Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par Michel El Diablo

photo d'illustration

photo d'illustration

Loi Santé : Tou-te-s en grève le 1er Octobre 2015

Salaires, emplois, Sécurité sociale, accès aux soins

Appel CGT-FO-Sud

à une grève nationale le 1er Octobre 2015

pour le retrait du projet de Loi « Santé »

et contre l'austérité budgétaire.

Alors que la Loi « Santé » passe en procédure accélérée au Sénat (fin septembre/début octobre), nos organisations réunies en intersyndicale font le même constat de sa dangerosité dans un contexte de réduction des dépenses publiques et sociales, de fermetures de lits, d'aggravation des conditions de travail dans le secteur sanitaire, social et médico-social, sur fond de graves problèmes d'accès aux soins dans le pays.

Le projet de Loi « Santé » de Mme TOURAINE s'inscrit dans le cadre du pacte de responsabilité qui organise l'austérité budgétaire. Les conséquences de ces mesures sont incompatibles avec les besoins de la population. Par ailleurs, ce projet s'attaque à la sécurité sociale et à la place centrale de l'hôpital public.

La loi « santé », et les mesures du plan triennal de 3 milliards d'économies, décidées dans le cadre du pacte de responsabilité, ce sont : 22 000 suppressions de postes, les regroupements forcés d'établissements au travers les Groupements Hospitaliers de Territoires (GHT), la remise en cause des jours RTT, des avancements d'échelons et des promotions de grades, auxquelles il faut ajouter le gel de la valeur du point d'indice depuis 2010 et jusqu'en 2017 au moins.

La situation est tellement intenable que même les représentants des établissements hospitaliers appellent à résister en s'opposant aux injonctions des ARS, qui visent à supprimer des milliers de lits.

C'est pour cette raison que le projet de Loi « Santé » doit être retiré. 70 ans après sa conquête, la Sécurité Sociale est attaquée comme jamais, alors qu'au contraire, les situations dramatiques d'accès aux soins exigent la préservation de notre système de protection sociale, issue de la sécurité de 1945 et que soient augmentées très fortement ses ressources.

Le Pacte de « Responsabilité » va amputer 10 milliards d'euros aux budgets de santé au moment où les politiques de santé pourraient être un atout majeur en termes de développement du service public en proximité, d'emplois créés, de qualifications et de salaires. La Santé n'est pas une dépense mais une richesse, un investissement pour le bien-être de la population et de l'économie. Il est et criminel de restreindre l'offre de soins.

Nous exigeons :

-le Retrait Immédiat du projet de la Loi « Santé » !

-le Retrait du Pacte de « Responsabilité » !

-Non aux 22.000 suppressions de postes

-Non aux soins « Low-cost »,

-Pas touche à la Sécu et au Système Public de soin :

-Non aux fermetures de lits et services

-Oui aux embauches massives dans la santé, le social et le médico-social

-Titularisations de tous les contractuels

-Oui à L'augmentation générale des salaires

Cette grève du 1er Octobre s'inscrit dans la continuité des journées de grève que nous avons initiées les 9 avril et 25 juin 2015.

Elle se concrétisera notamment par une initiative en direction du Sénat et dans les établissements, dans les départements et les régions.

Le 1er octobre 2015 tous en grève

 

SOURCE: CGT Santé

 

LE TRACT UNITAIRE EN PDF :

Commenter cet article