Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Michel El Diablo

LOI TRAVAIL : Attention l’histoire ne repasse pas les plats !

Ce qui est perdu par indolence ou fainéantise ne se retrouvera que par la force de la révolution. Car, quand on a tout perdu, on n’a plus rien à craindre. 


Nous sommes à un moment décisif qui engage l’avenir de plusieurs générations. Allons nous attendre, l’arme au pied, de nous faire tondre comme des moutons ?

Les luttes ouvrières ont arraché des droits, lesquels lui ont permis de contenir la violence du capitalisme prédateur et de lui imposer des défaites. Luttes permanentes et victorieuses quand le monde du travail a mis la barre à la hauteur des enjeux : front populaire, mai 68, plus récemment le CPE.

Et nos enfants que ce système plonge dans une crise globale et entend contraindre à un retour à marche forcée vers l’époque où les "puissants" se croyaient invincibles et rêvaient d’un monde ou la résignation, la peur d’affronter l’adversaire permettrait de saigner à blanc ceux dont Ferrat rappelle qu’ils paient toujours « leurs crimes et leurs erreurs ».

Il serait inutilement répétitif que nous égrenions l’ensemble des violences récentes que le tandem – pouvoir / patronat inflige à ceux qui, depuis des décennies, voient se relayer aux affaires des Présidents, des majorités, des partis qui démontrent leur totale soumission à ceux qui veulent nous mettre à genoux.

Comment ne pas partager la colère de NOTRE CAMP ?

Comment ne pas comprendre que les urnes soient de plus en plus désertées et que s’opère une récupération nauséabonde, dangereuse et instrumentalisée du désarroi, au profit d’une extrême droite qui tente de faire oublier ses liens avec les plus féroces adversaires de la classe ouvrière, et feint de représenter un barrage au malheur programmé par le capitalisme dont elle est un des atouts.

Nous, qui avons décidé de mettre au service de ceux qui souffrent un outil de défense, de contre-attaque et d’espoir, nous pensons qu’il est de notre responsabilité de nous adresser aux travailleurs, aux chômeurs, à la jeunesse, aux retraités, à toutes celles et ceux qui n’entendent pas que ce monde bascule dans la pire des régressions humaines, pour leur dire :

chacun de nous, individuellement, et/ou au sein de son syndicat, son association, son organisation politique, peut se faire entendre pour que très, très vite, un FRONT UNI de RESISTANCE se dresse, pour que toutes les formes d’actions, sans rien exclure ni rien sous estimer, fassent reculer les GATTAZ, HOLLANDE, VALLS et autres cyniques MACRON, valet du MEDEF et Myriam EL KOMRI la « bonne à tout faire » des donneurs d’ordres du CA 40, logée au Ministère du Chômage.

Qui aurait cru que « le changement c’est maintenant » était un slogan juste, mais sur la base d’un changement pour le PIRE ?

Misant sur les légitimes angoisses nées des actes de terrorisme, ce pouvoir manie de pair les atteintes aux libertés individuelles, la répression antisyndicale (Goodyear, Air-France) et une avalanche de projets de plans antisociaux, la pire que notre pays aie connu depuis au moins 30 ans.

Le code du TRAVAIL est mis en lambeaux, avec des dispositions que même SARKOZY n’a pas osé nous imposer.

Volonté  affichée d’imposer aux chômeurs la » double peine : privation d’emploi et insupportable prétention de réduire encore plus les indemnités, de les assortir de chantage à l’acceptation d’une précarisation encore plus accrue, d’un flicage au prétexte d’abus, quand patrons et fortunés abusent des cadeaux fiscaux en tous genre et de privilèges exorbitants.

Le Capitalisme rêve d’une société où le PARADIS fiscal des uns justifierait l’ENFER sur terre pour les autres !

La Fontaine aurait dit, parlant de nous « ils n’en mourraient pas TOUS, mais TOUS étaient frappés ».

LOI TRAVAIL : Attention l’histoire ne repasse pas les plats !

TOUS, sauf « EUX » !

Alors que pour NOUS se dessine un pouvoir d’achat en perte constante, le fonctionnaire montré du doigt, la division entre le soi disant assisté qui souffrirait et les autres qui ont gagné leurs acquis sociaux de haute lutte, comme le cheminot ou l’électricien ... rien ne nous est épargné !

Selon nous - l’Association qui rassemble des Communistes de France - il est temps qu’un grand « ça SUFFIT » se construise pour stopper ce tsunami de régression tous azimuts.

Nous ne saurions oublier que les milliards qui sont introuvables pour plus de sécurité, plus d’hôpitaux, de logements et d’écoles, ce Gouvernement les détourne pour mener ses opérations militaires, fournissant à l’Impérialisme mondial sa protection du pillage des richesses des pays auxquels on prétend apporter notre « démocratie », nos « valeurs », à coups de bombardiers !

On sait bien pourtant que c’est cette situation qui nourrit tous les fanatismes, et conduit aux drames connus l’an dernier.

Nous sommes à un moment décisif qui impose à ceux qui sont en responsabilité et se disent opposés à cette politique, de ne pas en rester à des propos frondeurs, à des suppliques mâtinées d’arrières pensées électorales.

Le monde du TRAVAIL attend des organisations syndicales qu’elles donnent aux salariés, aux chômeurs les outils démocratiques d’une véritable consultation pour les décisions à prendre afin que s’organise une solide, puissante, unité qui n’est pas l’affaire que des rencontres utiles entre Organisations.

OUI, nous POUVONS faire reculer et BATTRE nos adversaires des Conseils d’administrations, des ministères, de Matignon et de l’ÉLYSÉE.

Rien n’est joué !
TOUT DÉPEND de NOUS TOUS
.

Alain Chancogne

(ANC)

 

POUR MÉMOIRE: 


1 150 000 000 000 dollars de dividendes versés aux actionnaires en 2015

En 2015, le montant total des dividendes versés par les entreprises dans le monde a atteint 1 150 milliards de dollars, selon l’étude annuelle réalisée par Henderson, qui analyse les dividendes payés par les 1 200 plus importantes sociétés mondiales par leur capitalisation boursière.

Les Etats-Unis restent le moteur de la croissance, les sociétés nord-américaines payant le plus de dividendes au monde.


En Europe, la France est le pays le plus « généreux » avec les actionnaires, les sociétés françaises ayant distribué 47 milliards de dollars de dividendes en 2015, devant l’Allemagne (34,2 milliards de dollars), l’Espagne (23,1 milliards de dollars) l’Italie ou les Pays-Bas (9,6 milliards de dollars).

Source HENDERSON

la peniche

 

SOURCE:

 

Commenter cet article