Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par Michel El Diablo

La CRISE SYRIENNE atteint un nouveau stade

La crise syrienne atteint un nouveau stade d'internationalisation avec la session de l'ONU qui se déroule actuellement en présence de nombreux chefs d'Etats. La crise syrienne n'est pas une guerre civile comme les médias veulent le faire croire, elle est le résultat de l'intervention impérialiste qui fait suite à celle contre l'Irak, menée par les USA et ses alliés occidentaux et locaux, celle contre la Libye à laquelle la France a pris une part importante et celle contre l'Afghanistan.

Toutes ces interventions ont pour toile de fond la volonté de repartage de toute cette région au bénéfice des monopoles pétroliers et gaziers. La destruction des Etats est un plan visant à livrer les peuples à l'arbitraire des compagnies multinationales et sous les contrôles des champions locaux des forces en présence.

Ainsi, la Turquie, l'Arabie Saoudite, le Qatar les Emirats Arabes Unis, la Jordanie et Israël jouent-ils un rôle particulièrement clair, armant et finançant les mercenaires, eux mêmes financés et armés par les grandes puissances occidentales, qui opèrent contre l’État syrien.

Dans ces conditions la résistance de la Syrie à cette agression est tout a fait indicative de la capacité de cet Etat à rejeter les ingérences étrangères. Il faut noter aussi que dans cette guerre, la Syrie dispose d'alliés comme l'Iran, la Russie et le Hezbollah libanais, Russie et Iran entendant jouer un rôle régional important dans cette partie du Monde si stratégique au plan énergétique et militaire. Devant l'échec relatif de l'agression contre la Syrie, le déclin des ambitions hégémoniques de la Turquie, la montée des capacités militaires de l'Iran, les USA et leurs alliés ont été amenés à composer avec ce dernier.

Si la France a tenté d'y faire obstacle jusqu'au dernier moment, l'accord sur le nucléaire iranien et le début des normalisations des relations avec ce pays ont enclenché une dynamique remettant l'Iran au centre de la résolution de nombreux problèmes de la région. Les protagonistes du conflit, ceux qui arment et financent les djihadistes : les USA, la France, les pays du Golfe... comme ceux qui s'y opposent l'Iran, la Russie… cherchent les voies d'un compromis permettant d'entériner les interventions impérialistes.

Ainsi, les USA, qui proclament la lutte contre Daesh refusent-ils dans le même temps de les classer comme groupe terroriste à part entière, se réservant la possibilité de les activer en cas de besoin. Il en va de même de la France qui pratique des frappes aériennes au dessus d'un pays souverain tout en demandant d'écarter son Président. Les uns et les autres veulent garder un fer au feu pour relancer leur intervention. La Russie et l'Iran ont le dessein d'éliminer Daesh et s'activent dans ce sens là ; aussi bien au plan diplomatique que militaire. S'ils contribuent à stabiliser l'existence de l’État syrien, ce qui n'est pas rien, dans le même temps, ils entendent tirer les bénéfices de leur action par une présence plus marquée dans les affaires du Proche et Moyen Orient.

Cette guerre, ces guerres sont des guerres impérialistes, elles résultent de l'exacerbation des contradictions au sein du capital monopoliste mondialisé. Elles peuvent conduire à un conflit généralisé.

 

SOURCE : site Communistes

 

Commenter cet article