Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Michel El Diablo

Le 1er mai 2015 à Odessa – sans doute la « démocratie » apportée par l’UE et les USA.

Le 1er mai 2015 à Odessa – sans doute la « démocratie » apportée par l’UE et les USA.

www.initiative-communiste.fr site web du PRCF se devait de publier ce compte rendu de la manifestation du 1er mai  à Odessa par les camarades du parti communiste d’ukraine. Plus que jamais, solidarité internationaliste avec les travailleurs, soutien à nos camarades. Le PRCF a eu l’occasion de rencontrer Eugene Tsarkov lors de sa venu en France en janvier dernier dans le cadre d’une tournée de mobilisation de solidarité antifasciste avec nos camarades ukrainiens.

Pour la première fois depuis la seconde guerre mondiale, la manifestation pour la fête internationale des travailleurs du 1er Mai n’a pas pu se tenir. Malgré les démarches entreprises par les organisateurs, les autorités ont bloqués les manifestants à l’Opéra.

Un second groupe d’habitants d’Odessa, que venait pour la manifestation sur la place Kulikovo (ndt : la place de la maison des syndicats où ont été massacrés des dizaines de militants antifascistes le 2 mai 2014) ont été empêchés d’accéder sous le prétexte de son utilisation à ce moment pour des exercices militaires de la Guar de Nationale (NdT : issue de l’intégration dans l’armée ukrainienne des activistes d’extrêmes droite) organisés par le ministère de l’intérieur.

 

l’armée ukrainienne occupant la place kolikovo devant la maison des syndicats d’Odessa 1er mai 2015

l’armée ukrainienne occupant la place kolikovo devant la maison des syndicats d’Odessa 1er mai 2015

Ceux qui sont venus pour célébrer la journée de solidarité internationale des travailleurs ont essayé de les empêcher d’occuper de cette zone, et la ferme défense par le premier secrétaire du Comité Régional du Parti Communiste Eugène Tsarkov, qui a invité la délégation de l’OSCE conduite par Lubomir Digging et la représentante pour les droits de l’homme des Nations Unies Vladilena Litnovskogo a conduit les exécutant zélés des consignes de la junte de Kiev a autorisé la manifestation, grâce aux représentants des organisations internationales .

 

Toutefois, il convient de noter que la présence de près de 2000 hommes des forces de sécurité à contribuer à accroitre l’échelle de l’événement et son périmètre, puisque nombre d’entre eux, durant la manifestation, ont approuvé silencieusement et à la fin du rassemblement exprimés leur soutien.

 

En moyenne, pour chaque militant communiste, il y a avait 10 officiers des forces de l’ordre, un BRDM et BMP. Malheureusement l’événement n’a pas pu accueillir le ministre ukrainien de la défense  Zoryane Shkiryak à bord  d’un avion IL-76 qui a eu un problème en se rendant à Katmandou.

 

Le discours d’ouverture a été prononcé par Eugène Tsarkov. Il a parlé des mérites de Lénine, de Staline et du parti communiste dans la création de l’Etat Ukrainien et l’expansion de ses frontières territoriales; des mérites des communistes dans la construction d’une Ukraine soviétique prospère.

1er mai 2015 à Odessa

1er mai 2015 à Odessa

1er mai 2015 à Odessa

1er mai 2015 à Odessa

Il a aussi donné une analyse critique des si nauséabondes loi de « décommunisation  » qui ont été déclaré inconstitutionnelles y compris au sein de l’UE. C’est pourquoi aujourd’hui, le vent porte les drapeaux rouges des communistes. Il a appelé à un cessé le feu immédiat, l’application des accords de Minsk et la fin de la guerre fratricide dans le pays. Il a également abordé les questions sociales dans son discours, car l’oppression du peuple réduit littéralement les gens à de la survie.

Eugène Tsarkov a aussi averti que la position des citoyens qui considèrent le 1er mai uniquement comme un jour férié, un « jour barbecue », conduit à ce qui se passe aujourd’hui en Ukraine. Le principe de l’individualisme de « ce n’est pas mes affaires » va de concert pour un peuple et un pays.

Il a conclu son discours par le message de P Simonenko, indiquant le début des manifestations dans la capitale et adressant ses salutations aux travailleurs d’Odessa.

Manifestation du 1er mai 2015 à Odessa

Manifestation du 1er mai 2015 à Odessa

Le président de l’Association des Vétérans le Colonel Anatoly Lyamzin a félicité les présents et souhaité plein succès pour le combats pour les droits et intérêts légitimes.

La première secrétaire du parti communiste à Odessa Valentine Yanakov dans son discours a averti de la nécessité de rassembler les citoyens, au dela de leur vues politiques pour lutter pour une vie décente. Evmenchikov Basil des jeunesses communistes de la région d’Odessa a exprimé sa confiance dans la victoire rapide et inconditionnelles des travailleurs contre leurs exploiteurs.

En conclusion du rassemblement, le secrétaire du Parti Communiste d’Ukraine, Léonid Duz, a lu la « déclaration de la manifestation », qui a été adoptée à l’unanimité. A la fin de la manifestation une minute de silence a été observée à la mémoire des victime du « Katyn d’Odessa » le 2 mai 2014.

Les événements du 1er mai à Odessa ont fait l’objet de reportage de plusieurs chaines de télévision et ont été consignés par les représentants de l’OSCE. En particulier, le premier secrétaire du KPU de la région d’Odessa a donné une interview aux chaines Inter et First City. Il convient de souligner que la présences de nombreux représentants des organisations d’extrème droite a refroidi l’ambiance malgré le cordon de plus de 2000 policiers et les klaxons de soutien des automobilistes et des conducteurs des transports en commun

source : parti communiste d’ukraine – traduction www.initiative-communiste.fr

 

LU SUR:

 

Commenter cet article