Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Michel El Diablo

L’horreur en Méditerranée: qui est responsable ?

L’ÉDITORIAL d’INFORMATIONS OUVRIÈRES
par Daniel Gluckstein,
Secrétaire national du POI

Huit cents morts d’un coup, des milliers chaque année, 300 000 malheureux qui se jettent sur des rafiots de fortune pour traverser la Méditerranée et tenter d’échapper à la barbarie et aux massacres. Provoqués par qui ? Provoqués en Afghanistan, en Somalie, en Irak, en Syrie, au Mali, en Libye… par les grandes puissances impérialistes, déjà responsables du dépeçage de ces pays et du pillage de leurs richesses naturelles, et qui, depuis plus d’un quart de siècle, sont engagées dans des guerres d’intervention généralisée aux prétextes les plus divers.


Face à l’horreur de l’« hécatombe » (l’expression est d’un représentant de l’ONU), l’Union européenne débat du sort des réfugiés et des mérites comparés du système Triton et du système Mare Nostrum, le premier ayant l’avantage de coûter moins cher que le second.


Mais combien rapportent aux multinationales de l’armement, du pétrole, de l’uranium et autres matières premières les guerres d’occupation et de destruction au Moyen-Orient et en Afrique ?

 

Sous le commandement militaire et politique des Etats-Unis, la France est au premier rang des bombardements et des interventions terrestres. Pas d’argent pour accueillir des réfugiés… mais l’argent coule à flots pour la guerre qui pousse des millions et des millions sur les routes de l’exode en un déferlement de barbarie que le monde n’a pas connu depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.


Mais la guerre rapporte. Ce 20 avril, le jour même où 800 victimes des guerres impérialistes perdaient leur vie dans une tentative désespérée de traverser la Méditerranée, le New York Times se félicitait d’un véritable « boom de l’industrie de défense américaine sur les marchés extérieurs ». Motif de satisfaction pour l’impérialisme américain : « L’alliance de facto » entre l’Etat d’Israël et l’Arabie Saoudite lève les restrictions aux ventes d’armes à l’Arabie Saoudite et aux Etats arabes de la région qui lui sont alliés, restrictions formulées jusque-là au nom de la défense de l’Etat d’Israël. Autre « bonne nouvelle » : le déclenchement de la guerre au Yémen qui amène « les pays alliés dans la lutte contre l’Etat islamique (…) à acheter par milliers les missiles, bombes et autres armes américaines de manière à réassortir un arsenal qu’ils ont largement commencé à consommer l’année passée ». Et le New York Times de se frotter les mains : l’Arabie Saoudite a déjà dépensé 80 milliards de dollars d’armement l’an dernier (plus que la France et la Grande-Bretagne), les Emirats, 23 milliards, et tout cela ne peut que « se développer dans la prochaine période » (1).


Fauteurs de guerre et des plans de pillage, de ravage et de misère, l’Union européenne, l’ONU, le FMI, l’OTAN sont les plus mal placés pour traiter des questions « humanitaires » ! Il n’en reste pas moins qu’aussi longtemps qu’il y aura des réfugiés provoqués par ces guerres, rien ne doit se dresser contre leur accueil. Que paient les gouvernements fauteurs de guerre et les multinationales, que soient confisqués les faramineux profits de l’économie d’armement !


Les mêmes institutions de l’Union européenne et du FMI, au service de la classe capitaliste, mènent la guerre aux peuples du monde entier et frappent les classes ouvrières des pays capitalistes.


Les travailleurs en France et les peuples du monde entier ont un intérêt commun : en finir avec la politique de misère et de destruction, de ravage et de guerre du gouvernement Hollande-Valls au service des multinationales, des spéculateurs et des industriels de l’armement.


(1) Tout comme l’ignoble trafic d’êtres humains qui rapporte des sommes fabuleuses aux mafias diverses.

 

SOURCE:

 

Commenter cet article

Christian 24/04/2015 18:14

Lire "Les véritables responsables des naufrages en Méditerranée" sur ms21.over-blog.com.