Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par Michel El Diablo

L’Union Européenne n’a pas d’argent pour la GRÈCE, mais a 11 milliards d’euros pour un pays non membre, l’UKRAINE - Victoria Nuland avait eu raison, « F**K the EU »

Alors que l’UE est inflexible vis-à-vis d’un état membre, la Grèce, les contribuables européens sont contraints de soutenir le gouvernement illégal de Kiev avec des prêts de plusieurs milliards d’euros.

Alors que la Grèce demande un accord avec l’Europe et que l’Union européenne, la bave aux lèvres, impose encore plus d’austérité paralysante à un autre de ses membres… Bruxelles n’a aucun problème pour distribuer des milliards pour un état non membre, l’Ukraine.

Le plus drôle, c’est que la Grèce, l’Espagne, le Portugal et d’autres pays touchés par l’économie de la Troïka de l’UE devront débourser pour les néo-nazis ukrainiens.

Imaginez si les milliards généreusement octroyés par une UE corrompue à une Ukraine encore plus corrompue, étaient plutôt utilisés pour stimuler la croissance dans une Europe appauvrie.

Via Russia Insider…

Le document rendu public par la Commission européenne intitulé: « Paquet de soutien pour l’Ukraine » est un document des plus intéressants et troublant à la fois. Il détaille les propositions visant à fournir une somme de 11 milliards d’euros à l’Ukraine dans les prochaines années. Oui, vous avez bien lu-11 milliards. Alors maintenant, nous savons pourquoi il n’y a plus d’argent pour la Grèce… je me posais la question à ce sujet.

Voici les détails :

 

=> 3 milliards d’euros du budget de l’UE dans les années à venir, 1,6 milliards d’euros en prêts d’aide macro financière (MFA) et un programme d’aide de subventions de 1,4 milliards d’euros ;

=>Jusqu’à 8 milliards d’euros provenant de la Banque européenne d’investissement et la Banque européenne pour la Reconstruction et le développement ;

=> 3,5 milliards d’euros potentiels à effet levier obtenus par le biais de la Facilité d’Investissement de Voisinage ;

=>Mise en place d’une plate-forme de coordination des donateurs ;

=>Application à titre provisoire de la Zone de Libre-échange Complète et Approfondie à la signature de l’accord d’Association et, si besoin, par le pré-approvisionnement autonome des mesures commerciales ;

=>Organisation d’un Forum/groupe d’investissement de haut niveau ;

=>Modernisation du système de Transit du gaz en Ukraine et travail sur les flux inverses, notamment par le biais de Slovaquie ;

=>Accélération du Plan d’Action de libéralisation des Visas dans le cadre établi ;

=>Offre d’un partenariat pour la mobilité ;

=>Assistance technique sur un certain nombre de domaines, des réformes constitutionnelles aux réformes judiciaires et les préparations d’élections.

 

L’Ukraine a besoin d’aide humanitaire — ne vous méprenez pas – mais la guerre doit cesser.

Récapitulons sur comment cela a commencé, pour ceux qui ne sont pas si familiers avec la crise ukrainienne. Le Président démocratiquement élu de l’Ukraine, Ianoukovitch, a été évincé en 2014, et un gouvernement « illégitime » a pris le pouvoir par la force, avec l’aide de diverses organisations fascistes. Le nouveau gouvernement aussi contenait des éléments fascistes et a commencé à propager une rhétorique antirusse. Des dispositions ont été prises pour éradiquer la culture et la langue russe –provoquant naturellement la colère des plus de 8 millions de russophones qui composent la population – mais qui se considéraient également ukrainiens. En particulier, cela a provoqué un soulèvement en Crimée, qui a conduit à sa demande de rejoindre la Fédération de Russie. Donc ce que nous avons maintenant, c’est une guerre menée par le gouvernement ukrainien contre son propre peuple, financée par l’UE. Et c’est la guerre et le gouvernement corrompu que nous soutenons en tant que membres de l’UE – bien que l’Ukraine elle-même ne soit pas membre de l’Union européenne. Je ne souscris pas à cela.

Références:

http://russia-insider.com/en/no-facts-eu-just-opinion/5923

Traduction Avic – Réseau International

Source : http://redpilltimes.com/eu-has-no-money-for-greece-but-does-have-11-billion-euros-for-non-member-state-ukraine-victoria-nuland-was-right-fk-the-eu/

 

Lu sur:

Commenter cet article