Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par Michel El Diablo

UD CGT des Hauts-de-Seine : Pour la LEVÉE immédiate de L'ÉTAT d'urgence!

Déclaration de la Commission Exécutive

de l’Union Départementale CGT des Hauts de Seine


Suite aux attentats du 13 novembre et face à la menace qui continue de peser sur le pays, il est nécessaire de renforcer les moyens des services en charge d'assurer la sécurité de la population. Cela passe en premier lieu par revenir sur les choix de suppression de dizaines de milliers d'emplois induits par les réformes dans les fonctions publiques, conduisant au démantèlement et la privatisation des services publics.

La prolongation de l'état d'urgence pour 3 mois et la volonté du gouvernement d'introduire dans la Constitution un « régime civil de crise » relève d'une autre logique. Ces décisions reposent implicitement sur l’idée que la démocratie est un handicap pour lutter contre le terrorisme.

Nous refusons cette logique et l’instauration d'un ordre sécuritaire conduisant à un Etat d'exception permanent et avec lui la montée de la xénophobie, du racisme, des amalgames et la remise en cause des libertés individuelles et collectives.

Les perquisitions, arrestations et assignations à résidence de militants écologistes, notamment dans les Hauts de Seine, un salarié, bibliothécaire à Malakoff, dans le cadre de la COP21 en sont malheureusement une première illustration.

Conception de la sécurité à géométrie variable, quand dans le même temps sont autorisées les initiatives commerciales, sportives... L'état d'urgence devient une opportunité pour désarmer le mouvement social et les syndicats en interdisant rassemblements et manifestations sur la voie publique. Nous exigeons la levée immédiate de l’état d’urgence.

Les attaques contre les salariés, retraités et chômeurs se multiplient : allongement de la durée de cotisation et baisse des retraites, annonces de nouvelles régressions sur le droit du travail (code du travail, statuts, conventions collectives...), flicages et radiations des chômeurs, coupes dans l'emploi public, remise en cause de la durée du temps de travail...

Criminalisation des luttes sociales comme à Air France, EDF, Goodyear (le procureur a requis 24 mois de prison contre 8 salariés dont 12 fermes) et bien d’autres...

Menaces sur l'existence ou fermeture des Bourses du travail se multiplient en Ile de France, sans épargner les Hauts de Seine (Boulogne Billancourt) ainsi que dans le pays, alors qu'elles sont un lieu plus que jamai nécessaire face à la précarité et à la violence des rapports sociaux dans les entreprises.
La CE de l'UD CGT 92, réunie le Mardi 8 décembre, appelle au contraire le monde du travail (salarié-e-s, retraité-e-s, privé-e-s d’emploi), à continuer à revendiquer et à défendre ses intérêts par tous les moyens qu’il juge utile.

Pas plus qu'il n'y a de trêve dans les attaques contre les salariés, il ne saurait y avoir de trêve dans l’action syndicale et pour le progrès social. C’est le message délivré par les 2 000 manifestants rassemblés le 2 Décembre devant le TGI de Bobigny en soutien au 5 d’Air France et pour l’arrêt de la casse sociale. Nous appelons à la mobilisation pour la  réintégration des salariés d’Air France et l’arrêt des poursuites et des sanctions. Nous serons encore présents à l’audience du 27 mai 2016.

La CE de l'UD CGT 92, s'inscrit totalement dans la déclaration du CCN du 18 novembre, dans l’appel unitaire « nous ne céderons pas » de plus de 70 syndicats et associations pour la défense des libertés et le vivre ensemble ainsi que dans la déclaration des organisations de jeunesse.

La CE de l'UD CGT 92 invite tous les militants et militantes des Hauts de Seine à aller à la rencontre des salariés en se saisissant de la consultation confédérale et de créer les conditions de la mobilisation la plus large. Plus que jamais nous devons combattre les logiques guerrières et mettre en avant les valeurs du syndicalisme CGT : le progrès social, le vivre  ensemble, la paix, l’amitié et la solidarité entre les peuples.


Adopté par la Commission Exécutive de l'Union Départementale

Nanterre, le 8 décembre 2015.

 

 

SOURCE : UD CGT 92

 

Commenter cet article