Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Michel El Diablo

Le double jeu de la ministre « socialiste » Maryline Lebranchu : elle annonce la revalorisation des carrières des fonctionnaires mais signe un décret qui entraîne une baisse de leurs salaires !

Lebranchu: "Tous les fonctionnaires seront revalorisés"

La ministre de la Fonction publique Marylise Lebranchu a annoncé mardi 16 juin 2015 que la refonte des grilles de rémunération des fonctionnaires se ferait à partir de 2017 et d'ici 2020, précisant que les agents devraient toucher jusqu'à 70 euros bruts de plus mensuels à l'horizon 2020.

Le gouvernement entend choyer les fonctionnaires... en 2017. Invitée de BFMTV-RMC mardi matin, la ministre de la Fonction publique et de la Décentralisation, Marylise Lebranchu,  a annoncé que la refonte des grilles de rémunération des fonctionnaires serait réévaluée dans les prochaines années. "On démarre aujourd'hui, on est en 2015. La signature (des syndicats) interviendra, je l'espère, en septembre et je me donne jusqu'à 2020", a-t-elle expliqué.

 

Un "premier pas" en 2017 "

"Cela fait trente ans que l'on n'a pas revu la grille (de salaire des fonctionnaires, elle est obsolète et injuste", a-t-elle ensuite martelé. Le gouvernement a engagé à l'été 2014 avec les syndicats une négociation pour rendre les carrières des agents plus attractives. Il entend remplacer une part des primes par une grille de salaires revalorisée, et ajoutera des mesures complémentaires de revalorisation des grilles.

La ministre s'est ainsi engagée à revaloriser les salaires des fonctionnaires très vite. "On fera le premier pas pour tout le monde en 2017", a-t-elle annoncé sur BFMTV-RMC, assurant "se donner jusqu'en 2020" pour étaler cette revalorisation. Avec cette modification des grilles, les fonctionnaires devraient toucher "entre 30 et 40 euros par mois" et jusqu'à 70 euros de plus, en fonction de l'ancienneté notamment, à l'horizon 2020, a-t-elle indiqué.

En clair, la première revalorisation interviendra dès 2017, a précisé la ministre. "Tous les fonctionnaires seront revalorisés", a-t-elle promis, s'engageant à leur faire bénéficier d'une "carrière plus juste".

Le point d'indice reste gelé

Dans l'immédiat toutefois, la ministre a confirmé que le gel du point d'indice des fonctionnaires "est maintenu, oui". Le gel est maintenu "au jour où je vous parle. Le Premier ministre et le président de la République ont été très clairs: si la croissance repart, on remet effectivement ce dossier du gel du point d'indice sur la table".

"Au printemps 2016, on verra ensemble (...) si la croissance est repartie, nous parlerons effectivement d'abandonner le gel, même si je ne veux pas laisser filer d'illusion, ce ne sera jamais une forte somme", a-t-elle ajouté. Et de se dire consciente des efforts demandés à cette catégorie de travailleurs. "Entre 2010 et cette année, 7 milliards d'économies ont été réalisées par les fonctionnaires", a-t-elle souligné.

SOURCE:

 

Suppression de l’indemnité de compensation de la CSG

Le décret n° 2015-492 du 29 avril 2015 abroge l’indemnité de compensation de la CSG pour les fonctionnaires.

Marylise Lebranchu, ministre de la décentralisation et de la fonction publique a décidé de supprimer l’IECSG à partir du 1er mai 2015.

Actuellement, près de 960 000 agents dans les trois fonctions publiques bénéficient de ce mécanisme de compensation, créé pour neutraliser les pertes de salaire subies par les fonctionnaires touchant des primes, non assujetties aux cotisations, mais frappées par la Contribution sociale généralisée (CSG).

Pour 710 000 agents, elle sera supprimée progressivement, "au fil des avancements pour éviter des pertes de salaire mensuel". En tenant compte du rythme des avancements, on estime qu’elle sera complètement supprimée avant la fin 2017, générant une économie de 500 millions d’euros.

Seuls les agents de catégories C les moins bien rémunérés seront exemptés provisoirement du dispositif (250 000 personnes environ dont le traitement est inférieur à l’indice majoré 400). Ils ne verront appliquée la mesure de réduction de l’indemnité que lorsqu’ils auront atteint cet indice.

La CFE-CGC demande le retrait de cette décision arbitraire

Créée il y a 18 ans, cette prime visait à compenser la perte de pouvoir d’achat des fonctionnaires lors de l’élargissement de l’assiette de la CSG et de la substitution CSG / cotisation d’assurance maladie. En effet, si ces mesures n’avaient pas eu d’impact sur les salaires du privé, elle avait fortement impacté les fonctionnaires, l’assiette de la CSG portant sur l’ensemble de leur rémunération (traitement et primes) alors que l’assiette des cotisations maladie portait uniquement sur leur traitement.

Pour plus d’infos : 
- Suppression de l’indemnité exceptionnelle de compensation de la CSGhttp://www.fonction-publique.gouv.f... http://www.fonction-publique.gouv.f... 
- Décret n° 2015-492 du 29 avril 2015 portant abrogation de l’indemnité exceptionnelle 
http://legifrance.gouv.fr/affichTex...

 

SOURCE:

 

Commenter cet article