Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par Michel El Diablo

Après le SUCCÈS incontestable du 9 MARS... la suite jusqu'à la VICTOIRE !
Après le SUCCÈS incontestable du 9 MARS... la suite jusqu'à la VICTOIRE !

Personne ne peux constester l'ampleur des manifestations surtout pour un galop d'essai qui aux dires de plusieurs commentateurs surpasse les premières manifestations qui ont enclanché les luttes et la victoire du CPE il y a 10 ans.

Plus de 200 manifestations, des centaines de milliers de manifestants mêlant jeunesse étudiante, salariés, précaires, sans emploi ...

De quoi donner du tonus pour faire monter la pression dans les jours qui viennent face à un gouvernement inquiet mais qui va manoeuvrer en s'appuyant sur les syndicats soumis, CFDT en tête.

Déjà l'UNEF annonce une journée nationale d'action dès le 17 mars 

Alors faisons monter partout le mouvement jusqu'à ce qu'il devienne irresistible, engageons la bataille pour convaincre autour de nous les indécis en sachant qu'une majorité de la population soutient le mouvement, adressons nous hardiment à nos amis, à nos familiaux, à nos collègues ...

La jeunesse se porte aux avants postes; à nous de nous placer à ses côtés jusqu'auretrait pur et simple de ce projet de loi scélérat!

 

Après le SUCCÈS incontestable du 9 MARS... la suite jusqu'à la VICTOIRE !

Projet de Loi travail : l'UNEF appelle à une

"nouvelle journée d'action" jeudi 17 mars

 

L'Unef, premier syndicat étudiant, a appelé à une "nouvelle journée d'action" le jeudi 17 mars "dans toutes les universités" pour demander le retrait du projet de réforme du droit du travail, après une première mobilisation mercredi qualifiée de "succès".
"C'est une très bonne journée de mobilisation, sachant qu'on n'a eu que deux jours pour la préparer", s'est félicité auprès de l'Agence France-Presse le président de l'Unef, William Martinet, affirmant que des dizaines de milliers de personnes avaient manifesté mercredi partout en France.


"Très encourageante"
"C'est la meilleure réponse qu'on pouvait apporter au gouvernement, en tapant du poing sur la table !" a-t-il ajouté tout en déplorant l'absence de "toute prise de contact" de la part du gouvernement. "Peut-être qu'après cette journée, le gouvernement se rappellera qu'il y a des jeunes dans ce pays", a-t-il dit.


Michaël Jeanjean, porte-parole des Jeunes Écologistes, a pour sa part jugé cette journée "très encourageante pour la suite". "C'est un mouvement d'ampleur par rapport au CPE", a-t-il affirmé en référence à la mobilisation contre le contrat première embauche voulu, puis abandonné par la droite il y a dix ans.

(09-03-2016 - Avec les agences de presse)

 

Vu sur le blog du FRONT SYNDICAL DE CLASSE:

 

Après le SUCCÈS incontestable du 9 MARS... la suite jusqu'à la VICTOIRE !

Commenter cet article

T
Environ la moitié du nombre de signataires de la pétition étaient dans le rue.(500.000 contre 1 million et quelques. Mais ce n'étaient que partiellement les mêmes. Les travailleurs ne sont pas tous internautes!
Ça montre qu'il existe des "marges de progression" et que l'engagement des signataires était profond.
Mais sans développement de la sensibilisation hors des réseaux sociaux, et hors du monde étudiant (ce qui se recoupe) on ne progressera pas.
Et face à l'intoxication médiatique la lutte est inégale, il faut néanmoins la mener.
Au plus près de la base
Répondre