Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Michel El Diablo

Les RETRAITÉS à L’ÉLYSÉE dénoncent la poursuite de L’AUSTÉRITÉ

Les neuf organisations de retraités qui ont appelé ensemble à la journée de mobilisation du 1er octobre:

  •  Ont déposé 92776 cartes pétitions à l'Élysée,
  •  Ont décidé de poursuivre la campagne d’information et de mobilisation,
  •  Envisagent de construire une nouvelle journée de mobilisations le 24 novembre 2015.

COMMUNIQUÉ INTER-ORGANISATIONS

DE RETRAITÉS (SYNDICALES OU ASSOCIATIVES):

LES RETRAITÉS À L’ELYSÉE DÉNONCENT

LA POURSUITE DE L’AUSTÉRITÉ

Les neuf organisations de retraités (UCR-FO, UCR-CGT, UNAR-CFTC, UNIR CFE-CGC, FSU-Retraités, UNIRS-Solidaires, FGR-FP, Ensemble et Solidaires-UNRPA et LSR) ont été reçues par le conseiller social du Président de République, Monsieur Michel Yahiel.

Elles lui ont remis les cartes postales-pétitions signées par 92776 personnes auxquelles il faut ajouter 3178 autres signatures en ligne, sachant qu’en outre, des milliers d’autres ont été déposées dans les préfectures sur tout le territoire national le même jour.

Elles ont rappelé leurs revendications touchant au pouvoir d’achat en demandant l’arrêt du gel des pensions et des retraites, l’abrogation des mesures fiscales qui frappent les retraités, l’amélioration du pouvoir d’achat et le retour à une indexation au 1er janvier calculée sur l’évolution des salaires et non des prix.

Le conseiller a indiqué que la loi de financement en préparation changerait le mode de calcul des revalorisations. Elles seraient désormais calculées sur l’évolution des prix des douze mois précédant et non plus en fonction d’une prévision qui aurait conduit, certaines années, à une évolution négative des retraites.

Mais il a confirmé que la date de revalorisation resterait au 1er octobre et ne serait pas ramenée au 1er avril, comme toutes les autres prestations (cela entrainera des dates de revalorisations différentes pour l’ASPA (minimum vieillesse) et le minimum contributif).

Les retraités se sont étonnés qu’aucune annonce n’ait été faite au 1er octobre ce qui confirmerait la poursuite du gel des pensions en vigueur depuis le 1er avril 2013. Le Conseiller social a indiqué que l’annonce viendrait bientôt. Mais le rapport de la Commission des comptes de la Sécurité sociale, prévoit que les pensions de retraite devraient être revalorisées de 0,1 % au 1er octobre (ce qui représenterait environ 1 euro de revalorisation par mois sur une pension moyenne !).

Le conseiller social a reconnu que les mesures fiscales avaient touché les retraités mais a estimé que les mesures récentes (la suppression de la 1ere tranche d’imposition sur le revenu) vont alléger la pression fiscale pour une partie d’entre eux !

S’agissant du projet de loi d’adaptation de la société au vieillissement (ASV), les 9 organisations de retraités ont rappelé leur demande de participation aux instances de consultation, tant au niveau national que local. Le conseiller social a confirmé la publication de la loi au 1er janvier 2016 et relaiera la demande des organisations de retraités d’être consultées régulièrement, reconnaissant ainsi que la représentation des retraités devra être assurée dans le cadre de la nouvelle organisation.

Au final, c’est bien la poursuite de l’austérité qui a été confirmée, faute de mesures concrètes pour améliorer les retraites. Les organisations réunies ce jour rappellent que 10 % des retraités vivent sous le seuil de pauvreté.

Les organisations de retraités ont décidé de poursuivre la campagne d’information et de mobilisation et envisagent de construire une nouvelle journée de mobilisations le 24 novembre 2015. La baisse du niveau de vie des retraités n’est ni acceptable, ni inéluctable.

Paris, le 2 octobre 2015.

  • François Thiéry-Cherrier (UCR-CGT, 263, rue de Paris, 93515 Montreuil cedex)
  • Didier Hotte (UCR-FO, 141, avenue du Maine, 75680 Paris cedex 14)
  • Jacqueline Valli (UNAR-CFTC, 128, avenue Jean Jaurès, 93697 Pantin cedex)
  • Daniel Delabarre (UNIR CFE-CGC, 59, rue du Rocher, 75008 Paris)
  • Joël Chenet (FSU-Retraités, 104, rue Romain Rolland, 93260 Les Lilas)
  • Gérard Gourguechon (UNIRS-Solidaires, 144, boulevard de la Villette, 75019 Paris)
  • Michel Salingues (FGR-FP, 20, rue Vignon, 75009 Paris)
  • Francisco Garcia (UNRPA, 47 bis, rue Kléber, 93400 St Ouen)
  • Jacques Sanchez (LSR, 263, rue de Paris, 93515 Montreuil)

 

Commenter cet article