Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Michel El Diablo

« Pourquoi le MEDEF tacle le programme économique du FN ? Ecorama Vidéo…» L’édito de Charles SANNAT

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Lors de l’émission Ecorama d’hier mardi dont vous pourrez voir la vidéo ci-dessous (tout en bas), nous devions essayer d’expliquer pourquoi le programme économique du Front National était « nauséabond » et pourquoi le MEDEF avait raison de critiquer ouvertement un parti politique pour ses propositions économiques.

Le problème depuis plusieurs années en France, c’est que plus on lutte contre le FN plus il monte… et cela n’entraîne aucune remise en cause de la manière de « lutter » contre le FN. Non, on continue comme avant mais en plus gros. Évidemment, plus d’un truc qui ne fonctionne pas abouti rarement à une solution qui marche.

Alors pourquoi le FN monte ? Si on se posait vraiment la question…

Cela éviterait à tout le monde de perdre du temps dans de vaines incantations. Le FN monte inexorablement parce qu’il est le seul parti politique à poser des mots sur nos maux, sans pour autant forcément apporter ou proposer les bonnes solutions. Il s’agit-là d’un débat politique. Pas d’un débat économique.

Je constate simplement que le FN pose des constats. Ces constats sont simplement l’expression de la réalité vécue et ressentie par les gens, les citoyens, le peuple. Vous pouvez hurler, crier… la réalité c’est que le FN ose décrire les réalités françaises, ces réalités que l’on ne veut pas voir ni savoir, ces réalités que l’on préfère enterrer en jetant un voile pudique de politiquement correct étouffant.

Le problème encore une fois avec la réalité, c’est qu’on peut certes la fantasmer, ce qu’ont fait les bobos gauchisants bien-pensants mais qu’à un moment donné elle ne peut plus être niée. Généralement elle vous revient en pleine figure de façon douloureuse. Le voile se déchire.

Le FN doit son succès non pas à ses propositions mais à ses constats !

Personne dans notre « crasse » politique ne veut dire les choses telles qu’elles sont.

Les Français se « foutent » totalement ou presque des propositions du Front National comme ils se fichent d’ailleurs comme de l’an 40 de la majorité des propositions économiques des autres partis politiques.

On vote en partant du principe pas totalement faux ni dénué de bon sens que celui qui pose les bons constats finira par appliquer éventuellement les bonnes solutions alors que celui qui se refuse à faire ces constats est quant à lui sûr et certain d’échouer dans ses actions.

Les Français réagissent à des constats, à des peurs, à des craintes ou évidemment à leur vécu.

Dites leur qu’il faut « plus de migrants » alors ils traduisent moins de logement social pour moi, moins de travail pour moi, et plus de délinquance pour moi (les bien-pensants trouveront l’amalgame insupportable, mais cet amalgame les gens le FONT ! Dire qu’il ne faut pas faire d’amalgame est aussi efficace que lorsque je demande à mes enfants de ne pas boulotter tout le paquet de fraises tagada, ça me fait plaisir mais ça ne sert strictement à rien. Une affirmation n’est en aucun cas une argumentation).

Cela veut dire que si les partis traditionnels ou le MEDEF voulaient véritablement « lutter » contre le FN, ils traiteraient tout simplement les problèmes des gens, des citoyens, du peuple qui leur remontent leur soucis quotidiens depuis des années, sans que cela n’entraîne la moindre action corrective de leur part…

Pour lutter contre une idéologie, ou une idée, opposer des armes ou une répression n’est d’aucune utilité sur le long terme. Même le KGB n’a pas réussi à étouffer l’envie de liberté du peuple russe.

Non, pour gagner contre une idée, il faut opposer une autre idée.

Il faut gagner les cœurs et gagner les âmes.

Or que fait le gouvernement actuellement avec les pleins pouvoirs ? L’état d’urgence ? Les perquisitions administratives ? L’embastillement et l’assignation à résidence des barbus à la barbe trop longue qui peut être compréhensible si d’autres éléments que la barbe existent, mais aussi des écologistes ?

Il valide en tout point les idées véhiculées par le FN… Agitez votre drapeau français, chantez encore plus fort La Marseillaise mais surtout ne votez pas FN… ces grands écarts vont finir par être un peu compliqués à faire comprendre à nos concitoyens et à justifier.

Aux constats sociaux et aux constats économiques du FN personne n’a rien à opposer !

Vous pouvez le regretter, vous pouvez encore une fois pleurer ou couiner si vous en avez envie ou si cela peut vous faire plaisir, personne n’oppose rien au programme économique du FN à part des incantions stupides du genre « c’est pas possible », ou ce « serait la catastrophe »… certes, mais encore ?

N’y a t-il pas une catastrophe du chômage ?

Une catastrophe de la désindustrialisation ?

Une catastrophe de l’endettement de l’Etat et de la dette publique ?

L’euro nous apporte-t-il la joie et le bonheur économique que l’on nous avait vendus ? L’Europe nous donne-t-elle la paix alors que nous n’avons jamais été autant en guerre ?

La réponse des partis « classiques » c’est de nous dire il faut encore plus d’Europe ! Encore plus de mondialisation ! Encore plus d’euro ! Encore plus de tout ce qui nous a mis ces 30 dernières années dans le mur !

Il nous faut surtout pas rétablir les frontières ou les fermer !!!! Dans le même temps le gouvernement lui rétablit les frontières… quand c’est lui c’est bien. Si c’est le FN c’est mal.

Nous sommes au degré 0 de la pensée, au niveau 0 de l’intelligence et au stade 0 de la Politique.

Il est devenu tellement difficile de penser dans notre pays, que même un Michel Onfray jette l’éponge dans ce climat délétère d’invectives et d’excommunications intellectuelles.

Or l’intelligence ne doit pas se taire, l’intelligence ne doit pas s’éteindre même si elle vacille.

Pour réparer notre France nous aurons besoin de toute cette intelligence collective.

Le MEDEF ne veut pas du FN parce que le MEDEF représente les intérêts du grand capital !

Personne n’a osé dire à Gattaz qu’au niveau du peuple, il n’est pas fondamentalement hyper populaire comme on dit, et que les sans-dents ont beau avoir des trous dans la gencive ils en ont nettement moins dans le cerveau que ce que pensent ceux qui nous dirigent qui nous prennent au sens propre (et pas figuré) pour des imbéciles.

Gattaz ne veut surtout pas de contrôle des changes ou des capitaux.
Gattaz ne veut surtout pas un parti qui pourrait nationaliser ses belles entreprises d’un décret comme au hasard les autoroutes par exemple dont la privatisation n’est que le vol organisé du peuple français.
Gattaz ne veut surtout pas de frontières avec un rétablissement des droits de douane qui seraient désastreux pour ses bénéfices et ses dividendes…

D’ailleurs pour bien comprendre qui est le camarade Gattaz (voilà une terminologie communiste qui va agacer notre patron des patrons, ou le saint des saints comme vous voulez) je vous invite à lire cet excellent article de l’Humanité intitulé « Comment Pierre Gattaz se sucre sur l’argent public » quel charmant garçon et gentil patron notre Pierre Gattaz!!

Le théorème du Gattaz !

Le problème c’est que si Gattaz ne veut pas d’un truc qui ne serait pas dans l’intérêt des intérêts qu’il défend, alors cela me donne furieusement envie de voter pour ce truc là… parce que ce qui n’est pas bon pour Gattaz est bon pour le peuple et inversement ce qui est bon pour Gattaz est mauvais pour nous.

C’est ce que j’appelle le théorème du Gattaz.

En s’opposant frontalement à Marine le Pen et au programme du Front National , Gattaz fait peut-être à son corps défendant un immense cadeau au rassemblement bleu marine.

Il aurait donc mieux fait de se taire.

Le problème n’est pas le FN, le problème, c’est NOS problèmes, le FN n’est que la conséquence ou les symptômes de ces problèmes !

Enfin et c’est une idée qui me semble essentielle, notre problème n’est pas le Front National, n’est pas le NPA, n’est pas tel ou tel qu’il soit de la gauche ou de la droite, notre problème c’est NOS problèmes.

Ce n’est pas le FN qui fait les problèmes, les problèmes pré-existent à l’action politique.

L’objectif de l’action politique, la raison d’être théorique d’une classe politique et de dirigeants est de gérer les problèmes, de les affronter, d’y apporter les solutions appropriées.

Pour affronter un problème on commence comme à l’école par énoncer le problème.

Pour énoncer un problème il faut généralement utiliser ce que l’on appelle des mots que l’on regroupe à travers ce qui porte le nom de « phrases » ce qui permet d’exprimer une pensée.

Une pensée riche a besoin généralement de plus d’un « tweet » et de plus de 140 caractères pour s’exprimer dans toute sa complexité.

On s’interdit de dire tout ce qui ne va pas, et si on le dit on sera immédiatement taxé de fascisme…

Pourtant l’euro ne marche pas, l’Europe ne fonctionne pas, le multiculturalisme est un échec patent, le chômage ne baisse pas il monte, la mondialisation n’est pas heureuse elle est désastreuse, la désindustrialisation de notre pays se poursuit chaque jour, nous avons un énorme problème avec l’islamisme non pas en Syrie, mais chez nous !

Ha, j’oubliais, le problème de la France, NOTRE problème n’est pas NOS problèmes mais le problème du FN….

Absurde raisonnement, funeste approche intellectuelle qui nous enferme, nous aveugle et ne peut que nous conduire au précipice.

Pourtant il faut la réparer notre France pour que le sang n’abreuve pas inutilement nos sillons.

Préparez-vous, il est déjà trop tard !

Charles SANNAT
Insolentiae signifie impertinence en latin
Pour m’écrire charles@insolentiae.com
Pour écrire à ma femme helene@insolentiae.com

Abonnez-vous également à ma lettre d’informations, c’est gratuit, donc ce n’est pas cher, vous pouvez aussi abonner vos amis, votre famille, ou pas… !!! C’est juste en dessous, le gros machin rouge qui ressemble à une flèche!!

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autours de l’approche PEL, patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com »

 

 

Commenter cet article