Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Michel El Diablo

Dans ce numéro un reportage exclusif à Copenhague après la victoire du NON au référendum danois du 3 décembre 2015
Dans ce numéro un reportage exclusif à Copenhague après la victoire du NON au référendum danois du 3 décembre 2015

Dans ce numéro un reportage exclusif à Copenhague après la victoire du NON au référendum danois du 3 décembre 2015

Le n°5 de Ruptures est  « bouclé »…

Cette édition doit arriver chez les abonnés. 

 

L’éditorial traitera des élections régionales marquées par un recul spectaculaire des partis « traditionnels », qui tous acceptent le principe de l’intégration européenne. La caste politico-médiatique en est désormais réduite à une gouvernance par la peur.

La page 2 analysera le projet de chamboulement du code du travail, selon une réforme très directement inspirée des « recommandations » de Bruxelles de mai dernier. Sur la même page, le point sera fait sur la descente de la Grèce aux enfers : le gouvernement Syriza-ANEL applique scrupuleusement le troisième mémorandum.

La page 3 informera sur le Conseil européen des 17 et 18 décembre, qui a eu notamment à son menu à nouveau la crise des réfugiés, mais aussi l’union de l’énergie, les rapports avec la Russie, et l’avenir du Royaume-Uni dans… ou hors de l’UE. Sur le premier point, la Commission européenne propose un corps de garde-frontières pouvant intervenir sur le territoire d’un Etat même sans son consentement (thème à la Une du journal).

Les pages 4 et 5 offriront un reportage exclusif à Copenhague : le référendum danois du 3 décembre s’est soldé par une spectaculaire victoire du Non au « plus d’Europe » proposé – un résultat d’ailleurs traité très discrètement par les médias français. Quelles causes, quelles conséquences ?

La page 6 proposera deux critiques : celle du dernier film de Steven SpielbergLe Pont des espions – une sorte deGuerre froide pour les nuls ; et celle de l’essai de l’ex-eurodéputé souverainiste de droite Philippe de Villiers, désormais retiré des affaires politiques, qui connaît un large succès de librairie.

On retrouvera page 7 les brèves, ainsi qu’un entretien avec Philippe Verdier, ancien chef du service Météo de France 2, dont le livre – jugé à tort « climatosceptique » fait un tabac. Le journaliste revient sur le licenciement pour délit d’opinion dont il a été l’objet, et sur les enjeux sous-jacents.

Enfin, la page 8 sera consacrée aux résultats des élections du 20 décembre en Espagne, et aux suites possibles quant à la difficile formation d’un futur gouvernement ; ainsi qu’aux derniers développements au Portugal, où un gouvernement socialiste a finalement été formé, soutenu par deux partis à sa gauche.

Pour lire ce numéro (et les suivants !) abonnez-vous vite , si ce n’est déjà fait…

 

Commenter cet article