angel Rodríguez, a déclaré à Telesur que cette semaine, ils dénonceront devant le Ministère Public vénézuélien le plan de coup d'Etat pour qu'une enquête soit faite sur les dirigeants de l'opposition Julio Borges et Antonio Ledezma.

Rodríguez a dit qu'avec l' UNASUR, l'OEA et la CELAC uniront leurs efforts pour faire respecter les institutions.

Il a souligné que bien que le plan putschiste ait échoué à cause de l'intervention des autorités vénézuéliennes, on doit faire une enquête dessus et que "si nous le voyons comme une action isolée, cela n'a pas de sens, c'est la situation délicate qui se révèle".

Une action dirigée depuis les Etats-Unis.

président vénézuélien, Nicolas Maduro, a annoncé jeudi que son gouvernement a démantelé ce qu'il a qualifié "d'attentat putschiste dirigé depuis les Etats-Unis contre la Constitution et le peuple".

Le chef de l'Etat, qui a appelé les Vénézuéliens a être en alerte et à préserver la paix face à ces menaces, a révélé lors d'une rencontre avec la jeunesse vénézuélienne que la manoeuvre a été démantelée grâce à un officier loyal qui a dénoncé l'orchestration de l'émeute par des militaires traîtres.

Maduro a insisté pour qualifier cette action "d'attentat putschiste parce qu'elle n'a pas amené de coup d'Etat" en utilisant l'aviation militaire.

Il a remercié les militaires de la patrie et les organes de renseignement et de contre-espionnage parce que "grâce à eux, nous avons pu donner une suite et démanteler complètement cette manoeuvre".

Deux officiers et deux civils enregistraient la vidéo et un officier nous envoyait l'information sur tout cela, a-t-il révélé, selon PL.

Le président a déploré que parmi les conjurés, tous en prison en ce moment, se trouvait un militaire du nom d'Hernandez à qui il avait pardonné pour une tentative similaire l'année dernière à cause de la bienveillance de la Révolution Bolivarienne "qui nous fait souvent agir avec magnanimité parce que nous sommes chavistes".

Cet individu a reçu l'ordre, l'argent et le plan des opérations d'importants secteurs politiques, c'était un groupe financé depuis Miami qui enregistrerait une vidéo sur un officier emprisonné et le 13 février, un avion Tucano attaquerait le Palais de Miraflores où le Président participait à une réunion.

Selon Maduro, l'ordre aurait été donné quand les conjurés auraient annoncé un programme de gouvernement de transition conçu par eux sous le nom d'"Appel aux Vénézuéliens à un plan d'action pour la transition" et ensuite, se seraient succédées des actions violentes parmi lesquelles des assassinats ce jeudi à Caracas.

Ils prétendaient prendre un endroit où j'ai été élevé dans l'église de San Pedro, très lié à moi, s'enchaîner aux médias, annoncer un show international et ensuite, au milieu de ce scandale, l'attaque aérienne pour chercher ce qu'ils appellent "la crise parfaite", a-t-il expliqué.

Source en espagnol: GRANMA.CU

 

SOURCE :

Commenter cet article