Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Michel El Diablo

Le parc Areos, en plein centre d'Athènes, où des migrants, surtout d'Afghanistan ont établi leur camp de fortune

Le parc Areos, en plein centre d'Athènes, où des migrants, surtout d'Afghanistan ont établi leur camp de fortune

Nous publions ci-dessous une déclaration de la coordination des syndicats PAME du Nord-Dodécanèse (archipel où se trouve l’île de Kos), du 12 août 2015 et un le texte d’un tract du PAME diffusé à des migrants à Athènes, en anglais et en persan, en même temps qu’une aide d’urgence par le PAME, 15 août 2015.

Traduction MlN pour Solidarité internationale PCF.

Déclaration du Centre syndical régional du Nord-Dodécanèse sur les agressions contre des migrants sur l’île de Kos

Les problèmes créés par le stationnement de migrants sur des terrains sans les mesures minimales d’hygiène causent des préoccupations légitimes dans la population. Il y en a aussi qui trouvent dans la proximité de cette détresse une occasion de spéculer ! Les derniers jours ont donné lieu à l’autorité municipale d’exprimer, par la voix du maire de l’île de Kos, les opinions les plus dangereuses et inhumaines appelant à « reprendre le terrain » ou annonçant : « le sang va couler » etc. Ce n’est pas un hasard si cela ressemble aux fascistes de « l’Aube Dorée » qui soutient ces positions officiellement ou anonymement.

Les travailleurs de la région ne peuvent pas s’aligner sur ce discours politique qui insiste exagérément sur les conséquences mais qui ne fait contre les causes du problème.

On ne peut pas accuser les migrants qui ont été « déracinés » de leur pays et de leur foyer de vouloir sauver leur vie et chercher un avenir dans un autre pays et, en même temps, ne pas accuser les impérialistes qui répandent les guerres et les conflits dans le monde, sèment la pauvreté et la misère et qui, à la fin, empêchent les réfugiés d’atteindre leur destination.

En ce qui concerne les derniers événements sur l’île de Kos, ainsi que sur les décisions et développements à venir, l’Union européenne en porte toute la responsabilité avec le gouvernement grec de coalition SYRIZA-ANEL qui la soutient, instrumentalisant les autorités régionales et municipales, dans ce cas, celle de Kos.

Le Centre syndical régional du Nord-Dodécanèse condamne les déclarations xénophobes inacceptables et les agissements de la municipalité de Kos. Il exige du gouvernement qu’il prenne dès maintenant toutes les mesures pour lutter contre le problème, mobiliser les services adéquats et assurer des conditions humaines pour le transfert et la réinstallation des migrants et réfugiés.

Il condamne également les profiteurs qui exploitent la détresse et la souffrance humaines et qui s’en prennent aux migrants et à leurs familles.

 

Tract diffusé à Athènes:

 

Le PAME en solidarité avec les migrants qui arrivent en Grèce, déracinés par les guerres impérialistes et la pauvreté, a distribué des biens de première nécessité à ceux qui se trouvent au parc Areos, comme premier geste de soutien. Le PAME leur a diffusé la déclaration suivante en anglais et en persan.

Frère, sœur, migrant,

Nous, travailleurs de Grèce, syndicats de la classe ouvrière grecque, PAME, nous vous souhaitons la bienvenue dans notre pays. Nous savons que vous arrivez ici après un voyage difficile, déracinés par la pauvreté et les guerres impérialistes dans votre pays. Maintenant, vous êtes confrontés à la politique inhospitalière du gouvernement grec, aux obstacles et aux difficultés qu’elle cause dans l’obtention des papiers pour continuer votre voyage. Vous être confrontés au manque d’infrastructure, d’aires d’accueil, de traducteurs, de nourriture, d’aide juridique et de bien d’autres choses dont vous et vos enfants avez besoin. Mais vous le savez, c’était comme cela dans votre pays, que les gouvernements et les patrons ne se préoccupent que de leurs profits et non des gens qui souffrent.

Travailleurs, nous sommes frères quels que soient notre pays, notre religion ou notre race. Nous sommes frères et sœurs parce qu’ensemble nous souffrons des guerres impérialistes et de la pauvreté, du chômage et du coût de la vie. C’est pourquoi, nous, travailleurs de Grèce, syndicats, PAME, ferons tout ce qui nous sera possible pour vous aider dans vos difficultés.

Le PAME demande :

  • Une solution immédiate au problème de votre hébergement et des conditions de vie décente le temps qu’il faudra avant votre départ pour vos destinations, notamment par la mise à disposition d’interprètes, d’un suivi médical, de nourriture, d’une aide juridique…
  • Que soit attribué l’asile politique ou une autre protection à tous les réfugiés, victimes des guerres et interventions impérialistes, par des procédures rapides, fiables et justes.
  • La non-implication de notre pays dans les plans impérialistes des Etats-Unis, de l’OTAN et de l'Union Européenne.                                                                                               

Commenter cet article