Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par Michel El Diablo

Jean-Luc Mélenchon ne veut pas participer à une primaire à gauche avec François Hollande

Jean-Luc Mélenchon ne veut pas participer à une primaire à gauche avec François Hollande

Une primaire à gauche pour 2017 verra-t-elle le jour? Après l'appel lancé dans Libération par une cinquantaine de personnalités, accompagné d'une pétition en ligne, les responsables politiques ont donné leur avis lundi. L'accueil est enthousiaste à EELV, où la secrétaire nationale Emmanuelle Cosse a salué une "très bonne initiative parce qu'elle relance un débat". Plusieurs personnalités écologistes ont signé cet appel comme l'eurodéputé Yannick Jadot, Daniel Cohn-Bendit, suivis par la sénatrice Esther Benbassa et la députée Eva Sas.

Le PCF s'est également dit "favorable et disponible à la discussion"Depuis plusieurs semaines, le PCF travaille lui-même à un rassemblement de la gauche pour "présenter une candidature unique de la gauche à la présidentielle". Selon son secrétaire national Pierre Laurent, cette candidature ne saurait être celle de François Hollande, dont le "programme actuel" n'est "pas de gauche". Si le Parti communiste n'a pas été formellement associé à l'initiative de l'appel publié lundi dans Libération, le porte-parole Olivier Dartigolles a estimé auprès de l'AFP que "Europe Ecologie-Les Verts, la gauche du PS et le PCF ont des convergences très fortes sur le diagnostique".

Mélenchon refuse

Le Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon, lui, a rejeté toute idée d'une primaire à gauche qui inclurait François Hollande. "Je n'y serai pas parce que quand on va à une primaire, c'est qu'on en accepte le résultat et si Hollande vient, je n'ai aucune raison de le faire alors que je le combats depuis 2012", a-t-il déclaré à quelques journalistes en marge des voeux du secrétaire national du PCF Pierre Laurent. L'ex-candidat à la présidentielle, fort des quelque 10% d'intentions de vote dont le créditent les sondages, n'écarte pas de briguer une nouvelle fois l'Elysée. 

Plus tôt, Eric Coquerel, cofondateur avec Jean-Luc Mélenchon du Parti de gauche en 2009, avait assuré à l'AFP ne "pas douter de la bonne volonté des signataires" de l'appel. "Mais je ne vois pas comment tout ça aurait la moindre crédibilité", a-t-il dit, estimant qu'il n'y avait pas d'"espace politique commun possible" à gauche entre la politique menée par le gouvernement et celle portée par le PG.

La question de la participation ou non de François Hollande dans l'hypothèse d'une primaire est centrale. Pour les auteurs de l'appel, le président de la République a clairement vocation à y participer à cette primaire. Mais le PS ne semble guère enclin à se plier à l'exercice, même si le principe d'une primaire figure dans ses statuts, et que François Hollande lui-même s'y était engagé dans un entretien au Parisien du 15 octobre 2011 "Tout ce qui permet d'unir la gauche et les écologistes est positif. Mais franchement, je trouve que cette primaire, elle n'est pas impossible, mais elle est peu probable", a réagi lundi matin le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, sur France Info.

Quelques élus socialistes pour

"Soit c'est la primaire de toute la gauche, on va dire de Macron à Mélenchon (...) mais je ne suis pas sûr que tous les acteurs soient d'accord. Soit c'est une primaire pour départager Cécile Duflot, Pierre Laurent et Jean-Luc Mélenchon et vous comprendrez que les socialistes n'en soient pas", a-t-il ajouté. Le député PS de Seine-et-Marne, Eduardo Rihan Cypel, a plus nettement fermé la porte : "Une primaire au sein de la gauche, comme nous l'avons réalisée en 2011, ne peut se présenter que (...) si François Hollande ne souhaite pas se représenter à la présidence de la République."

Seuls les représentants de l'aile gauche du parti se sont montrés enthousiastes, comme le conseiller régional François Kalfon, la sénatrice Marie-Noëlle Lienemann ou le député frondeur Yann Galut. Les militants de la "motion B" de Christian Paul, eux, seront invités à s'exprimer "collectivement", vraisemblablement après le vote à l'Assemblée sur la réforme constitutionnelle.

 

SOURCE : Le JDD

Une « PRIMAIRE DES GAUCHES » pour 2017 ? Le PCF « favorable et disponible à la discussion » - MÉLENCHON REFUSE

La primaire, c’est l’institutionnalisation du vote utile !

Il n’y aura pas d’issue à la crise de l’alternative au capitalisme dans les illusions électorales, les alliances et métamorphoses qui préparent des "primaires" destinées à amuser le peuple dans un vote "à blanc" pour conforter et préparer le vote utile au premier tour, autrement dit, sauver le parti socialiste, sans doute relooké !

Il n’y a pas d’alternative sans reposer la question de la révolution, du changement de société, autrement dit, sans reposer la question communiste. Il n’y a pas de gauche sans un puissant parti communiste.

Le réseau FAIRE VIVRE ET RENFORCER LE PCF

SOURCE: Lepcf.fr

 

Commenter cet article