Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par Michel El Diablo

La tragédie en MÉDITERRANÉE: un crime de l’impérialisme

L’horrible tragédie qui se déroule en Méditerranée avec ces milliers de morts fuyant l’Afrique et le Moyen-Orient est un crime dont les responsables doivent être dénoncés et punis. En 2010 on comptait 250.000 demandeurs d’asile, leur nombre a dépassé 450.000 en 2013 et aujourd’hui leur nombre dépasse de loin de demi-million. En 10 ans les demandes ont progressé de 30% en Europe. Le Haut-Commissariat de l’ONU affirme que 500.000 personnes campent sur les côtes libyennes et cherchent à faire la traversée vers l’Europe par n’importe quel moyen.

Les représentants des gouvernements et des médias font porter le chapeau de la catastrophe humanitaire aux trafiquants qui profitent de la misère des Libyens, Syriens, Africains et autres pays de la région. Avec une parfaite hypocrisie, les chefs de gouvernements européens et les politiciens versent des larmes de crocodile sur les victimes de leurs propres crimes de guerre. Les seuls responsables seraient-ils ces passeurs criminels ? Réponse facile pour éviter d’aller plus loin ! Ces sinistres individus ne sont que le dernier maillon d’une longue chaîne de responsables. « Penser qu’on va trouver la solution en coulant des bateaux, c’est dérisoire. C’est l’histoire du sage qui montre la montagne et de l’idiot qui regarde le doigt, pas la montagne » vient de déclarer J.L. Borloo dans la presse (JDD du 26 avril) avant d’ajouter : « le 23 avril à Bruxelles nous autres européens, avons regardé le doigt » (ce jour là s’est tenue une réunion des dirigeants européens qui devait apporter des « solutions »). Si Borloo ce proche de Sarkozy le dit…

Reste que ces dirigeants européens, Etats-Uniens et autres évitent soigneusement de désigner les vrais responsables de cette situation parce que les responsables ce sont eux-mêmes. Les médias ne disent rien sur les guerres dites « humanitaires » menées par les USA, la France et leurs complices européens en Afrique et au Moyen-Orient, qui détruisent des sociétés entières, tuent des centaines de milliers de personnes et laissent dans leur sillage le chaos.

65% des terres arables situées en Afrique sont dans les mains des grandes sociétés capitalistes qui s’en sont emparées. Au Nigéria, 8ème producteur pétrolier du monde, Texaco, Exxon Mobile, Shell, British Petroleum… exploitent le pays avec la complicité des gouvernements pendant que Boko–Haram sévit dans le Nord. Areva et les autres entreprises françaises pillent littéralement les mines d’uranium du Niger, les gisements d’Or du Mali, les terres fertiles de la boucle du fleuve Sénégal. Toute l’Afrique Subsaharienne est touchée, cette vaste région (qui « séduit les banques étrangères » écrit la presse) est celle où la plus forte croissance de l’industrie bancaire mondiale est concentrée. On sait ce que ça veut dire !

L’appareil de propagande impérialiste cache que les conditions catastrophiques existant dans ces pays sont le résultat direct des guerres et des opérations menées par les Etats-Unis et les puissances européennes.

Des milliers fuient l’effondrement des pays d’Afrique occidentale sous l'effet conjugué de la crise économique, de la sécheresse, de la maladie et des exactions causées par les puissances impérialistes. La France y joue là encore un rôle de premier plan, en Mauritanie, Mali, Niger, Tchad, Haute-Volta, Côte-d'Ivoire, Cameroun, République centrafricaine…

Un autre million de réfugiés a été déplacé en Irak.

Des millions d'autres réfugiés fuient le Yémen, que l'Arabie saoudite bombarde à l’aide d’avions de guerre, de bombes et de missiles américains.

Le Haut Commissariat des Nation Unies estime qu’un demi-million de personnes campent sur les côtes libyennes et cherchent un passage à bord de tout navire disponible pour faire la traversée vers l’Europe. Deux millions de réfugiés pour la seule Libye, déplacés par la guerre de l’OTAN et des USA en 2011.

Des milliers d'autres ont été déplacés dans les pays de la Corne de l'Afrique Érythrée, Éthiopie et Somalie, ravagés par la famine, la guerre civile ou les frappes de drones américains.

Les ministres des Affaires étrangères et de l’Intérieur de l'Union européenne, prônent une nouvelle intervention impérialiste en Libye, des options militaires de plus grande ampleur sont à l'étude, objectif : la saisie de plates-formes pétrolières et de raffineries. La Sixième flotte américaine pourrait également être impliquée.

Des plans détaillés pour une intervention militaire beaucoup plus large sont déjà été mis au point, dont le déploiement de soldats européens pour sécuriser les installations pétrolières de la Libye afin de permettre aux entreprises internationales de recommencer les opérations.

Obama a même déclaré : « On est bien obligés de tordre le bras des pays qui ne font pas ce que nous voulons » (entretien à Vox le 11 février 2015).

Hollande qui a soutenu l’intervention en Libye en 2011 décidée par Sarkozy ne la remet pas en cause. Il vient de dire son accord avec une nouvelle intervention dans ce pays.

A qui appartiennent les ressources minières énergétiques et agricoles et autres que l’économie capitaliste mondialisée s’accapare ? demandent deux africaines auteures du livre « l’Afrique mutilée ». Elles devraient appartenir à ces enfants qui viennent mourir aux portes de l’Europe.

 

SOURCE:

Commenter cet article