Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Michel El Diablo

Le VENEZUELA dénonce « l’agression grave » des USA [vidéo]
Le 9 mars 2015, le président Barack Obama a émis un décret qui déclare le Venezuela comme étant une « menace inhabituelle et exceptionnelle à la sécurité nationale et la politique extérieure des États-Unis ». Lors d'une conférence de presse qui a eu lieu à Bruxelles le 13 mars, l'Equipe Investig'Action a recueilli les déclarations du Monsieur l'Ambassadeur de la République Bolivarienne du Venezuela en Belgique, Luxembourg et l'Union Européenne, qui dénonce l'"agression grave" des Etats-Unis contre la souveraineté, la démocratie et la paix au Venezuela.

 

Journée Mondiale de Solidarité avec la Revolution Bolivarienne

Solidarité avec le Venezuela

Les mouvements sociaux lancent une pétition pour le retrait de la déclaration de menace 

Le retrait immédiat du décret exécutif signé par le Président des États-Unis, Barack Obama, contre le Venezuela. C’est la demande des mouvements sociaux en solidarité avec la Patrie Bolivarienne. 

La pétition est menée à travers l’initiative « Obama, le Venezuela n’est pas une menace ». 


 

Pour signer la pétition, suivez le lien suivant : https://www.change.org/p/presidente... 

Lien abrégé : http://goo.gl/wBRiFI 


 

Dans le texte de la pétition, il est fait « appel au gouvernement des États-Unis à assumer ses obligations internationales quant au respect de l’auto-détermination des peuples et au droit de ces dernier de choisir librement leur voie ». 

 

Les auteurs soulignent qu’il est étonnant que cette déclaration des États-Unis survienne deux jours après « que l’Union des Nations du Sud, organe d’intégration régionale, s’est rendue au Venezuela et réunie avec tous les pouvoirs publics de ce pays ainsi qu’avec divers représentants des différents partis qui composent l’opposition vénézuélienne, cette démarche traduisant une consécration de la démocratie du Venezuela et des élections parlementaires prévues pour la fin de l’année ». 

Il faut également souligner la demande réalisée par le gouvernement vénézuélien auprès de l’Unasur pour faciliter le dialogue avec le gouvernement nord-américain. 

En outre, « les sanctions, les embargos et les agressions armées, aucune de ces voies ne permet un véritable dialogue. L’histoire a démontré, comme l’a reconnu le gouvernement Obama le 17 décembre dernier avec Cuba, qu’il s’agit de politiques inefficaces qui ne causent que des dommages aux peuples ». 

Les signataires appellent le Président Obama à retirer le décret exécutif contre le Venezuela et à « normaliser les relations diplomatiques avec le gouvernement légitimement élu du Président Nicolás Maduro, sur base du respect mutuel et du principe de non-ingérence dans les affaires internes des pays ». 

L’initiative dispose déjà d’un compte sur le réseau social Twitter, @VzlaNoEsAmenaza, et son profil Facebook est disponible à l’adresse suivante : 
https://www.facebook.com/hugo.chavez.77

Le groupe Facebook de la pétition est : www.facebook.com/groups/3503... 

Pour inviter d’autres personnes à se joindre à la pétition en ligne, il faut envoyer directement le lien (complet ou abrégé) qui renseigne les modalités pour rejoindre la cause : le formulaire, situé du côté droit de la page, est intitulé « Signez cette pétition/Sign this petition », renseignez-y vos nom, prénom(s) et adresse e-mail valable, pays, ville et si vous le souhaitez, la raison pour laquelle vous signez cette pétition, vous pouvez également choisir de partager cette action sur Facebook avant de sélectionner l’option « Signer/Sign » pour terminer. 

 

SOURCE:

Commenter cet article