Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

photo d'illustration

photo d'illustration

SNCF : Les cheminots CGT s’adressent aux USAGERS et à la POPULATION

MAINTENANT, ÇA SUFFIT !

Adresse aux usagers et à la population

 

Mesdames, Messieurs, bonjour

Le chemin de fer Français vit une période historique actant le présent et orientant son avenir. Pour la Fédération CGT des cheminots, il faut revoir la structuration de la SNCF et l’organisation de la production : le cloisonnement par activités est coûteux et freine l’efficacité des circulations. En effet, comment, par exemple, comprendre qu’un cheminot apte à intervenir sur tous les trains est aujourd’hui enfermé dans une activité Fret ou voyageurs alors qu’il peut participer à toute la chaîne de production.

Notre réseau ferré a été un des plus performants en matière de sécurité et de régularité, du fait qu’il a su, en son temps, engager un formidable renouveau dans tous les domaines (Corail, TGV, TER et Fret). Ces matériels alliant confort et vitesse ont été un plus indéniable pour les usagers, et vous le reconnaissez. La desserte des zones urbaines, notamment en Ile-de-France, l’aménagement du territoire, la sécurité et la préservation de l’environnement sont reconnus par tous comme des vertus essentielles du service public ferroviaire SNCF.

Seulement aujourd’hui des choix libéraux et économiques mettent le train sur la sellette et son utilité en est même remise en cause !

Que vous soyez usagers du quotidien ou occasionnels, vous subissez les conséquences de ces choix :

-Augmentation des prix des billets et baisse de la qualité ;

-Suppressions ou retards systématiques ;

-Manque d’entretien des infrastructures ;

-Déferlante de poids lourds sur les routes.

La réduction de l’offre, des correspondances difficiles, la disparition de dessertes et fermetures de lignes, la baisse oula suppression des services s’ajoutent à cette longue liste de dégradation du transport ferroviaire, conséquences des politiques menées par les différents gouvernements de ces dernières décennies.

Toutes ces raisons vous ont, pour certains d’entre vous, fait vous tourner vers un autre moyen de transport : voiture, co-voiturage, autocar… tout cela facilité par des propositions à bas coût avec des contraintes telles que des temps de parcours allongés, les risques sur la sécurité, un confort moindre et une augmentation des émissions de gaz à effet de serre !

L’ÉTAT DOIT S’ENGAGER :

-A prendre en charge la dette du ferroviaire, c’est la sienne !

-A garantir la sécurité des circulations et des usagers, c’est sa responsabilité !

-A garantir le droit au transport (déplacement) c’est-à-dire pouvoir disposer d’un transport public propre, confortable, fréquent, écologique et sûr, à tous et partout, c’est son devoir !

-A assurer sa responsabilité de garant du maillage national au travers des trains régionaux et nationaux (corail, intercité, trains de nuit, TGV), vecteurs indispensables à l’aménagement du territoire, c’est son rôle.

-A exiger du Groupe Public Ferroviaire SNCF, un service public de qualité, performant et sûr que les usagers sont en droit d’attendre. Pour cela, il faut embaucher des cheminots avec un haut niveau de formation pour conduire les trains, contrôler, vendre des billets au guichet, entretenir les infrastructures et le matériel.

La CGT fait des propositions crédibles pour maintenir et développer le service public SNCF dont la nation a besoin aujourd’hui et demain.

 

SOURCE:

Commenter cet article