Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

« Si tu trembles d'indignation à chaque injustice, alors tu es un de mes camarades. »

Ernesto Che Guevara

 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par Michel El Diablo

Les deux porte-hélicoptères aux Chantiers de l’Atlantique à Saint-Nazaire

Les deux porte-hélicoptères aux Chantiers de l’Atlantique à Saint-Nazaire

La France s’abaisse à un tel niveau de servilité envers son maître US, que cela devient inimaginable.

 

La Russie insiste pour que la France ne vende pas les vaisseaux de guerre, qui incluent des éléments de fabrication russe, à tout autre pays qu’avec son accord explicite.

 

*****

 

Donc, la France et la Russie avaient un accord. La France allait assembler des porte-hélicoptères de dernier cri pour la Russie. Celle-ci produirait quelques éléments des vaisseaux, puis la France les réceptionnerait  pour les terminer. L’accord a été signé en 2011. L’argent versé : 1,25 Milliards de dollars. Le premier vaisseau aurait dû être livré en novembre 2014. Mais depuis lors, la France s’est engagée dans une histoire géopolitique délirante et interminable, retardant leurs départs et suggérant même l’idée qu’ils n’honoreraient pas l’accord passé, après tout.

 

 

Et tout cela s’est passé sous la pression constante des inspirateurs de ce délire hystérique : les USA et l’UE. Qu’est-ce que tu dis? Vendre du matériel à la Russie? Mais ils sont tellement méchants! Nous te l’interdisons. Absolument. Et que ce soit bien clair entre nous : on a les photos où on te voit clairement faire une chose que tu ne devrais pas faire, et avec qui tu sais! [Les Anglo-saxons sont de grands puritains, NdT]

 

Ainsi donc, comme la petite guenon apeurée et obséquieuse qu’elle est, la France a baissé sa culotte, obéissant à ses maîtres comme la bonne petite esclave qu’elle est devenue.

 

La Russie – qui n’a pas vraiment besoin de ces vaisseaux, mais un accord est un accord – a été assez choquée, et c’est compréhensible, rappelant que si la France refuse de donner ce pour quoi la Russie a payé, il est entendu qu’elle doit rembourser, avec 300 millions d’euros de dédommagement. A ce jour, comme l’hystérie US continue de plus belle, il est de plus en plus vraisemblable que la France va casser le contrat.

 

Officiellement, Hollande est prêt au remboursement de l’argent russe. Beaucoup de gens considèrent cette pitoyable pantalonnade comme une disgrâce mondiale pour l’image de l’industrie française, mais je ne dirais pas ça. Au moins, ils rendent l’argent! Donc, la question reste : que vont-ils faire des vaisseaux après avoir remboursé les Russes

 

Les saborder!

 

Oui-oui, vous lisez bien : les couler. Le gouvernement français considère sérieusement le démantèlement et le remodelage, ou plus simplement couler ses éléments au large, selon le journal Le Figaro. Les bateaux avaient été conçus pour la marine russe, et ils s’avèrent inutiles pour l’armée française. La Russie a fait clairement comprendre qu’elle s’oppose à la revente des bâtiments à un acheteur potentiel, nommément l’Égypte, le Canada ou un autre pays du Nord. Ben non, on va les couler, alors…

 

Maintenant, le vice-premier ministre Dimitry Rogozine déclare que la France ne peut les revendre à un autre pays qu’avec la permission expresse de la Russie. Après tout, c’est la Russie qui a construit la partie arrière des vaisseaux, et elle bénéficie d’une autorisation exclusive quant à leur usage. Donc, l’idée géniale de la France est de bazarder les Mistrals, et on n’en parle plus. France, oh France, il y a une solution pour te sortir du pétrin où tu t’es mise toi-même : relève la tête, bombe le torse et montre que tu es encore une nation indépendante, et pas le fameux Igor des films de Frankenstein des années 1950 par rapport aux US : «J’obéis maaaîîîître…»

 

Les nouvelles concernant ce dernier exemple en date de l’idiotie française ont apparemment mis en colère certaines personnes, dont un officier de haut rang de l’armée française, qui a confié au Figaro que cette idée de sabordage était absolument inacceptable, et a rappelé la qualité du travail réalisé par les ouvriers des chantiers de Saint-Nazaire. La chaîne de télévision Russia Today reprend ici quelques déclarations apparemment saines de citoyens français :

«La décision du gouvernement inquiète certains dirigeants français d’industries, qui pensent que l’incapacité de Paris à honorer sa parole pourrait impacter l’économie à long terme.

 

Je suis très mécontent du  fait que la France ait décidé de ne pas fournir les Mistrals à la Russie confia un membre de l’assemblée française en mars dernier. «Je pense que c’est une erreur à tout point de vue. Cela blesse la crédibilité de la France comme partenaire de confiance, et nous, les parlementaires, soutenons fortement l’idée selon laquelle les sanctions sont suffisantes.»

 

Jean-Pierre Thomas, un ancien conseiller de l’ex-président Nicolas Sarkozy, a déclaré à Russia Today que toute décision de couler des vaisseaux aussi coûteux serait absurde.

 

“Ce serait un non-sens complet. Nous allons perdre 1 000 emplois à Saint-Nazaire, ceux-là même qui ont fabriqué ces bateaux. La France va perdre de l’argent et de l’emploi, ça c’est le côté commercial de la décision. L’autre aspect, c’est l’image de la France. Les Mistrals doivent être livrés ; et cela doit être associé aux efforts de la diplomatie. La politique et les affaires sont deux choses séparées», conclut-il.

C’est très juste, mais je pense que les dégâts sont déjà visibles pour la France. Honorer le contrat avec la Russie peut lui conserver un peu de respectabilité, mais le gouvernement français ne pourra pas masquer le fait, aux yeux du monde, qu’il n’est qu’une marionnette des USA et de l’UE. Mais même si tout se déroulait comme initialement prévu, le masque est désormais tombé, et ce fiasco aura révélé ce qu’est devenue la France.

 

Y a-t-il un mot pour décrire le fait de prendre une décision stupide, puis de se surpasser en proposant une idée encore plus stupide censée rattraper la première? S’il existe, ce doit être un mot d’origine française…

 

Par Harrison Koehli – Le 11 mai 2015 – Source Russia Insider

 

Traduit par Geoffrey, relu par jj pour le Saker Francophone

 

Article original

 

Lu sur : 

 

Commenter cet article