Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par Michel El Diablo

Préavis de GRÈVE dans la FONCTION PUBLIQUE du 17 au 31 mars 2016 [CGT]
Préavis de GRÈVE dans la FONCTION PUBLIQUE du 17 au 31 mars 2016 [CGT]

Préavis de grève en envoyé le 11 mars 2016 à :

Mme Annick Girardin
Ministre de la Fonction publique

Madame Marisol Touraine
Ministre de la Santé

M. Jean-Michel Baylet
Ministre de l’aménagement du territoire, de la ruralité et des collectivités territoriales

Mesdames les Ministres, Monsieur le Ministre,

Le contexte actuel est notamment marqué par le projet gouvernemental contre le Code du Travail et par la négociation à venir sur les salaires dans la Fonction publique, avec, au centre, l’augmentation de la valeur du point d’indice.

Sur ces deux questions, nos organisations sont résolues à donner aux agents de la Fonction publique les moyens de se faire entendre.

La journée d’action du 9 mars a été une étape forte d’affirmation de l’exigence du retrait du projet régressif porté par la ministre du Travail, projet qui constitue une attaque contre l’ensemble du monde du travail. Nous considérons en effet que l’abaissement des garanties collectives dans le secteur privé, outre ses conséquences désastreuses pour les salariés directement impactés, serait un nouvel élément confortant les attaques actuelles contre le Statut de la Fonction publique (cf. le projet de loi « déontologie ») et en justifierait de nouvelles.

Il est donc de l’intérêt premier des salariés relevant du Code du travail et des agents régis par les règles statutaires de la Fonction publique de faire front commun contre cette nouvelle attaque portée par le gouvernement. Avec nos concitoyens qui, chaque jour plus nombreux, se font entendre, nos organisations revendiquent donc le retrait du projet de loi El Khomri et le renforcement du Code du Travail dans son rôle de protection des travailleurs.

Concernant les salaires dans la Fonction publique, alors que le gel de la valeur du point d’indice est engagé depuis 6 ans et que la négociation prévue le 17 mars est le premier véritable rendez-vous depuis 2010, nous constatons que l’hypothèse d’une annonce de la poursuite du gel le 17 mars n’est pas exclue. En tout état de cause, si nous comprenons bien les quelques indiscrétions diffusées, la plus « progressiste » des hypothèses pour le gouvernement serait une augmentation très faible de la valeur du point dans des échéances dont rien ne dit de surcroît qu’elles soient rapprochées. De telles hypothèses, malheureusement hautement probables, sont pour la CGT inacceptables et provocatrices alors que, jamais depuis la mise en place du système de rémunération des agents de la Fonction publique au sortir de la seconde guerre, le pouvoir d’achat des fonctionnaires n’avait connu de dégradations aussi vertigineuses et catastrophiques.

Cela nous renforce dans notre volonté d’en appeler à la mobilisation des personnels, tant sur la question salariale que sur les enjeux d’emploi et de moyens pour la défense et le développement des missions publiques.

Afin de permettre aux personnels de la Fonction publique de participer aux mobilisations déjà programmées et à celles qui pourraient l’être lors des prochains jours et des prochaines semaines, mobilisations portant en particulier sur l’exigence du retrait du projet El Khomri et sur l’augmentation de la valeur du point d’indice, nous déposons des préavis de grève de 0 à 24h pour l’ensemble des agents des trois versants de la Fonction publique pour les journées suivantes : 17 mars, 18 mars, 19 mars, 20 mars, 21 mars, 22 mars, 23 mars, 24 mars, 25 mars, 26 mars, 27 mars, 28 mars, 29 mars, 30 mars et 31 mars.

Au-delà du 31 mars, en fonction de la nature des réponses gouvernementales, nous pourrons être amenés à déposer de nouveaux préavis.

Nous vous adressons, Mesdames les Ministres, Monsieur le Ministre, nos sincères salutations.

 

La Secrétaire Générale de la FD Santé
Mireille STIVALA

Le Secrétaire Général de la FDSP
Baptiste TALBOT

Le Secrétaire Général de l’UGFF
Jean-Marc CANON

 

 

SOURCE:

 

Commenter cet article