Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par Michel El Diablo

Pourquoi le Front Syndical de Classe ?

Depuis une vingtaine d’années, les travailleurs en France et en Europe sont pris en tenaille :

- D’un côté, confrontés à la crise de leur système, les grands capitalistes mènent une offensive générale contre les droits et les acquis des travailleurs, pilotée par l’UE du capital et déclinée nationalement par tous les gouvernements, quels que soient les votes populaires (le NON en France en 2005 comme celui en Grèce en 2015 l’illustrent à volonté). Elle est accompagnée d’une politique étrangère extrêmement et agressive et des interventions impérialistes tous azimuts. Guerre contre les travailleurs à l’intérieur et contre les peuples à l’étranger sont les deux faces d’une même pièce.

- De l’autre côté, les directions syndicales françaises regroupées derrière la CFDT au sein de la Confédération Européenne des Syndicats, ont développé le syndicalisme rassemblé au sommet et ont abdiqué tout ce qui a fait la force du mouvement ouvrier : rejet de la « lutte des classes » et priorité au « dialogue social » entre « partenaires sociaux », soutien à la construction européenne au nom de « l’Europe sociale », refus de s'engager dans une confrontation globale avec le pouvoir, manque de soutien aux luttes des salariés engagés dans des combats difficiles... Le dernier épisode étant le soutien de la CES à l’étranglement de la Grèce par l’UE et le FMI.

Offensive patronale et dérive des Etats-Majors syndicaux expliquent ainsi que depuis 25 ans les reculs succèdent aux reculs : casse des salaires, de l'emploi, des services publics (Éducation, Santé, Transports, Energie, Poste, Telecom...), de la protection sociale (Sécu, retraites...), des statuts et des conventions collectives, du logement populaire, de la petite production indépendante, mépris de la souveraineté populaire...

Devant ce constat dramatique, des militants syndicaux et de la CGT et de la FSU, luttant depuis des années contre la dérive de leurs organisations ont décidé en 2009 de créer l’association Front Syndical de Classe.

Que fait le Front Syndical de Classe ?

Comme l’expliquent ses statuts, le FSC milite pour le départ de la CES et de la CSI et pour la réadhésion à la FSM qui regroupe des dizaines de millions d'adhérents sur des bases de classe et de masse, en Amérique Latine, en Asie ou en Europe comme en Grèce.

Il a pour objet non pas de devenir une nouvelle organisation syndicale mais d'être un lieu de regroupement des militants et syndicats de classe afin de :

  • mener la lutte pour « le tous ensemble en même temps » à partir des besoins réels des salariés pour gagner enfin face à l'offensive capitaliste
  • aider les militants à se réapproprier leurs organisations et à les remettre sur les rails du syndicalisme de classe et de masse
  • constituer un lieu de repli pour les militants ou syndicats exclus de leurs organisations et développer la solidarité de classe contre la répression patronale et étatique dont sont victimes les travailleurs combatifs

Réunions et initiatives publiques, tracts, dossiers et textes d’analyse, participation aux instances de la FSM, tenue d’un site Internet et envoi de courriers réguliers à des milliers de syndicalistes… le FSC développe son activité depuis 5 ans maintenant auprès des travailleurs de notre pays et compte désormais des centaines d’adhérents ainsi que des organisations syndicales de base.

 

SOURCE:

Commenter cet article