Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par Michel El Diablo

« Se remettre en cause, se préparer et surprendre pour rendre tangible l'alternative ! » (par Gautier, militant du PCF)

On ne peut approuver les propos de notre Secrétaire national Pierre LAURENT, quand il a proclamé au Sénat mercredi 16 juillet 2015 « être solidaire des choix de Syriza ». On ne peut pas non plus l'approuver quand il s’exclame « vive Alexis TSIPRAS » et qu’il salut son « courage et sa responsabilité ».

De telles déclarations heurtent toutes les valeurs des communistes.

En effet, un lourd choix a été fait par TSIPRAS, que nous devons désormais nettement condamner, sans pour autant insulter l'avenir (tout le monde peut faire des erreurs). C'est à lui d'assumer. Le constat est clair : le 3ème mémorandum va accentuer l’austérité en Grèce, sans aucune perspective de redressement. Rien n’est réglé, les souffrances du peuple grec vont perdurer et s’accentuer. Une tutelle honteuse est mise sur la Grèce.

Étrange situation qui a vu deux victoires électorales – celle des législatives en janvier, et celle au référendum du 5 juillet 2015 – se transformer en leur contraire dans ce pays. Certains diront : je vous l'avais bien dit. Mince consolation et bien triste défaite pour le peuple grec.

Comment en est-on arrivés là ? Pourquoi Alexis TSIPRAS, qui avait promis d’en finir avec l’austérité et de respecter la souveraineté de son pays, en est-il arrivé à faire sauter toutes les lignes rouges qu’il avait lui-même fixées ? Je n’ignore rien de la difficile négociation dans laquelle étaient enfermés nos camarades grecs.

 

Mais comment créer précisément un rapport de force ? La leçon doit servir pour la France. Dans notre pays aussi, ce sont des « socialistes » qui n’avaient pas été élus pour ça qui pilotent, sous l’égide de Bruxelles et à l’image du projet de loi dit MACRON, les contre-réformes et les mesures d’austérité renforcées.

La France est un grand pays. Mais plus personne ne peut le nier : jamais les « partenaires » européens n’accepteront de transiger sur quoi que ce soit face à un Gouvernement qui refuserait les normes austéritaires. N’est-ce pas François HOLLANDE lui-même, tout auréolé de son élection de 2012, qui a échoué à renégocier le Traité d’austérité SARKOZY-MERKEL devant l'intransigeance des Allemands ?

Pour un vrai changement, il faut d’urgence remettre en cause certains dogmes. L'Union européenne en est un. Il faut tirer les leçons des expériences pour préparer une alternative crédible et efficace en 2017, alors que seul le FN profite de nos lacunes et de la situation politique, figée, bloquée.

On ne peut plus faire l’économie d’un agenda clair des réformes et des ruptures que nous devrons prendre, agenda de gouvernement qui devra comporter des unilatérales fortes (nationalisation immédiate de toutes les banques, dénonciation de la dette ou d’une partie de celle-ci, menace ou sortie avérée de l’euro…).

 

Gautier W.

le 16 juillet 2015

 

SOURCE: FACEBOOK

Commenter cet article

C
OUI notre combat est un combat d'idées avant tout mais la complicité de Mr Laurent avec Mr TSIPRAS est le signe évident que l'ex-Pc mutant, révisionniste est devenu le valet de la Banque Centrale Européenne, du Fonds monétaire International et de l'OTAN...<br /> Les peuples gémissent dans la souffrance, par d'autre choix sinon mourir que de briser les chaînes de l'Union Européenne...
Répondre
L
lamentable
Répondre
T
Bien d'accord avec Gautier, qui par là-même déclare le décès du Programme Réformiste du FdG "l'Humain d'Abord": Pas de "pôles": les secteurs entiers doivent être nationalisés.<br /> Et sortie d' l'irréformable euro, monnaie unique pour des états n'ayant pas les mêmes positionnements dans le commerce international ni les mêmes couts de production pour peu que des prélèvements conséquents sur les entreprises (impôts, cotisations sociales) ou que les salaires y soient honnêtes: l'euro fort leur coupe la voie des marchés extérieurs
Répondre