Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par Michel El Diablo

Congrès de la CES : une motion de l'UL CGT de Nancy

Vous lirez, ci-dessous la motion de l'Union locale CGT de Nancy concernant la participation de Hollande, Juncker et Schulz au congrès de la Confédération européenne des syndicats. Leur présence à ce congrès pose la question de savoir quelle syndicalisme au niveau européen nous construisons ?

L'Union locale CGT de Nancy estime que nous avons besoin d'une confédération internationale de syndicats qui serve à tisser des liens de lutte, organiser des ripostes et des solidarités par delà les frontières, contre des gouvernements et des patronats qui ont tous le même agenda...

 

--------

François Hollande, Jean-Claude Juncker

et Martin Schulz au congrès de la CES !

Halte à la Mascarade !

Halte à la collaboration de classe !

 

Le congrès de la Confédération européenne des syndicats (CES) aura lieu du 29 septembre au 2 octobre à Paris, salle de la Mutualité. Quelle n’a pas été notre surprise d’apprendre que Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne, Martin Schulz, président du Parlement européen et François Hollande sont invités pour ouvrir les débats !

Comment peut-on inviter ces affameurs des peuples, ces Pères-la-Misère, ces casseurs des droits et acquis des salariés, ces destructeurs des services publics, en bref ces serviteurs zélés des capitalistes, des banquiers et des actionnaires à un congrès syndical ?

Nous combattons au quotidien la politique qu’ils mènent en France et en Europe dont les conséquences sont désastreuses pour les travailleurs, les précaires, les chômeurs, les retraités, pour l’ensemble de la population. 

Doit-on rappeler que sous la gouvernance de François Hollande nous avons eu à lutter contre le CICE, le pacte de responsabilité, une réforme des retraites, la loi de sécurisation de l’emploi, une convention UNEDIC au rabais, la loi Macron, la loi Rebsamen… que nous aurons à combattre la casse du Code du travail, la dégradation des prestations des retraites complémentaires AGIRC-ARCCO, une nouvelle convention UNEDIC, une loi Macron 2, etc. Un ensemble de lois et de mesures qu’un Sarkozy ne peut pas renier. Doit-on rappeler que sous la gouvernance de François Hollande les pauvres et les salariés sont de plus en plus pauvres alors que les ultra-riches exposent des fortunes insolentes !

Doit-on rappeler le rôle de Jean-Claude Juncker et de Martin Schulz (mais aussi de François Hollande) dans l’asphyxie du peuple grec avec le 3ème mémorandum qui sera une nouvelle catastrophe pour la classe ouvrière en Grèce, pour la majorité de la population des villes et des campagnes et pour la jeunesse sans espoir de ce pays.

Jean-Claude Juncker est aujourd’hui ce bon apôtre de l’orthodoxie budgétaire en Europe au prix de coupes sombres dans les services publics et les budgets sociaux. Mais c’est ce même Jean-Claude Juncker qui, hier, lorsqu’il était 1er Ministre au Luxembourg, organisait la fraude et l’évasion fiscale de centaines de multinationales vers les banques luxembourgeoises, faisant disparaitre plusieurs centaines de milliards d’euros des caisses des Etats. Ce même Jean-Claude Juncker qui a affirmé il y a quelques mois qu’il ne pouvait y avoir de choix démocratique contre les traités européens et ce même Martin Schulz qui appelait à demi-mot au renversement du gouvernement Tsipras, élu pourtant en janvier dernier !

Comment peut-on les inviter à déverser lors du congrès de la CES leur propagande libérale et combattre ensuite leur politique ? Ils ne sont pas des partenaires, ils sont nos adversaires, les ennemis de l’émancipation individuelle et collective en France et en Europe.

Ils n’ont rien à faire dans nos congrès. L’Union locale de Nancy demande à la direction confédérale d’émettre une protestation officielle. Nous exigeons qu’ils ne soient pas nos invités et soutenons toute initiative visant à protester contre leur venue.

La ligne syndicale majoritaire de la CES est orientée vers l’adaptation au néolibéralisme et au « pragmatisme à la CFDT » ! Nous demandons l’ouverture d’un débat large au sein de notre organisation, dans la perspective du 51èmme congrès confédéral, afin de faire le bilan de notre adhésion à la CES et de notre action en son sein.

 

le 24 septembre 2015

 

SOURCE : UL CGT Nancy 

Commenter cet article