Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Manifestation syndicale contre l'austérité à Athènes (source : Rizospastis)

Manifestation syndicale contre l'austérité à Athènes (source : Rizospastis)

La queue devant une soupe populaire dans un quartier ouvrier d'Athènes

La queue devant une soupe populaire dans un quartier ouvrier d'Athènes

Grèce : deux jours de grève générale

Une grève générale de 48 heures a commencé  vendredi 6 mai 2016 en Grèce. Les syndicats du privé et du public protestent contre deux projets de loi controversés sur la réforme des retraites et l'impôt sur le revenu.

Selon les créanciers, la réforme des retraites est une condition préalable pour la poursuite des versements des prêts internationaux dans le cadre du troisième prêt octroyé au pays en juillet 2015.

Elle prévoit la réduction des pensions les plus élevées, la fusion des multiples caisses d'assurance, l'augmentation des cotisations et l'instauration d'une retraite nationale de 384 euros par mois pour ceux ayant travaillé pendant 20 ans. Outre ce projet de loi, le Parlement doit débattre d'un projet de loi sur la réforme de l'impôt sur le revenu prévoyant l'augmentation des taxes et de l'imposition pour les moyens et hauts revenus.

Des manifestations sont organisées à Athènes, la capitale, et dans d'autres villes du pays pendant le week-end. Dimanche, les syndicats ont déjà prévu des manifestations pour fêter la journée du 1er mai, qui n'a pas été célébrée en Grèce dimanche dernier en raison de la Pâques orthodoxe.


Pas de liaison maritime avec les îles jusqu'à mardi

«Tout le monde dans la rue», «les nouvelles mesures contre les travailleurs et contre le peuple du gouvernement et des créanciers (Union européenne et Fonds monétaire international) ne vont pas passer», a indiqué un communiqué de l'Adedy, la confédération des fonctionnaires. L'influent syndicat des marins PNO a de son côté annoncé une grève pour quatre jours : de ce vendredi 5 heures en France métropolitaine à mardi 6 heures, les bateaux reliant la Grèce continentale aux îles resteront à quai.

«Tant que le gouvernement ignore la société et ses besoins, tant qu'il est déterminé à mettre en œuvre des mesures qui conduisent à la paupérisation, la réponse sera donnée dans les rues avec un combat permanent», a indiqué le communiqué de la GSEE, la confédération des travailleurs du privé.

Cette grève générale est la quatrième contre le gouvernement d'Alexis Tsipras depuis sa réélection en septembre après un premier mandat entre janvier et août 2015. La dernière grève a eu lieu le 4 février, les syndicats avaient également protesté contre la réforme des retraites et les nouvelles mesures de rigueur.

 

Les secteurs touchés par la grève
A Athènes, aucun transport en commun ne fonctionne, le personnel du métro, du tramway, des bus et des trains interurbains étant en grève jusqu'à dimanche matin, selon leurs syndicats. Les taxis, dont le syndicat ne suit pas le mot d'ordre de grève, restent le seul moyen de transport dans la ville.

Les bus interurbains, appartenant à la société privée Ktel, desservent, eux, les liaisons entre la capitale et les villes du pays. Le trafic aéroportuaire n'a pas été affecté, le syndicat des aiguilleurs du ciel ne participant pas pour le moment à la grève.

Aucun train, en revanche, ne roule. Le secteur public fonctionne au ralenti et la majorité des radios et des chaînes publiques ou privées ne diffusent pas d'informations, le syndicat des journalistes ayant appelé à la grève.

 

SOURCE:

Commenter cet article