Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par Michel El Diablo

Face à la politique dévastatrice du gouvernement PS-MEDEF : Union pour une alternative anticapitaliste !

La Loi MACRON va être à nouveau débattue à l’Assemblée Nationale la semaine prochaine avant un vote solennel le 24 juin 2015. L’article 49-3 sera probablement utilisé ce qui fait qu’elle sera automatiquement adoptée ! Quel que soit le mode de scrutin, cette loi obtiendra assez de voix, celles de la grande majorité des socialistes, d’un nombre suffisant de « Républicains » et de bien d’autres pour l’être. L’utilisation du 49-3 permet de dissimuler les scandaleux trafics politiques des uns et des autres à cette occasion.

Ainsi, dès la semaine prochaine le gouvernement socialiste va pouvoir porter de nouveaux coups au peuple en toute légalité.

Toute la politique dévastatrice pratiquée par le gouvernement socialiste avec le MEDEF s’aggrave rapidement pour répondre aux exigences du capital. Avec la mise en place des lois MACRON et la suite, tous les droits sociaux acquis depuis plus de 60 ans par les luttes sont remis en cause : ils veulent généraliser la flexibilité du travail, en finir avec le CDI, casser les statuts, faciliter les licenciements sans entrave pour le patronat. Les salaires et les pensions sont bloqués, les dépenses publiques et sociales seront encore plus réduites.

« Soit on change, soit on va dans le mur » grogne le député socialiste « frondeur » Amirshali. Flanqué du directeur de la Banque Lazard Mathieu Pigasse qui fut proche de DSK, Montebourg y va de son couplet : « Pigasse sait comment fonctionne le système et à quel point il est vicié. Donc il veut le changer, sa parole est précieuse ». Le directeur de la Banque Lazard changer le système !! Dans quel sens ? « Des propositions de bon sens soutenues par les grandes institutions économiques mondiales comme le FMI et l’OCDE, certains des plus grands gouvernements du monde comme le gouvernement américain, tous ces observateurs et acteurs- dont nous sommes- qui se sont battus pour cette politique alternative, là où ils étaient » (article du 7 juin 2015 paru dans le Journal du Dimanche et titré : « Hébétés nous marchons vers le désastre »).

Pendant le congrès du Parti Socialiste qui vient de se tenir ; Manuel VALLS a envisagé ouvertement « une maison commune ouverte à tous les progressistes » y compris ceux du Centre.

A propos des élections régionales de décembre, le PCF voudrait rassembler ceux qui cherchent à œuvrer à cette « alternative de gauche ». Une « alternative » pour faire quoi ? On ne trouve rien dans tout ce qui est dit ou écrit qui mette en cause le système capitaliste. L’alternative en question se borne…à surveiller le rôle des banques, à inventer un autre modèle productif etc. etc.

Le Parti de Gauche de Jean- Luc Mélenchon tiendra son congrès en juillet. « 2017 c’est le moment d’une insurrection civique » a-t-il déclaré le 8 juin sur France Inter. Ce parti veut créer dès 2017 « un gouvernement d’union nationale », pour faire quoi ? En dehors de la « construction d’un rapport de force européen pour en finir avec les traités et d’une éventuelle sortie de l’euro et de l’Union Européenne » rien n’est dit sur la nécessité absolue d’en finir avec le capitalisme.

Ainsi se prépare comme en 2012, une nouvelle relève bidon. Voter pour Hollande et le PS devait permettre au peuple français d’en finir avec la politique de droite menée par Sarkozy et les siens. On sait ce qu’il en est, la politique menée par les grands groupes capitalistes qui dirigent le pays par l’intermédiaire de Hollande ou de Sarkozy ou demain éventuellement par le FN ne peut que s’aggraver.

Tous les travailleurs ont le même ennemi, le capitalisme et ses serviteurs qui veulent les exploiter toujours plus. La seule chose qui les fera reculer c’est la lutte sans merci, rejetant les fausses solutions des uns et des autres qui ne s’attaquent pas au capitalisme et s’en accommodent.

Le parti « COMMUNISTES » appelle à l’union de toutes et tous contre le capitalisme. C’est la seule alternative crédible, la seule perspective réelle.

Il vous propose de mener cette lutte ensemble jusqu’à son terme, jusqu’à l’écrasement de ce système et la construction d’une société socialiste. Une société où les grands moyens de production et d’échange, les sociétés financières et les banques seront la propriété du peuple. Les affaires seront dirigées dans l’intérêt du développement économique et social au service du peuple.

Sans attendre, unissons- nous, rassemblons pour ce combat.

SOURCE : d’après l’article publié sur le site :

 

Commenter cet article