Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Michel El Diablo

 LA SORTIE DE L’EURO ? La manipulation des consciences par la télévision publique! [mars 2015]

France 5 a diffuser le mardi 17 février 2015, un documentaire de propagande intitulé « Bey Bey l’euro » . Dans cette fiction, les inconditionnel de l’euro comme l’économiste jacques Attali, ont tenu un rôle prépondérant, alors que les partisans de la sortie de l’euro était très peu représentés. Le plus grave a été la volonté consciente et délibérée des réalisateurs de provoquer une peur, voire une panique dans l’opinion.

 

L’hypothèse présentée dans cette fiction, la sortie de l’euro de l’Italie suite à une crise bancaire, est absurde. Aucun pays ne sortira de l’euro en raison d’une crise bancaire. L’union européenne a été confronté à cette situation par le passé et il ne fut jamais question d’une sortie de l’euro. Une telle crise financière peut être gérée par la BCE ou par la Banque centrale du pays en question. Les seules raisons qui peuvent provoquer une sortie de l’euro sont la question des dettes nationales et des difficultés économiques de compétitivité insurmontables rendant impératives une dépréciation de la monnaie. Le ton de cette fiction  est volontairement alarmiste et même catastrophiste. On a senti la volonté délibérée de faire peur au téléspectateur qui regarde. De la part d’une chaîne publique, c’est une attitude scandaleuse et honteuse.

 

Avant de poursuivre, il nécessaire de rappeler que l’Union Européenne n’est pas l’Europe. L’Europe a existé culturellement et politiquement avant la CEE (l’ancêtre de l’UE). L’UE a figé les relations entre les pays Européens et n’a pas été une « force de paix » à l’échelle du continent européen. De plus la politique économique menée par l’UE depuis les années 2000 dans la zone euro est la cause de la faible croissance européenne et de la montée vertigineuse du chômage en Grèce, en Espagne, au Portugal mais aussi en Italie. En France malgré les milliards injectés dans les poches des entreprises du CAC 40 ce sont presque 5 millions de nos concitoyens qui vont pointer à Pôle Emploi où qui sont à la recherche d’un travail. Loin d’améliorer la vie des populations, l’UE à accentué les inégalités entre les plus riches et les plus pauvres.

 

Contrairement aux affirmations d’économistes de droite et de « gauche » et d’une certaine « gauche de la gauche » et des médias, une sortie de l’euro aurait de nombreux avantages. Tout d’abord, une dépréciation du franc retrouvé de 20% à 30% cela reconstituerait immédiatement la compétitivité des entreprises française, tant à l’export que sur le marché intérieur français. Cela donnerait un formidable élan à l’économie, entraînant une croissance de l’ordre de 15% à 20% sur une durée de 4 à 5 ans. De plus, l’industrie serait la grande bénéficiaire de cette dépréciation. Son effet bénéfique se ferait aussi sentir dans les services associés à l’industrie et dans les branches sensibles aux mouvements de taux de change, comme le tourisme, l’hôtellerie et la restauration.

 

Autre avantage, serait une forte réduction du poids de la dette, allègement du fardeau fiscal qui pèse énormément sur les ménages, financé par une rentrée des recettes fiscales engendrées par cette croissance.

 

Dernier avantage important, serait de faire reculer massivement le chômage, et de créer massivement des emplois dans l’industrie, estimé – sur la base des demandeurs d’emploi de catégorie A – l’on aurait une création nette d’emplois de 1,5 à 2,2 millions en trois ans.

 

C’est pourquoi, En nous appuyant sur les luttes actuelles et celles en devenir, le PRCF propose aux militant(e)s et aux organisations communistes, aux syndicats, aux progressistes et patriotes antiracistes et antifascistes, à tous ceux qui s’opposent à cette guerre de classe européenne et qui ont milité pour la victoire du NON au Traité Constitutionnel Européen en 2005, d’organiser ensemble une grande manifestation unitaire le 30 mai à Paris.

 

Ce sera la meilleure réponse à ce gouvernement de « gauche » qui mène une politique de droite, en imposant par le « tous ensemble et en même temps » la seule issue à la crise qui engraisse toujours plus les milliardaires et appauvris toujours plus les travailleurs : la sortie de l’Euro, de l’UE, de l’OTAN et du capitalisme est la condition minimale pour que notre pays retrouve sa liberté et puisse mettre en œuvre une politique sociale et économique favorable aux travailleurs qui créent toutes les richesses de notre pays.

 

Nous pouvons populariser cette manifestation en distribuant massivement le 4 pages généralistes de janvier février 2015  intitulé : “Brisons l’étau du parti maastrichtien unique et de la fascisation en cours” (cliquez ci-dessous)

 

Source chiffrée: site atlantico – rubrique « pieds dans le plat – Article « sortir de l’euro voire de l’Europe ». Par les économistes : Jacques Sapir – Philippe Martin et Nicolas Goetzmann, conseiller en stratégie d’investissement et analyste macroéconomique.

 

 

LU SUR LE SITE:

Commenter cet article