Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par Michel El Diablo

Déclaration du GOUVERNEMENT CUBAIN sur les relations diplomatiques avec les USA

Déclaration :

 

Le 1er juillet 2015, le président du Conseil d’État et du Conseil des ministres de la République de Cuba, le général d’armée Raul Castro Ruz, et le président des États-Unis d’Amérique, Barack Obama, ont échangé des lettres dans lesquelles ils ont confirmé leur décision de rétablir les relations diplomatiques entre les deux pays et d’ouvrir des représentations diplomatiques permanentes dans les capitales respectives à partir du 20 juillet 2015.

Ce même jour aura lieu la cérémonie officielle d’ouverture de l’ambassade de Cuba à Washington, en présence d’une délégation cubaine conduite par le ministre des Relations extérieures, Bruno Rodriguez Parrilla, et composée de personnalités de la société cubaine.

En franchissant ce pas, Cuba et les États-Unis ont ratifié leur intention de développer des relations respectueuses et de coopération entre les deux peuples et gouvernements, basées sur les principes et les objectifs consacrés par la Charte des Nations Unis et le Droit international, notamment par les Conventions de Vienne sur les relations diplomatiques et consulaires.

Le gouvernement de Cuba a pris la décision de rétablir les relations diplomatiques avec les États-Unis dans le plein exercice de sa souveraineté, invariablement engagé envers ses idéaux d’indépendance et de justice sociale, et de solidarité avec les causes justes du monde, et en réaffirmation de chacun des principes pour lesquels notre peuple a versé son sang et encouru tous les risques, sous la conduite du leader historique de la Révolution, Fidel Castro Ruz.

Avec le rétablissement des relations diplomatiques et l’ouverture des ambassades s’achève la première étape de ce qui sera un processus long et complexe vers la normalisation des liens bilatéraux, dans le cadre duquel il faudra apporter des solutions à une série de questions dérivées des politiques du passé, toujours en vigueur, qui affectent le peuple et la nation cubaine.

Il ne pourra y avoir de relations normales entre Cuba et les États-Unis tant qu’il existera un blocus économique, commercial et financier, appliqué dans toute sa rigueur, blocus qui provoque des dommages et des pénuries au peuple cubain et qui est le principal obstacle au développement de notre économie, constitue une violation du Droit international et affecte les intérêts de tous les pays, y compris des États-Unis.

Pour atteindre la normalisation, il sera également indispensable de restituer le territoire illégalement occupé par la Base navale de Guantanamo, que cessent les transmissions radiophoniques et télévisuelles vers Cuba, qui violent les normes internationales et portent atteinte à notre souveraineté, que les programmes visant à promouvoir la subversion et la déstabilisation internes soient éliminés, et d’accorder une compensation au peuple cubain pour les dommages humains et économiques provoqués par les politiques des États-Unis.

En évoquant les questions en suspens entre les deux pays, le gouvernement cubain salue les décisions adoptées jusqu’à présent par le président Obama de retirer Cuba de la liste des États soutenant le terrorisme, d’exhorter le Congrès de son pays à lever le blocus et de commencer à adopter des mesures pour modifier l’application d’aspects de cette politique, en faisant usage de ses facultés exécutives.

Par ailleurs, dans le cadre du processus vers la normalisation des relations, il s’imposera de construire les bases de liens qui n’ont pas existé entre nos pays durant toute leur histoire, en particulier depuis l’intervention des États-Unis, il y a 117 ans, dans la guerre d’indépendance que Cuba livra pendant près de trois décennies contre le colonialisme espagnol.

Ces relations devront reposer sur le respect absolu de notre indépendance et de notre souveraineté ; sur le droit inaliénable de tout État à choisir son système politique, économique, social et culturel, sans ingérence d’aucune sorte et sur l’égalité souveraine et la réciprocité, qui constituent les principes irrévocables du Droit international.

Le Gouvernement de Cuba réaffirme sa disposition à maintenir un dialogue respectueux avec le Gouvernement des États-Unis et à entretenir des relations de coexistence civilisée, basées sur le respect des différences entre les deux gouvernements et sur la coopération sur des questions d’intérêt mutuel.

Cuba continuera d’être engagée dans le processus de mise à jour de son modèle économique et social, visant à construire un socialisme prospère et durable, d’avancer dans le développement du pays et de consolider les acquis de la Révolution.

La Havane, le 1er juillet 2015

Source : Granma International

Voir la vidéo (non traduite) de la remise de la lettre d’Obama au Ministre par intérim des Relations Extérieurs de Cuba : 
https://aucaencayohueso.wordpress.com/2015/07/01/en-video-cuba-y-ee-uu-anuncian-apertura-de-embajadas/

LU SUR LE SITE:

Commenter cet article