Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Michel El Diablo

Tsipras et Netanyahu, le premier ministre israëlien

Tsipras et Netanyahu, le premier ministre israëlien

Commentaire – introduction de Stathis Kouvelakis :

Le scandale absolu et la honte: la Grèce va défier la directive de l’UE sur l’étiquetage les produits des colonies israéliennes!
 

Non content d’afficher sa servilité à l’égard de Netanyahu durant son voyage en Israël et de reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël, Tsipras et son gouvernement vont encore plus loin dans cette voie de l’abjection: ils vont « désobéir » à l’UE, à laquelle ils ont honteusement capitulé en signant un troisième mémorandum, en refusant l’étiquetage des produits des colonies israëliennes.
 

L’ironie de la situation est que, selon cet article du « Times of Israël, le seul gouvernement européen adoptant la même position est le gouvernement ultra-réactionnaire, ouvertement raciste et hystériquement antisémite de Hongrie.                                          

--------

L’ Article du Journal Times of Israel traduit en français:
 

Paris- Un jour après la visite du Premier Ministre grec Alexis Tsipras à Jérusalem, son ministre des affaires étrangères Nikos Kotzias a envoyé une lettre au Premier ministre Benjamin Netanyahou l’informant de l’opposition d’Athènes aux directives de l’UE, selon une information en provenance du Times d’Israël.

Selon les directives publiées ce mois-ci par la Commission Européenne, les produits manufacturés au-delà des lignes d’avant 1967 ne peuvent être déclarés « Made in Israël ». La Commission a suggéré qu’ils doivent être étiquetés avec une formulation telle que « Produit de Cisjordanie (colonies israéliennes) »


« La Commission européenne attend de tous les Etats membres qu’ils se conforment à la législation de l’UE », a déclaré un fonctionnaire de la délégation de l’Union à Israël aux Times d’Israël la semaine dernière.

Un autre pays européen, cependant, a déjà déclaré son intention de défier les instructions de Bruxelles sur l’étiquetage.


« Nous ne soutenons pas cette décision, » a déclaré le ministre des Affaires étrangères hongrois Péter Szijjártó ce mois-ci lors d’un événement du Conseil des relations étrangères d’Israël. « C’est un instrument inefficace. Il est irrationnel et au lieu de contribuer à une solution [au conflit israélo-palestinien], il provoque des dégâts.


« Plus tôt ce mois-ci, le groupe parlementaire au Bundestag du parti CDU de la chancelière allemande Angela Merkel a rejeté l’initiative européenne sur l’étiquetage comme « mauvaise », faisant également valoir qu’elle serait probablement utilisée à mauvais escient par les ennemis d’Israël et ne favoriserait pas la réconciliation israélo-palestinienne. Toutefois, jusqu’à présent, Berlin n’a pas annoncé si elle mettra en œuvre les directives de l’Union ou si elle n’en tiendra pas compte.


Dimanche, Netanyahou a annoncé que Jérusalem suspendait ses liens avec l’UE concernant les tentatives de négociation d’un accord de paix entre Israël et les Palestiniens, en réponse aux nouvelles directives en matière d’étiquetage.


Le ministère des Affaires étrangères a déclaré que la suspension des liens sur les pourparlers de paix durerait « jusqu’à ce que la réévaluation soit terminée. » Tandis que les relations avec chaque pays européen continueront, le dialogue avec les organisations de l’Union européenne sur le processus de paix est interdit.


Malgré l’annonce d’Israël, un porte-parole diplomatique de l’UE a maintenu que l’UE « continuera à travailler sur le processus de paix au Moyen-Orient, dans le Quartet, avec ses partenaires arabes, et avec les deux parties, que la paix au Moyen-Orient était une question qui intéressait l’ensemble de la communauté internationale et également tous les Européens » Le porte-parole a déclaré : « les relations UE-Israël sont bonnes, larges et profondes, et cela va continuer. »

Auteur : Raphael Ahren 

Raphael Ahren is the diplomatic correspondent at The Times of Israel.

Traduction VangelisG Jean Marie Reveillon
http://www.timesofisrael.com/greece-to-defy-eu-order-on-labeling-settlement-goods/

 

SOURCE : Unité Populaire-fr

Commenter cet article