Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par Michel El Diablo

THALYS : sachons raison garder ! [CGT cheminots]

La tentative d’attentat déjouée dans un train « THALYS » de l’entreprise ferroviaire belge THI- Factory, dont le groupe SNCF est actionnaire, a placé le transport ferré sous les feux de l’actualité durant cet avant dernier week-end du mois d’août 2015.
 

Les informations ont été confuses et parfois erronées sur le déroulement de ce tragique évènement comme sur les comportements des agents de bord.

La Fédération CGT des cheminots a pris la décision de refuser toute sollicitation médiatique durant le week-end. Nous étions confrontés à un sujet très grave qui relève de la sécurité nationale et du Ministère de l’Intérieur.

Tout démontre qu’en de telles circonstances, le plus raisonnable est d’éviter de placer des représentants syndicaux face aux micros et caméras, au risque d’en rajouter dans la confusion et les interprétations approximatives par des réactions trop hâtives. De plus, nous prenions le risque d’être entraînés dans un débat polémique à la suite des propos tenus par un acteur très connu sur le comportement des agents d’accompagnement. Nul ne peut penser qu’en de telles circonstances, il soit bienvenu d’entretenir par voie médiatique une telle situation.

Peu à peu, la réalité des faits se dévoile et chacun peut constater qu’aucun reproche ne peut être fait aux collègues belges qui assuraient l’accompagnement de ce train. Les cheminots belges et français qui ont contribué au dénouement relativement heureux de cet acte qualifié de terroriste, ont été salués comme il se doit par les autorités françaises, par la direction du groupe SNCF et celle de l’entreprise THI-Factory. Il en va de même des voyageurs, et notamment les militaires américains qui ont certainement, par leur intervention, permis d’éviter un drame en neutralisant l’agresseur. Chacun de nous est, bien entendu, reconnaissant de ces actes de bravoure et du travail des cheminots comme des forces de police qui sont intervenus pour placer les voyageurs définitivement en sécurité et garantir la poursuite de leur voyage.

Par voie de presse, la direction de la SNCF, avec l’aval de l’Etat Français, informe qu’elle va élargir les prérogatives de la plateforme téléphonique (3117) qui, jusqu’à ce jour, avait été constituée pour les signalements d’incivilités à bord des trains d’Ile de France. Cette plateforme et les cheminots y travaillant auraient donc à gérer l’ensemble du territoire national et verraient s’étendre leur travail à la gestion des signalements aux risques terroristes. La CGT prend acte de cette décision mais demande, bien entendu, que la Direction prenne en considération l’augmentation des moyens humains et matériels et garantisse une formation adaptée aux agents pour leur permettre de réaliser ce travail dans des meilleures conditions. Il est une évidence, la responsabilité de ces cheminots va être totalement différente.

Il est important de mesurer qu’à tout moment, à bord d’un train ou dans les gares, la présence humaine de cheminots qualifiés sur leur emploi est indispensable. 

La CGT demande à la Direction et à l’Etat de s’appuyer sur les différents évènements qui se sont produits durant l’été, qu’ils soient liés à des défaillances du matériel roulant et des infrastructures ou à des causes externes météorologiques ou sur des passages à niveau pour réviser à la hausse le budget de l’emploi et abandonner leur volonté de polyvalence professionnelle qui conduit à la déqualification.

La Fédération CGT des cheminots interpellera la Direction sur ces thèmes dans les prochains jours. 

Montreuil, le 24 août 2015

 

SOURCE:

 

Commenter cet article