Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

RUSSIE : Hausse du prix des transports et des loyers, vie quotidienne difficile…Rassemblement de protestation du Parti communiste à Kazan

http://kprf.ru/actions/kprf/153245.html

Comment agit au quotidien la « seule force d’opposition » en Russie, à savoir le parti communiste? Ici à Kazan… C’est aussi ce qui nous intéresse à Marianne et moi, comprendre cet immense pays, qui à la fois approuve massivement la politique internationale de Poutine et organise des protestations sur la vie quotidienne des « masses », protestations et victoires électorales qui n’ont bien sur aucun écho en Occident. (note de Danielle Bleitrach)

Le 27 mars 2016

Rappelons que début mars, les transporteurs de Kazan ont jugé nécessaire de faire passer les transports publics de 20 à 26 roubles, prétendument en raison du fait qu’ils travaillent à perte. Le Comité d’État sur les tarifs de la République du Tatarstan a décidé d’augmenter le prix à 25 roubles. La décision entrera en vigueur 10 jours plus tard, le 4 avril.

Le meeting a été ouvert par Alexei Serov, premier secrétaire du comité du Parti communiste de Kazan, chef du groupe communiste à la Douma de Kazan :

– Les prix des loyers et des charges locatives ont déjà augmenté, le prix du pain aussi, et maintenant, c’est au tour du transport ! Une augmentation significative portant le prix du ticket de bus à 25 roubles. On parlait de 26 roubles, mais la commission sur les tarifs dans sa grande bonté a enlevé un rouble. Nous avons fait une étude. Dans la région de la Volga, dans les grandes villes, un trajet coûte de 16 à 18 roubles, la limite supérieure étant de 20 roubles. Les transporteurs de Kazan soutiennent qu’ils fonctionnent à perte, mais ce n’est pas vrai! Personne dans une économie de marché ne fonctionne pas à perte. En augmentant le prix de 5 roubles en une seule fois, leurs profits vont augmenter immédiatement de 25%. Dans une année de crise pour la population.

La qualité des transports en commun est loin d’être aux normes. Avec mes assistants, nous avons vérifié ATP-2 [Régie autonome des transports]. La plupart des conducteurs ne sont pas enregistrés. Le transport municipal, en fait, a des conducteurs qui opèrent illégalement. J’ai envoyé une note à Abdulhakov sur ce sujet en priant d’expliquer pourquoi cela se produit et si les auteurs ont subi des sanctions. On m’a envoyé une réponse : nous avons une pénurie de personnel, un salaire de conducteur est de 1.8000 roubles [24 €], donc nous ne pouvons pas en trouver. Ainsi, ils ont reconnu que nous avions des gens officiellement chômeurs travaillant au transport municipal. La question est de savoir comment ils sont payés? Si vous avez des gens qui travaillent de façon informelle, alors vous avez une sorte de « caisse noire », une comptabilité parallèle? Si c’est ainsi dans le secteur des transports vous ne joindrez jamais les deux bouts.

La Fédération des propriétaires de voitures a vérifié la qualité du fonctionnement des autobus : sur certaines lignes jusqu’à 50% du matériel roulant ne sort pas du dépôt. Si le bus est bourré de passagers, c’est tout bénéfice pour le transporteur. La Ville ne suit pas cette affaire correctement, mais lorsque nous demandons des explications, on nous dit que tout va bien.

On dit qu’à Kazan il faudrait changer les bus. Mais ces véhicules ont été achetés pour l’Universiade [jeux olympiques de la jeunesse]. Trois ans ont passé, il fallait économiser de l’argent et prévoir de les remplacer. Pourquoi n’y a-t-on jamais pensé? Ce n’est pas un cas de force majeure.

L’augmentation du prix de ticket, à notre avis, est sans fondement, et nous demandons d’annuler cette décision!

Lors du meeting, ont pris également la parole les secrétaires des sections locales du Parti communiste de Kazan Yevgeny Andreev et Rafael Galiev, la communiste du Comité de quartier Moskovski Razia Salikhova, un représentant des investisseurs floués Pechyonkin Mikhail (beaucoup d’affiches sur la réunion étaient consacrées aux problèmes de co-investisseurs), le leader des jeunes communistes de la République du Tatarstan Kamel Nasybullin. Les intervenants ont durement critiqué la décision des autorités de Kazan, lesquels ont approuvé l’augmentation des tarifs dans les transports publics, et ont exigé que soit annulée la décision du comité républicain sur les tarifs.

Presque tous les intervenants ont souligné la nécessité d’une coopération étroite avec le Parti communiste, qui est maintenant la seule force d’opposition en Russie, capable d’unir les groupes de protestation et prêt à défendre activement les intérêts des travailleurs. Prenant la parole lors du rassemblement, Anton Bortyakov, représentant du syndicat indépendant, a noté que ce sont les membres du groupe élu communiste au Conseil municipal et personnellement leur dirigeant Mirgalimov qui ont permis que les travailleurs de la compagnie aérienne en faillite « Tatarstan » après des mois d’épreuve reçoivent leurs arriérés de salaires.

A la fin de la réunion a été adoptée une résolution exprimant la position des manifestants.

(Traduit du russe par Marianne Dunlop pour histoire et société)

 

SOURCE:

 

Commenter cet article