Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

« Si tu trembles d'indignation à chaque injustice, alors tu es un de mes camarades. »

Ernesto Che Guevara

 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par Michel El Diablo

Le leader de la CGT, Mickaël Wamen (en t-shirt rouge au centre de la photo) avec l'avocat des salariés, Fiodor Rilov. LP / HUMBERTO DE OLIVEIRA

Le leader de la CGT, Mickaël Wamen (en t-shirt rouge au centre de la photo) avec l'avocat des salariés, Fiodor Rilov. LP / HUMBERTO DE OLIVEIRA

Au tribunal des référés, le projet de SCOP porté par 400 anciens salariés avec leur syndicat CGT a été refusé par le groupe Good Year / Dunlop / Tirés.

Le 27 mai, le TGI d’Amiens devait se prononcer sur la suspension du démantèlement de l’outil de production agricole, des machines qui sont nécessaire à la reprise de l’activité agraire. Fiodor RILOV l’avocat des salariés a souligné le fait que la direction de l’usine avait signé « un engagement qui consiste à répondre à tout repreneur sur le contenu de sa proposition »…

Cet engagement fait partie du protocole de fin de conflit accepté et signé par Good Year en janvier 2014. Comme à son habitude, Good Year ne respecte rien, que ce soit sa signature, encore moins ses promesses et surtout les salariés qui ont fait sa fortune.

Le 8 juin 2015 les juges trancheront sur ce dossier pour, sachant les pressions politiques qui continuent. Le secrétaire général de la préfecture de la Somme convoqué à la barre en tant que représentant de l’Etat prend ses distances « nous contestons la procédure (les salariés assignaient aussi le ministère de l’économie afin de connaître sa position sur ce sujet) ». Le représentant de l’Etat déclare que l’article du protocole faisant référence à examiner toute solution n’engageait que la CGT et Good Year !!!

Comme d’habitude la position gouvernementale ne veut surtout pas déranger le capitalisme destructeur d’industrie comme le groupe impérialiste Good Year.

 

Divorce Good Year/Dunlop

Les deux groupes se séparent, un divorce arrangé où seuls les salariés paieront les frais.

Les mauvais coups contre les salariés sont programmés dès 2015. Plus de 600 millions de dollars figurent dans les comptes de la multinationale pour restructuration …

Cette somme pharamineuse représente 3 fois plus que le coût de la fermeture du site d’Amiens nord et la suppression de plus de 1200 emplois !!!

Suite aux questions de la CGT, la réponse de Good Year a été claire « pour le moment nous ne pouvons pas vous donner de détails, mais OUI nous allons continuer à améliorer notre compétitivité ».

Good Year avance qu’il est prévu pour 2016 une baisse importante des rémunérations. Surtout ne pas confondre « baisse des dividendes des actionnaires » mais suppression importante d’emplois en Europe. 600 millions représentent une enveloppe énorme et la casse risque d’être du même niveau !

Good Year annonce la création d’une usine ultra-moderne au Mexique avec une capacité annuelle de 6 millions de pneus produits, pneus dont la production sera forcément transférée des autres sites, principalement européens. On comprend mieux l’acharnement anti-CGT et principalement contre Mickaël WAMEN le secrétaire du syndicat et l’harcèlement qu’il subit afin de l’empêcher de prendre le poste de secrétaire du CCE (Comité Central d’Entreprise).

Les seuls obstacles aux projets néfastes de Good Year restent la lutte des salariés commencée il y a 8 ans et qui continue un an et demi après leur licenciement.

Une réunion des anciens salariés du site d’Amiens Nord est prévue prochainement afin de finaliser une action innovante et médiatique.

 

SOURCE:

 

Commenter cet article