Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par Michel El Diablo

source : arte tv

source : arte tv

Après la décision sud-coréenne de "suspendre" les activités de la zone industrielle de Kaesong, où 124 entreprises sud-coréennes emploient 54.000 ouvriers nord-coréens, la Commission pour la réunification pacifique de la Corée, basée en République populaire démocratique de Corée (RPDC, Corée du Nord), a annoncé, le 11 février 2016, que les Sud-Coréens devaient quitter Kaesong et que les avoirs des entreprises sud-coréennes seraient saisis.  

--------

Avec la fermeture de la zone industrielle de Kaesong, qui avait ouvert en 2004, c'est - hélas - le dernier symbole de la réconciliation et de la coopération intercoréennes qui disparaît. Selon la Commission (nord-coréenne) pour la réunification pacifique de la Corée, tous les Sud-Coréens (soit 280 personnes) devaient avoir quitté la zone le 11 février 2016 à 17 heures (heure locale), et tous les biens des entreprises sud-coréennes seraient saisis :

 

« Nous saisissons tous les avoirs des entreprises sud-coréennes et sociétés alliées, y compris les machines, les matières premières et les biens »

 

La Commission nord-coréenne a déclaré qu'il s'agissait de la conséquence de la décision de fermeture prise par les autorités sud-coréennes, qui en payaient ainsi le "prix élevé" :

 

« Les forces ennemies sud-coréennes vont faire l'expérience du prix élevé et douloureux qu'elles doivent payer pour avoir fermé le complexe industriel de Kaesong. »

 

En annonçant que la zone de Kaesong redevenait une zone militaire - ce qu'elle était avant sa création et son ouverture en 2004 - et que les points de passage Nord-Sud le long de la zone démilitarisée étaient fermés, c'est le triste retour à la situation ex ante : celle d'une époque - antérieure à 1998 - où les échanges intercoréens étaient pratiquement nuls, et les relations Nord-Sud presque exclusivement commandées par des impératifs militaires et de sécurité. En huit ans, les conservateurs sud-coréens au pouvoir à Séoul auront détruit tous les acquis de la politique sud-coréenne du "rayon de soleil" d'ouverture au Nord (1998-2008), qui avait valu le Prix Nobel de la Paix à l'ancien Président Kim Dae-jung.

S'il convient d'être prudent quant au caractère définitif des décisions annoncées ce 11 février 2016 - par le passé, la saisie des biens du complexe touristique des Monts Kumgang n'a pas été suivie de leur réattribution - la logique d'escalade des tensions qui prévaut dans les relations Nord-Sud n'incite pas à l'optimisme.

L'histoire de la diplomatie montre qu'il est plus facile de détruire que de construire : sensible au désarroi des petits entrepreneurs sud-coréens qui ont souvent tout investi à Kaesong, l'Association d'amitié franco-coréenne forme le voeu que les fruits d'années de dialogue intercoréen - qui ont permis de bâtir des relations de compréhension mutuelle - ne soient pas totalement annihilés, et que la dialogue se rouvrira au plus vite, face au danger jamais éteint d'un conflit qui dévasterait une nouvelle fois la péninsule coréenne, deux générations après les atrocités de la
 guerre de Corée.

 

SOURCES :

Le Monde :

Pyongyang ordonne aux Sud-Coréens de quitter immédiatement la zone de Kaesong

Cette annonce de la commission pour la réunification pacifique de la Corée, qui s'occupe des questions intercoréennes, fait suite à la décision unilatérale de Séoul de fermer la zone, en ré...

http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2016/02/11/pyongyang-ordonne-aux-sud-coreens-de-qu

 

Le Parisien : 

Tir de fusée par la Corée du Nord : de nouvelles sanctions frappent Pyongyang

Des centaines de camions sud-coréens ont traversé jeudi matin la frontière avec le Nord pour aller récupérer équipements et biens produits sur le complexe industriel intercoréen de Kaesong, ...

http://www.leparisien.fr/international/tir-de-fusee-par-la-coree-du-nord-de-nouvelles-sanctions-frapp

Vu sur le blog: 

Commenter cet article