Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Déjà en 2011, les communistes polonais avaient dû se battre pour obtenir la levée de l'interdiction des symboles communistes...Aujourd'hui, ils doivent faire face à une répression des militants...

Déjà en 2011, les communistes polonais avaient dû se battre pour obtenir la levée de l'interdiction des symboles communistes...Aujourd'hui, ils doivent faire face à une répression des militants...

Depuis la restauration du capitalisme en Pologne, la répression anti-communiste toujours prégnante, prend aujourd'hui une vigueur nouvelle, et cela dans le cadre de l'Union européenne.

**********

Bruno DRWESKI  a écrit :

 

Chers Camarades,

Ayant été contacté par Jacques Kmieciak de l'Association des amis d'Edward Gierek basée dans le nord de la France, à propos de la mise en prison de neuf dirigeants du Parti communiste polonais (KPP), et ayant moi-même trois semaines plus tôt, rencontré à Wroclaw deux camarades de ce parti à l'occasion du Forum social est-européen, je n'en ai d'abord pas cru mes yeux mais j'ai vérifié auprès de Beata Karon, membre de la direction du KPP qui me répond ce qui suit :

« Salut,

Je n'ai pas encore été mise en prison.

Quatre membres du KPP ont été condamnés pour avoir fait la propagande du communisme dans le journal « Brzask »  (journal du KPP) et sur internet.

Le 31 mars le tribunal régional de Dabrowa Gornica a émis ce jugement (sans qu'il n'y ai eu ni procès, ni justification, etc.) condamnant deux personnes (dont moi-même) à neuf mois de limitation de la liberté et obligation d'effectuer un travail obligatoire sous contrôle à objectif social et deux autres camarades à payer des amendes.

Nous avons fait appel de ce jugement, en exigeant qu'un véritable procès ai lieu. J'ai justement envoyé aujourd'hui ma lettre d'appel du jugement.

Nous allons envoyer plus tard des informations plus amples.

Je vous remercie pour vous êtes intéressés à ce problème.

Salutations

Beata »

 

En conséquence, je pense qu'il faut de notre côté faire le maximum de diffusion concernant cette information et penser à prendre contact à ce sujet avec les ambassades de Pologne ou directement les autorités polonaises (présidence, gouvernement, tribunal constitutionnel, etc.). On trouve leurs adresses sur les sites correspondant.

Le maximum de bruit à l'étranger sur cette affaire peut aider.

Ils vont bien sûr répondre que la justice est indépendante ...mais ici, même les formalités de justice n'ont pas été correctement remplies, et donc normalement le ministre de la justice en est responsable. Et en plus, bien sûr, la loi elle-même est en contradiction avec le fait que la KPP avait précédemment été légalisé en Pologne avec ses statuts et que la constitution polonaise qui rend illégal « l'utilisation de méthodes fascistes et communistes » est suffisamment floue pour être d'un côté dénoncée, mais, d’ores et déjà, que veut dire le terme « méthodes » ? C'est d'ailleurs à cause de ce flou que le KPP avait été légalisé, les juges de l'époque estimant que les idées, les programmes et symboles communistes ne sont pas visés par la loi et que, en conséquence, le KPP pouvait être légalisé.

Je rappelle également que, en ce moment en Pologne, les autorités se sont engagées dans une campagne visant à détruire les monuments aux soldats soviétiques ayant libéré le pays en 1944-45, ainsi que ceux consacrés aux communistes et même aux socialistes ou à d'autres révolutionnaires polonais, que cette campagne se heurte à de nombreuses résistances de maires et de populations locales s'opposant à ces menaces et parfois déjà décisions, parfois aussi à des décisions prises en haut lieu. Cette campagne se heurte à des résistances qui dépassent largement les milieux communisant, et même de gauche, et, dans ce contexte, la répression visant ici les communistes polonais peut rencontrer une désapprobation plus large, à laquelle il faut donc aller à la rencontre.

 

Salut et Fraternité !

 

Bruno Drweski

Maître de conférences à l’Institut National des Langues et Civilisation Orientales

Directeur de la revue « La Pensée Libre »

SOURCE:

Commenter cet article