Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par Michel El Diablo

Élections RÉGIONALES: les dirigeants politiques se lâchent

A deux mois des élections régionales des 6 et 13 décembre 2015, les dirigeants politiques se lâchent. Cette semaine c’est au tour de Sarkozy de s’expliquer. « Les Échos » de mercredi 30 septembre 2015 lui offrent 4 pages pour le faire ! « Il faut refonder notre modèle social… Il faut une refondation du modèle social et économique français ».

« Refondation », le mot est faible, il s’agit d’un véritable chamboulement. Il réaffirme que « l’entreprise doit être le cœur de notre politique économique, notre priorité, notre obsession ». « Si une entreprise veut sortir des 35 heures, elle doit pouvoir le faire (…), la durée du travail sera fixée par l’entreprise ». Quand on lui demande ce qu’il pense de la rupture du contrat de travail, il répond sèchement : « Il faut faire confiance aux chefs d’entreprise et cesser de les caricaturer (…) le licenciement économique doit être rendu possible ». Il juge « pertinent » le rapport Combrexelle qui vient d’être commandé par le gouvernement socialiste ! Le même Sarkozy veut reporter l’âge légal de la retraite à 63 ans dès 1920. Et 100 milliards de baisse de la dépense publique sur le prochain quinquennat ; il affirme que « la baisse du nombre de fonctionnaires est incontournable, collectivité locales comprises » et estime que « les délégués syndicaux doivent cesser d’être nommés par les syndicats ». Il propose de supprimer le seuil de 10 salariés pour les délégués du personnel et de financer l’ensemble des représentations du personnel à partir de 50 salariés.

Dans le projet de loi de finances pour 2016 du gouvernement socialiste on retrouve les mêmes orientations.

« Il faut pousser la négociation au niveau des branches ou des entreprises permettant de trouver des exemptions à la loi » vient de déclarer Macron à Londres devant 150 entrepreneurs qui l’ont applaudi. « Mon ennemi c’est la finance » avait déclaré Hollande avant son élection. On sait aujourd’hui ce qu’il en est ! On a vu que Sarkozy trouve « pertinent » le rapport de Combrexelle que Hollande a approuvé.

Hollande – Sarkozy, la même politique au service du capital !

Lors de l’élection de mai 2012, une forte majorité s’est prononcée contre Sarkozy, pour Hollande. Depuis, une masse énorme d’électeurs et d’électrices s’est détournée de lui. On sait pourquoi.

Certains regardent aujourd’hui du côté du Front National. Attention !

Un certain Bernard Monot député européen « stratège économique » du FN a déclaré (Les Echos du 16 juin 2015) : « Nous avons quelqu’un d’Areva, un directeur fiscal dans la grande distribution, le Directeur Général d’une filiale d’une grande banque à l’étranger, des cadres de la Banque de France, du FMI, de l’OCDE, d’Eurostar, de l’INSEE et même de Bercy ». Marine Le Pen, déclarait déjà le 31 octobre 2011 sur BFM –TV : « les 35 heures sont une erreur majeure ». Elle proposait « l’organisation de négociations de branche et d’entreprise pour revenir progressivement à 39h ». Elle avait 4 ans d’avance sur Hollande !

Le FN s’applique à récupérer à son tour le mécontentement populaire pour le garder sous la coupe des grands groupes capitalistes. Les Républicains, Le Parti Socialiste, le Front National sont les trois fers que le capital tient en permanence au feu pour les utiliser l’un après l’autre voire simultanément contre les travailleurs et le peuple.

Les partis du Front de Gauche vous parlent de faire du social mais ils ne parlent jamais d’en finir avec le capitalisme. Ce n’est pas non plus avec eux que le changement viendra.

SOURCE : site Communistes

 

 

Commenter cet article