Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Michel El Diablo

VAL-DE-MARNE : Le PCF est en mesure de conserver le département

Les enjeux du second tour des départementales en Val de Marne

Le suspense reste entier concernant le positionnement politique du Val de Marne à l’issue du second tour des élections départementales. Bref tour d’horizon.

24 duels au second tour

Etant donné le taux d’abstention d’environ 50% et l’obligation de récolter 12,5% des inscrits pour se qualifier au second tour (sauf à être arrivé deuxième), aucune triangulaire ne se tiendra dans le Val de Marne dimanche 29 mars. Un binôme a en revanche été qualifié dès le premier tour, celui des conseillers généraux sortants UMP Marie-France Parrain et Olivier Capitanio, président du groupe UMP à l’assemblée départementale. 24 cantons restent donc à départager.

Le détail des duels

Une grande majorité des duels confronteront droite et gauche (16). A noter également 5 duels avec le FN(3 avec l’UMP, 2 avec le PCF), 1 duel droite-droite à Saint-Maur 1 et deux duels gauche-gauche au Kremlin et à Ivry.

(Les partis arrivés en tête sont indiqués en premier) Voir le détail des résultats

 

PS/UMP-UDI-Modem : Alfortville, Créteil 1, Créteil 2
 

PS-EELV /UMP-UDI-Modem : Cachan
 

UMP-UDI-Modem / PS-PRG : Charenton, L’Haÿ, Nogent, Vincennes
 

GC-MRC-PS-PRG-MRC/UMP-UDI-Modem : Orly

 

PCF /UMP-UDI-Modem : Champigny 1, Champigny 2, Fontenay, Vitry 1
 

UMP-UDI-Modem/PCF-EELV : Thiais
 

UMP-UDI-Modem/ PCF : Villejuif, Villeneuve-Saint-Georges

 

PCF / FN : Choisy-le-Roi, Vitry 2
 

UMP-UDI-Modem/FN : Plateau briard, Saint-Maur 2, Villiers-sur-Marne

 

PCF/PS : Ivry-sur-Seine
 

PCF/MRC-PS : Le Kremlin-Bicêtre

 

UMP-UDI-Modem/ divers droite : Saint-Maur 1

 

Les cantons cruciaux pour le second tour

Par rapport au premier tour, les cantons cruciaux restent presque les mêmes (lire article d’avant 1er tour : les 6 cantons qui feront l’élection). Quelques nuances toutefois.  Choisy-le-Roi ne fait plus partie des cantons à enjeu, la division des voix de droite avec les candidatures Nous Citoyens et  DLF ayant eu raison du maintien au second tour de l’union UMP-UDI-Modem, arrivée derrière le PCF et le FN. Fontenay-sous-Bois a en revanche créé la surprise. L’union de la droite y fait quasiment jeu égal avec le PCF, quatre voix séparant les deux formations. La réserve de voix à gauche semble néanmoins pencher davantage en faveur de la gauche. A Villejuif, la gauche a réussi son pari d’utiliser le 1er tour pour se compter sans se planter. Le PCF arrive en seconde position derrière l’union de la droite et du centre, suivi du PS, laissant le FN en quatrième position. Là encore, les réserves de voix devraient être davantage favorable à la gauche. A noter en outre que les candidats EELV qui avaient fait union avec l’UMP aux municipales se sont engagés à soutenir le candidat de gauche au second tour. A L’Haÿ-Fresnes, le PS a réussi à passer le cap du 1er tour malgré sa crise interne, mais le rapport de force s’annonce plus favorable à la droite. A Champigny 1, le ballottage est nettement en faveur du président sortant, Christian Favier (PCF) mais le score sera serré. Le score est aussi difficile à prévoir à Champigny-Chenevières ou encore Orly. A Orly comme à Villeneuve-Saint-Georges, le report de voix du FN sera déterminant.

C.DUBOIS

 

SOURCE:

Commenter cet article