Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Michel El Diablo

DJIHAD ET MANIPULATIONS

Hollande, Valls, et leurs serviteurs des médias, ne cessent de le répéter en boucle : nous, l’Occident vertueux, L’Union Européenne championne des libertés d’expression et des droits de l’Homme, sommes en guerre avec ces criminels sortis d’un Islam venimeux, ces djihadistes qui tuent à Paris et Copenhague, qui décapitent ou brûlent leurs otages en Syrie, en les filmant pour s’en vanter, qui profanent un cimetière juif en Alsace…. Plus rien d’autre ne compte, nous devons nous unir contre ces menaces effroyables, accepter nos chefs de guerre, seuls capables de résister, passer sur leurs petits travers …


Le problème est que cette version intéressée de la réalité est débile, contraire à tout bon sens.


D’abord parce que l’Occident n’est pas si vertueux ; que l’Union Européenne organise chômage, destruction des industries et concurrence sauvage entre les salariés des différents pays, au profit des seuls privilégiés et actionnaires. Et parce que sa version militaire, L’OTAN, souffle sur les braises de la guerre en Afrique, au moyen orient, en Ukraine, au lieu de les éteindre. 


Ensuite, parce que ces djihadistes médiatisés au-delà de toute mesure, enfants perdus qui relèvent plus de la délinquance que de l’idée, prétendent se réclamer d’un Islam qu’ils ignorent, puisque l’islam a toujours condamné le meurtre, en toute circonstance. Ils sont en fait les meilleurs alliés des xénophobes, en leur permettant de présenter les musulmans comme menace potentielle, comme un corps criminogène étranger à nos sociétés organisées.


En s’en prenant aux citoyens juifs de France ou de Danemark, ils permettent à Monsieur Netanyahou, encore éclaboussé du sang des enfants bombardés de Gaza, d’appeler les « Israélites menacés » à Paris ou ailleurs, à rejoindre les colons israéliens pour écraser encore plus les Palestiniens. Ces quelques djihadistes, criminels médiatisés, sont aussi les meilleurs alliés du colonialisme israélien et de l’antisémitisme, qui se nourrissent l’un de l’autre.


Alors que la colère populaire contre le « libéralisme austéritaire » de l’Union Européenne se lève à Athènes, à Madrid et ailleurs, l’opinion française abreuvée des quelques délinquants « djihadistes » est tétanisée au point de ne pas voir qu’elle devrait se joindre massivement à cette lutte. Le jour même où l’attentat de Copenhague et la profanation du cimetière alsacien occupaient les écrans, les lois libérales de Messieurs Macron et Valls, et leurs dispositifs favorisant, plus encore, l’exploitation des salariés par leurs patrons, étaient imposés à l’Assemblée par l’utilisation de l’article 49-3 de la constitution.


Les djihadistes, délinquants et criminels médiatisés, supposés être les farouches ennemis de l’Occident libéral capitaliste, sont en fait les meilleurs auxiliaires des politiciens qui le dirigent.


En fait de guerre, nous vivons une magistrale manipulation des esprits, que même Orwell ne put imaginer. Ces djihadistes là sont si utiles au capitalisme actuel et à ses tares qu’il les eût inventés si, malheureusement, ils n’existaient.

 

Francis ARZALIER

 

SOURCE

 

Commenter cet article