Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par Michel El Diablo

« Les enfants cachés du général Pinochet » Présentation du livre de Maurice Lemoine : mercredi 13 mai 2015 à 19 h 00 à Paris

L’Ambassade de la République bolivarienne du Venezuela

et le collectif POLEX

vous invitent à la présentation du dernier livre

du journaliste Maurice Lemoine

Les enfants cachés du général Pinochet 

Précis de coups d’Etat modernes et autres tentatives

de déstabilisation

Depuis la fin 1998, en Amérique latine, une vague de chefs d’État de gauche ou de centre gauche occupe le pouvoir. Hasard ? Des coups d’État, pronunciamientos et autres tentatives de déstabilisation ont affecté le Venezuela (2002, 2014 et 2015), Haïti (2004), la Bolivie (2008), le Honduras (2009), l’Équateur (2010) et le Paraguay (2012). Mais, alors qu’en 1973 la « communauté internationale » exprimait sa solidarité avec le Chili de Salvador Allende, elle se montre aujourd’hui indifférente, quand elle n’appuie pas implicitement les putschistes et la politique interventionniste des États-Unis...

le mercredi 13 mai 2015 à 19h00 

à la

Maison de l’Amérique Latine de Paris

217 bd Saint Germain – 75007 Paris

Métro : Solférino ou Rue du Bac - RER : Musée d'Orsay - Bus : 63, 68, 69, 73, 83, 84, 94

avec la participation de l’auteur accompagné de S.E. l’ambassadeur

du Venezuela

Hector Michel Mujica

 

La présentation du livre sera suivie d’un débat avec le public.

Depuis l’uniformisation des médias dans les années 80, l’Amérique Latine n’apparaît plus que lorsqu’un pic de désinformation épouse un programme de déstabilisation ou comme objet victimaire, humanitaire (indigènes, écologie…). Les 99 % du temps et de l’espace d’un sujet historique restent hors de portée de l’occidental. Le nouveau livre de Maurice Lemoine que publient les Editions Don Quichotte jette un pont. Les 716 pages des Enfants cachés du général Pinochet ont la force du cinéma de Francesco Rosi. Le thriller populaire fait avancer l’enquête à grand renfort de détails “vécus” sans renoncer aux surimpressions de cartes et de listes, et finit par nous arracher à notre fauteuil comme dans l’Affaire Mattei. En plus, ici, les peuples font l’Histoire (ce qui rappelle l’épique Salvatore Giuliano). Il faut vivre les histoires avant de les raconter, et vivre l’Amérique Latine tend à rendre meilleur : ce qui nous donne un style aux antipodes de la morgue du journalisme franco-français.

Source: “Réfléchir avec les latino-américains” : entretien avec Maurice Lemoine pour la sortie de son livre “Les enfants cachés du général Pinochet”   venezuelainfos.wordpress.com/

Ancien rédacteur en chef du Monde diplomatique, spécialiste de l’Amérique latine où il a effectué son premier voyage en 1973, Maurice Lemoine est l’auteur de Sucre amer (Encre, 1990), La Dette (L’Atalante, 2001), Amérique centrale - Les naufragés d’Esquipulas (L’Atalante, 2002) et Le Venezuela de Chávez (Editions Alternatives, 2006), Cinq Cubains à Miami - Le roman de la guerre secrète entre Cuba et les États-Unis (Don Quichotte, 2010), Sur les eaux noires du fleuve (Don Quichotte, 2013).

Présent à Caracas le 11 avril 2002, il a couvert la tentative de coup d’Etat contre Hugo Chávez (Chavez presidente!, Flammarion, 2005).

SOURCE:

 

Commenter cet article