Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par Michel El Diablo

CUBA COOPÉRATION : la lettre hebdo

La lettre électronique Hebdo de Cubacoopération

Cher(e)s ami(e)s,
Premiers jours du mois, EXCEPTIONNELS !

Nous avons vécu, avec nombre de françaises et de français, les deux jours de visite de Raul Castro, Président de la République de Cuba, comme un événement historique. Deux jours où, au travers du chef de l’Etat qu’il s’est donné, le peuple de Cuba a reçu l’accueil qu’il mérite : Le respect d’un peuple libre, fier de son indépendance, désireux de construire une société humaine, solidaire… Peu de choses à ajouter aux témoignages que nous publions cette semaine dans notre Lettre. Dire tout de même notre satisfaction d’être aux cotés de ce peuple pour, comme l’a souligné le Président de la République François Hollande « l’accompagner, dans son développement original, en respectant son identité. »

Concernant ce développement économique, indispensable, j’emprunte à Jean-Pierre Bel, envoyé personnel du Président de la République pour l’Amérique latine et les Caraïbes (également Membre de la Présidence d’Honneur de notre association) cette « recommandation » Il faut quelquefois rassurer nos amis français qui craignent de voir Cuba se transformer … Cuba n’est pas à vendre. Les cubains veulent maitriser leur développement économique. A titre personnel, mais sans crainte d’être désavoué, je me félicite du rôle particulièrement actif que Jean-Pierre Bel a joué pour l’aboutissement de ce rapprochement entre nos deux pays. Qu’il en soit remercié.

L’ouvrage de la coopération entre nos deux pays est ouvert depuis longtemps. Il vient de prendre une tournure plus concrète. Nombreuses sont les pistes qu’il reste à explorer. Nous y jouerons totalement notre rôle, avec modestie, mais aussi avec l’expérience acquise et la confiance que nous avons su conquérir tant en France qu’à Cuba.

Et coïncidence s’il en était besoin. Nous publions, ce matin, avec l’envoi de cette livraison, un article traduit par notre amie Renée Clémentine Lucien qui s’intitule « Victor Hugo chez Marti, une rencontre entre Cuba et la France » !

Evidence, cette semaine est aussi l’hommage mérité rendu en France au clown CHOCOLAT, un artiste oublié. Michel Porcheron nous aide à soutenir sa réhabilitation, comme le suggère l’historien Gérard Noiriel.

Nous poursuivons deux fois par semaine la publication des dessins de RAMSES. Certains peuvent "décoiffer" quelques amis, mais nous ne nous estimons pas le droit d’exercer une quelconque censure !

Bonne lecture et excellente fin de semaine !

Bien cordialement,

Roger Grévoul
Président Fondateur
Responsable politique du Site Internet et de la Lettre Hebdomadaire.

Victor Hugo chez Marti : une rencontre entre Cuba et la France

par Traduit par Renée Clémentine Lucien le 4 février 2016

 l’âge de vingt ans et le cœur plein de la douleur de Cuba, José Martí est arrivé en France.
L’on a beaucoup parlé des Escenas norteamericanas écrites par José Martí, comme étant l’une des meilleures preuves de la littérature produite par le plus illustre des intellectuels de tous les temps, une âme cubaine, l’essence même de cette terre caribéenne. L’on souligne la variété des thèmes abordés, la capacité d’imprimer de la consistance, de l’arôme, de la saveur à des mots usés, et l’art de raconter avec (...)

Le nouveau visage du port de La Havane

par RG le 4 février 2016

Dans le contexte d’actualisation du modèle économique cubain, le projet de la Zone Spéciale de Développement de Mariel se présente comme une entrée de l’économie cubaine dans une nouvelle aire et dans le XXIème siècle.

Ce projet va permettre la restructuration du littoral jusqu’à présent portuaire, cherchant à favoriser l’accès des habitants de La Havane à sa baie. Il va mettre en valeur la zone-dite pour la transformer en un des centres les plus modernes de la capitale.

Drapeau cubain et drapeau français UNIS !

par Gérard, Roger Grevoul le 3 février 2016

C’était la première fois dans l’histoire de la capitale, que cette avenue appelée comme étant la plus belle au monde se paraît jusqu’à l’Arc de Triomphe des drapeaux cubains et français pour célébrer l’évènement !

"Nous connaissons bien nos différences, mais ce qui nous unit est plus fort" François Hollande.

Les enjeux de la visite de Raul Castro

par Gérard, Michel Humbert le 3 février 2016

LE DESSIN DE RAMSES - 03

par Gérard le 3 février 2016

« Chocolat » : hommage à un artiste oublié

par Michel Porcheron le 3 février 2016

Le réalisateur Roschdy Zem reçut le projet d’un film sur Chocolat, alors qu’Omar Sy était déjà dans l’aventure. Mais c’est lui qui choisit James Thierrée pour tenir le rôle de Foottit, « quelqu’un du sérail ». A ce moment-là, les deux acteurs se connaissaient sans se connaitre.

R.Zem a eu l’occasion de préciser que tous les autres acteurs approchés, y compris ceux habitués à des premiers rôles, « ont dit oui très vite ». Bruno et Denis Podalydès qui interprètent les frères Lumière « m’ont donné un oui immédiat alors qu’ils n’avaient qu’une journée de tournage ». Même enthousiasme chez Olivier Gourmet, Noémie Lvovski, Clotilde Hesme, Frédéric Pierrot. 

Nous reproduisons un entretien avec Roschdy Zem publié sur le site daily-movies.che

Nos pays sont unis par des liens historiques et culturels et par de profondes relations d’amitié

le 2 février 2016

Auteur : Raul Castro Ruz | internet@granma.cu
1er février 2016 17:02:50
Déclaration à la presse du général d’armée Raul Castro Ruz, président du Conseil d’État et du Conseil des ministres de la République de Cuba, à l’occasion de sa visite d’État en France, le 1er février 2016. « Année 58 de la Révolution ».
(Versions sténographiques du Conseil d’État)
Bonsoir,
Cher président François Hollande,
Honorables membres de la délégation française,
Représentants des médias,
Permettez-moi tout d’abord de (...)

Le net un nouvel espace d’interaction pour les être humains ! Mais où en est-on réellement ?

par Traduit par Christine Druel le 2 février 2016

Internet est en train d’introduire de nouveaux modèles de production, d’enseignement et d’apprentissage, de loisirs, c’est aussi un nouveau moyen de mobilisation politique, de rendez- vous culturels. Le Net est un nouvel espace d’interaction pour les êtres humains.

Par : Raúl Antonio Capote dans Especiales, Internacionales

Traitement de la rétinite pigmentaire à La Havane

par David Penven le 2 février 2016

Lire également l’article publié par le Journal de Montréal "Son seul espoir de garder la vue" 
http://www.journaldemontreal.com/2016/01/24/son-seul-espoir-de-garder-la-vue

Bienvenue au Président Raúl Castro !

par Gérard le 1er février 2016

André Chassaigne est le Président du Groupe d’Amitié avec Cuba à l’Assemblée nationale, groupe qui rassemble des député de toutes tendances politiques. Il fait également partie de la Présidence d’Honneur de notre association.

« Les Amis du clown Chocolat », une association qui mérite plus qu’un détour de piste

par Michel Porcheron le 1er février 2016

Le clown Chocolat, enfin en pleine lumière, après près d’un siècle d’oubli et d’indifférence, connut à la fin de sa vie, pendant la Première guerre mondiale, une période bordelaise. Clap de fin. Le grand Chocolat était déjà mort. Rafael, épuisé par la maladie, y donna sa dernière représentation.

Chocolat aura deux plaques en son honneur, à Bordeaux, où il trouva la mort dans la misère le 4 novembre 1917, il n’avait pas 50 ans. La première a été dévoilée le samedi 29 janvier sur le lieu de son décès, rue Saint-Sernin, la seconde sera inaugurée le 6 février au cimetière Protestant de la rue Judaïque. De plus la Ville de Bordeaux a donné le nom d’une Place Clown Chocolat sur l’Aire d’accueil des cirques, Quai des Queyries devant l’Espace Darwin.

Cinq jours avant sa sortie nationale, le film de Roschdy Zem a été projeté en avant-première dans la capitale d’Aquitaine.

Une association « Les Amis du clown Chocolat » - la seule de ce genre dans l’Hexagone- dont le siège est à Bordeaux, s’attache depuis 2014 à faire revivre la mémoire de l’artiste. Jean-Pierre Lefèvre, un ancien parigot, en est le responsable. Il a bien voulu répondre à nos questions. Son association organise à Bordeaux du 2 au 19 février une « Quinzaine » autour de Chocolat.

Nouvel allègement des sanctions américaines contre Cuba et aussi ... nouvelles amendes !

par AFP le 1er février 2016

Des allègements mais le compte n’y est toujours pas ! Des mesures essentielles pourraient être prises par le Président Obama, sans attendre la levée totale du blocus qui continue de provoquer de graves dégâts économiques et sociaux à Cuba.

Par ailleurs, le gouvernement états-unien a infligé une amende à une entreprise nord-américaine pour de soi-disant violations du blocus économique, commercial et financier que ce pays maintient contre Cuba, a indiqué aujourd’hui ici le Ministère des Relations Extérieurs (MINREX).

Le 20 janvier dernier, la veille de l’annonce des nouvelles régulations des Départements du Trésor et du Commerce envers Cuba, la compagnie de design nord-américaine WATG Holdings Inc. a eu 140 400 dollars d’amende pour avoir transgressé le régime de sanctions unilatérales contre le plus grande des Antilles.

Cette amende est la première imposée par les autorités états-uniennes en 2016 et réaffirme la continuité de l’application du blocus avec un caractère extra-territorial marqué malgré le nouveau contexte bilatéral, signale le MINREX.

Le Président Raul CASTRO est à Paris

par Roger Grevoul le 31 janvier 2016

D’après l’article de Leticia Martínez Hernández publié dans le quotidien cubain Juventud Rebelde et traduit par nos soins.

Vous trouverez ci-joint en fichier PDF le dossier de presse publié par la présidence de la République Française sur la visite et le programme du Président Raul Castro.

Gérard Noiriel : « Réhabiliter Chocolat, figure noire populaire »

par Michel Porcheron le 31 janvier 2016

A quelques jours de la sortie nationale du film de Roschdy Zem, « Chocolat », avec Omar Sy, d’après les recherches, l’enquête de Gérard Noiriel, mais librement adaptées, tout entretien avec l’historien, devenu quelque peu « détective » (le seul) pour son dernier livre « Chocolat, La véritable histoire d’un homme sans nom » (Bayard) a une place de premier ordre sur notre site.

Voici aujourd’hui quelques extraits de l’entretien qu’il a accordé à Esther Attias pour « Le Monde des livres » du 22 janvier. Nous avons déjà publié un entretien avec G.Noiriel dans Libération.

Outre « le Dossier Chocolat » de notre site, récemment annoncé, nous continuerons de suivre à la trace (sic) le meilleur que nous détecterons sur l’épopée de Rafael-Chocolat pour qui, c’est clair, nous ouvrons très largement les portes de notre site. Nous avons à l’esprit qu’au tout départ de l’histoire de Chocolat, enfin sorti de l’oubli et de l’indifférence, il y a la vie du petit Rafael, fils d’esclaves cubains, né à La Havane, vendu à un marchand espagnol, un certain Castaño.

Une nouvelle « histoire franco-cubaine » de cette dimension et si riche de sens n’est pas pour demain.

« Chocolat » chez Drucker, séance de rattrapage !

par Michel Porcheron le 31 janvier 2016

Nous ne sommes pas des habitués du rendez- vous dominical e de Michel Drucker, mais quand pour son « Vivement Dimanche » et « Vivement Dimanche prochain » il invite le 24 janvier, l’équipe du film « Chocolat » de Roschdy Zem (en salles le 3 février) on regarde en direct. Et on n’est pas déçus. L’équipe du site officiel www.clown-chocolat.com non plus.

Pour la première fois à la télé, depuis que « Chocolat » est (enfin) dans l’air du temps, on voit aussi des photos, des images, des séquences du film, la bande-annonce, des extraits du film des frères Lumière, etc…

A voir et à revoir. Merci Drucker pour tous ces Chocolat !

Bienvenue à Son Excellence Monsieur Raul CASTRO RUZ

le 30 janvier 2016

L’association CUBA COOPERATION FRANCE, se félicite de cette visite d’Etat en France, à l’invitation du Président de la République Française Monsieur François Hollande. Elle témoigne de l’excellence des relations entre nos deux pays qui seront à cette occasion consolidées et développées dans toutes les dimensions tant politiques qu’économiques, commerciales, financières et de coopération culturelle.
Notre association qui intervient depuis plus de 20 ans avec ce noble objectif, saura se saisir de cette (...)

LE DESSIN DE RAMSES - 02

par Gérard le 30 janvier 2016

L’importance de savoir diffuser les valeurs de Cuba

par Julio Martínez Molina le 30 janvier 2016

Le monde ouvert, sans barrières, à la Perle du Sud, patrimoine culturel de l’Humanité !
Le théâtre Tomas Terry est situé dans la zone la plus ancienne de la ville, classée au Patrimoine culturel de l’Humanité par l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture. Photo : Julio Martínez Molina CIENFUEGOS.—. Le 26 décembre dernier, le journal étasunien The Boston Globe a publié dans sa page tourisme un article qui recommande aux voyageurs nord-américains la ville de Cienfuegos (...)

« L’essentiel est de rester fidèle à l’humanité de « Chocolat » (Bénédicte Rivière)

par Michel Porcheron le 29 janvier 2016

« L’essentiel est de rester fidèle à l’humanité de « Chocolat » (Bénédicte Rivière) Par Michel Porcheron (N°2 du Dossier Chocolat) Il fallut l’attraper au vol. Dans Paris, elle court, elle court. Elle s’excuse de son petit retard à notre rendez-vous (téléphonique). Mais elle donne là l’impression qu’elle a du temps pour vous, entre sa vie de comédienne, d’écrivain et sa vie de famille. On comprend qu’elle regrette que les journées n’aient que 24 heures. Elle le dit avec un timbre de voix clair, posé, une (...)

 

Commenter cet article