Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par Michel El Diablo

Sétif (Algérie) l'autre 8 mai 1945
Sétif (Algérie) l'autre 8 mai 1945

Sétif (Algérie) l'autre 8 mai 1945

Colonisés depuis 1847, les Algériens qui seront réprimés à mort le 8 mai 1945 et les deux mois qui suivirent, dans les provinces de Sétif, Guelma et Kheratta, mais aussi dans le Constantinois, sont les véritables premiers martyrs de la guerre de décolonisation qui s’achèvera 17 années plus tard.

Pendant des décennies et même un demi-siècle, ces massacres de 35 000 algériens, femmes, hommes et enfants, seront ignorés alors qu’ils ont été perpétrés par les troupes coloniales françaises mais aussi par les colons qui avaient profité des années incertaines de la collaboration pétainiste et des largesses du marché noir durant cette période, puis de l’arrivée des troupes alliées.

Certains historiens osent prétendre que les Algériens souhaitaient la défaite des troupes françaises face aux forces nazies, au nom de la libération nationale promise par le IIIème Reich, et que donc la capitulation allemande du 8 mai 1945 les avait frustrés…mais c’est là un très grand raccourci de l’histoire pour la corrompre.

En fait, c’est une manipulation par les mensonges propagandistes, l’arme des réactionnaires, pour faire oublier la part importante qu’ont joué les 150 000 soldats issus des « colonies » dans la victoire contre le nazisme, mais aussi et surtout faire oublier le rôle important des communistes dans la lutte menée depuis des décennies pour la libération et l’indépendance de l’Algérie… Car certains historiens ont eu vite fait de faire oublier mais aussi de décrire les conditions sociales des algériens autochtones qui demandaient plus de justice et des droits… plus de liberté et de dignité quand les colons les exploitaient et les méprisaient exactement comme le faisaient les nazis à l’encontre des populations asservies.

Quand les troupes coloniales et les colons réactionnaires, tirent sur la foule algérienne le 8 mai 1945, aux prétextes que les algériens ont scandé des slogans indépendantistes : « L’Algérie est à nous » - «Indépendance » - « Libérez Messali Hadj » et déployé le drapeau de l’Algérie indépendante, ils sont conscients qu’une guerre d’indépendance vient d’être déclarée.

Ainsi pour le gouvernement provisoire d’un pays détruit et ruiné et pour les colons qui profitent de cette situation de quasi-monopole des denrées, elle doit donc être matée afin que la volonté indépendantiste ne s’étende encore plus dans l’empire colonial français, ce qui aurait fragilisé la France métropolitaine…

Aussi on pourrait affirmer que ce 8 mai 1945 en Algérie, le jour même où l’empire nazi s’était écroulé, a fait la place à la création d’un nouvel impérialisme, celui de l’Europe, qui permet au Capital de conserver sa puissance hégémonique (momentanée mais violente). Mais il ne faut jamais oublier le rôle des organisations politiques, syndicales et internationalistes dans les luttes de libération nationale, mais que l’ensemble des guerres de libération et des événements qui ont marqué la dislocation de l’empire colonial français, sont issus de la pratique des libérations nationales des pays colonisés par la France Alors nous faisons ce parallèle entre la création de l’Europe politique et financière issue de la chute du nazisme puis du colonialisme, et de la lutte contre le communisme, et le 8 mai 1945 en Algérie qui ouvrit les portes des indépendances et des souverainetés retrouvées…

En effet, il est important de ne pas laisser les fascistes ou autres ultranationalistes gaulliens, s’emparer de notre histoire, afin que notre avant-garde de classe puisse porter le débat sur ce nouvel espace néocolonial qu’est l’Europe supranationale où les capitalismes se livrent une guerre hégémonique pour s’emparer de l’autorité sur les autres peuples et agrandir leur empire…au détriment des droits des travailleurs et des droits des Peuples à disposer d’eux-mêmes et pour eux-mêmes.

La perte des colonies et la nouvelle géopolitique mondiale qui s’en est suivie, ont obligé les capitalistes des ex empires coloniaux à se regrouper et à s’allier, malgré leurs concurrences exacerbées… car pour eux c’était une question de survie pour défendre leurs propres intérêts et augmenter leurs bénéfices et profits.

Aujourd’hui, la Chine et la Russie, associés dans les BRICS, et l’ALBA, ont un rôle décisif quant à la pérennité d’une Paix mondiale de plus en plus fragilisée par un repartage du monde lié à une re-mondialisation freinée par la Révolution Russe de 1917 et la création de l’URSS…ils sont des exemples !

Le 30 mai à Paris, nous irons manifester pour la sortie de l’Europe, de l’Euro et de l’OtAN, ce 30 mai 2015 sera comme ce 8 mai 1945 en Algérie, le début d’une lutte de décolonisation. Et si les peuples colonisés ont vaincu grâce à l’unité et la détermination, nous vaincrons dans l’unité et la détermination.

 

Cercle Ouvrier du Bassin Minier Ouest du Pas-de-Calais

 

SOURCE :

 

Commenter cet article