Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par Michel El Diablo

 La stratégie de DOMINATION du MONDE de l’impérialisme américain

Washington décide de l’avenir de l’Europe, ce n’est pas nouveau, mais cela s’accélère. Nous l’avons vu récemment avec la Grèce et depuis le 13 juillet les négociations secrètes entre l’Europe et les Etats Unis se poursuivent à Bruxelles autour du projet de marché Transatlantique.

Récemment le département de la Défense des États-Unis a rendu publique sa stratégie militaire dans un document : « The National Military Strategy of the United States of América 2015 ». Celui-ci résume la perspective du Pentagone pour de futures opérations militaires et du rôle que joue l’Otan sous commandement étasunien, dont font partie plus des trois quarts des pays de l' UE. L’OTAN vient d’ouvrir six nouveaux centres de commandement en Lettonie, Lituanie, Estonie, Bulgarie, Pologne et Roumanie.

La direction dans laquelle les USA poussent l’Europe est clairement défini dans le document et le changement de stratégie: « Aujourd’hui, et dans l’avenir prévisible, nous devons porter une plus grande attention aux défis posés par des acteurs étatiques, qui ont la capacité croissante de faire obstacle à notre liberté de mouvement dans les différentes régions et menacent notre patrie ».

Le Pentagone appelle «un ordre international qui suit des règles sous la direction des États-Unis». On ne peut être plus clair. L’hégémonie impérialiste américaine est sur toute la planète, Washington en détermine les règles et tout le monde doit s'y plier.

L’impérialisme américain veut maintenir sa position de domination mondiale à travers ces moyens militaires, dans la préface du document, le général Martin Dempsey, Chef d'état-major interarmées des États-Unis écrit : «Les futurs conflits surviendront plus rapidement, dureront plus longtemps et prendront place sur un champ de bataille beaucoup plus ardu techniquement. Ils auront des répercussions croissantes à l'intérieur des frontières des États-Unis.». Ils sont prêts au pire pour cette domination et la guerre nucléaire fait partie de cette nouvelle stratégie du Pentagone, un des passages indique sur l’utilisation de l’arme nucléaire: «En cas d'une attaque, l’armée des États-Unis répliquera en causant des dégâts d'une telle magnitude qu'ils obligeraient l'adversaire à cesser les hostilités ou le rendraient incapable d'autres agressions. »

Le rapport désigne les cibles de l’action militaire américaine :

La Russie qui prétend le rapport : «ne respecte pas la souveraineté de ses voisins et est prête à utiliser la force pour arriver à ses fins». L'Iran «poursuit l'acquisition de technologies nucléaires et de systèmes de lancement de missiles» et est un «État qui appuie le terrorisme». La Corée du Nord menace ses voisins «en tentant d’acquérir l’arme nucléaire et des systèmes de missiles balistiques». La Chine «augmentent les tensions dans la région de l'Asie-Pacifique».

Aucun de ces quatre pays n'est en guerre avec quiconque, alors que les États-Unis mènent actuellement des guerres en Afghanistan, en Irak et en Syrie, en Afrique où utilisent des attaques de drones missiles dans une demi-douzaine de pays et déploient à travers le monde ses forces militaires dans plus de 100 pays. De plus l'impérialisme américain ne cesse de multiplier des incursions militaires en Europe de l'Est dans le but d’encercler la Russie. Le secrétaire américain à la Défense, Ashton Carter, a annoncé le déploiement de l'artillerie lourde, des chars et d'autres équipements militaires dans toute l'Europe de l'Est. L'OTAN a aussi annoncé le triplement des effectifs de sa Force de réaction et l’a porté à 40.000 hommes, des exercices d’entraînement ont lieu actuellement, dont une force de 5000 soldats mobilisables contre la Russie en quelques jours.

L'administration Obama a envoyé au gouvernement ukrainien des véhicules et des équipements, mais aussi 300 parachutistes pour y former la Garde nationale ukrainienne dont le bataillon fasciste Azov et d'autres groupes paramilitaires d'extrême-droite, auquel viennent s’ajouter 200 soldats canadiens, qui coopèrent avec les forces américaines et britanniques pour entraîner les unités de l'Armée ukrainienne. Le chef d'état-major de l’armée de terre étasunienne, le général Ray Odierno, a déclaré que « le programme de formation avait joué un rôle important dans la préparation des soldats américains à l’éventualité d'avoir à se battre contre les troupes russes. »

 

Les plus de 1000 milliards de dollars annuels que les pays de l’Alliance destinent à la dépense militaire ne suffisent plus.

Les Etats-Unis font pression sur les européens pour qu’ils portent leur dépense militaire à 2% ou plus du PIB, objectif à ce jour atteint seulement par la Grande-Bretagne, la Grèce et l’Estonie. La Roumanie s’est engagée à porter sa dépense militaire à ce niveau d’ici 2017.

Voir l’article sur notre site des dépenses de la France : Mettre d’urgence un terme à la course aux armements.

D’autres pays se sont engagés, dans son budget 2015, le gouvernement canadien a augmenté ces dépenses militaires de 390 millions de dollars pour financer les dépenses en cours dont 360 millions au financement des opérations en Syrie et en Irak. Le budget de la dépense militaire canadienne sera augmenté de deux à trois pour cent par année à partir de 2017, soit dans la prochaine décennie, 11 milliards de dollars de plus en dépenses militaires.

Le danger d’un nouveau conflit mondial s’accroît.

Une concurrence féroce se livre entre grandes puissances impérialistes (États-Unis, États de l’Union Européenne, Japon, Chine et Russie). Cette lutte, où tous les coups sont permis, est à l’origine des guerres dans le monde, des interventions armées. L’existence même du capitalisme entraîne des conséquences dramatiques pour la majorité de la population du globe (misère extrême, famine, manque de toit, etc.).

Cette politique ne peut être combattue que par la lutte des peuples contre la guerre et l’ouverture d’une perspective révolutionnaire et la construction d’une société socialiste.

 

SOURCE:

Commenter cet article