Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Alexandre Moumbaris, président de l'association Joseph Staline

Alexandre Moumbaris, président de l'association Joseph Staline

Président de l'association Joseph Staline, Alexandre Moumbaris est en colère depuis qu'une banque locale lui a refusé l'ouverture d'un compte épargne du fait de l'objet de son association.

« Je suis un communiste de la vieille école, et je suis stalinien, comme on peut être gaulliste » : à 78 ans, Alexandre Moumbaris, installé à Juvigny-sous-Andaine depuis 5 ans, affirme haut et fort son engagement pour défendre la mémoire de Joseph Staline, dirigeant de l’URSS (Union des républiques socialistes soviétiques) de 1920 jusqu’à sa mort en 1953.

Cet habitant de Juvigny a un parcours plutôt atypique. Né en Egypte en 1938, de parents grecs, il a vécu en Australie, puis en France à partir de 1956. Il a travaillé ensuite en Angleterre, à l’agence Reuter de 1963 à 1968, comme employé de bureau, puis au service informatique. « C’est à cette époque qu’a débuté mon engagement syndical et politique. J’ai adhéré au parti communiste de Grande-Bretagne ». Suite à une rencontre avec un partisan, il va s’intéresser de près à la lutte contre l’Apartheid en Afrique du Sud. « Je suis un ancien combattant d’Umkhonto we Sizwe, la branche armée de l’ANC (1) et du parti communiste d’Afrique du sud. Suite à plusieurs missions, j’ai été arrêté et condamné à 12 ans de prison pour terrorisme. Après 7 ans et demi de détention, je me suis évadé avec d’autres prisonniers ».

Défendre la mémoire

De retour en France début 1980, à Livry-Gargan en région parisienne, Alexandre Moumbaris travaillera ensuite dans l’informatique, mais il poursuit son activité politique. En 1994, il crée les Editions Démocrite (philosophe matérialiste) qui publient un journal mensuel et des articles relatifs aux mouvements communistes et ouvriers à travers le monde. Et c’est quelque temps plus tard que voit le jour l’association Staline, déclarée au journal officiel. « Après une scission courant 2015, nous avons créé en août l’association Joseph Staline dont je suis le président. Basée à Juvigny, elle a été déclarée en sous-préfecture de Mortagne-au-Perche et au Journal Officiel ». Son objet est le suivant : promouvoir et défendre la mémoire, l’honneur, l’œuvre pratique et théorique de Staline, l’édification du socialisme en URSS et les réalisations du peuple soviétique et de son Parti communiste dans leur contribution essentielle au mouvement communiste international et au progrès de l’humanité dans la continuité de Lénine.

Colère

En avril dernier, le président a souhaité ouvrir un compte épargne (sans chéquier ni carte) pour son association. « J’avais choisi l’agence du Crédit mutuel de La Chapelle-d’Andaine du fait de sa proximité, et je trouvais que le mot mutuel avait une connotation sociale ». Alexandre Moumbaris rencontre alors une conseillère pour les formalités. « Comme je n’avais pas tous les documents, elle m’a dit de revenir, mais entre-temps, elle m’a téléphoné pour me faire part du refus de sa hiérarchie d’ouvrir ce compte. La raison invoquée étant liée à l’objet de notre association ». Un refus confirmé quelques jours plus tard par un courrier du service clientèle de la banque basé à Laval et qui a amené le président, en colère, a faire une lettre ouverte.

« Il y a beaucoup de mensonges dans ce qui a été raconté sur Staline quand il était au pouvoir et durant la guerre. C’est un communiste qui a fait un immense travail, villipendé par la presse bourgeoise et impérialiste, estime-t-il. Durant la guerre, ce n’est pas l’Union soviétique qui a occupé et humilié la France. Ce n’est pas elle qui a déversé des bombes sur les villes normandes durant le Débarquement avec 20 000 civils tués ».

Malentendu

Sachant que cette affaire allait être médiatisée, le Crédit Mutuel semblerait faire machine arrière. « En fin de semaine dernière, la même conseillère m’a recontacté pour m’informer que finalement je pourrai ouvrir ce compte. Mais, je pense que je vais choisir une autre banque » confie Alexandre Moumbaris.

« C’est un malentendu et une mauvaise interprétation du dossier de notre conseillère, affirme de son côté Thomas Deplace, chargé de communication au Crédit Mutuel Maine-Anjou/Basse-Normandie. Pour l’ouverture d’un compte, nous n’avons pas à juger de l’objet et du bien fondé ou non d’une association ». Directeur de la caisse locale du Pays fertois, dont dépend l’agence de La Chapelle-d’Andaine, Anthony Chedeville devrait recontacter le président de l’association d’ici peu.

Michel Moriceau

(1) ANC (African National Congress), parti politique d’Afrique du Sud membre de l’Internationale socialiste, fondé en 1912 pour défendre les intérêts de la majorité noire contre la minorité blanche

 

SOURCE:

 

Lettre ouverte

(signalée par Roland Diagne)

Association Joseph STALINE,

à CREDIT MUTUEL, Juvigny s/s Andaine, 6 mai 2016

Recommandée avec A/R

Madame,

Le 3 mai je vous ai envoyé un courriel, mais n’ai pas reçu de confirmation de réception.

J’y faisais référence à la conversation que nous avons eu ce même jour. Vous m’informiez que votre hiérarchie vous avait fait part du refus du Crédit Mutuel d’ouvrir un simple compte d’épargne (de type livret «A», sans chéquier, ni carte de crédit) au nom de notre association. La raison invoquée: «ayant à faire avec l’objet» de notre association, tel qu’il est indiqué dans les Statuts et le Journal officiel, à savoir:

Article 2

«Cette Association a pour but et mission de promouvoir et de défendre la mémoire, l'honneur, l'œuvre pratique et théorique de Joseph Vissarionovitch DJOUGACHVILI, dit Staline, l'édification du socialisme en URSS et les réalisations du peuple soviétique et de son Parti communiste dans leur contribution essentielle au mouvement communiste international et au progrès de l'humanité, dans la continuité de Marx-Engels-Lénine.»

Je vous ai demandé, si vous connaissiez un autre cas, où une association de loi 1901 comme la nôtre, dument enregistrée auprès de la Sous-préfecture et au Journal officiel, aurait vu sa demande d’ouverture de compte auprès de votre banque, rejetée. Vous n’avez pas su répondre, et pour cause. Cette décision est exceptionnelle, anti-démocratique, injurieuse, même affligeante et relève d’un acte politique réactionnaire caractérisé.

Or, je tiens à faire savoir à votre hiérarchie, à propos de cette malveillance - qui dans le meilleur des cas serait due à un amalgame d’ignorante, de piètre éducation et d’ingurgitation indiscriminée de désinformations ambiantes sur l’histoire de la Seconde Guerre mondiale - que Joseph Staline, l’Armée rouge et le peuple soviétique, sont ceux qui ont, et de loin, le plus largement contribué, à coût de dizaines de millions de morts, de destructions et de tragédies, à la victoire contre vosoccupants nazis et de leurs collaborateurs.

Oui, c’est très largement à cause de la lutte du peuple soviétique que la France n’est pas restée plus longtemps une colonie nazie, ce qui n’a pas empêché ses gouvernants successifs et leurs collaborateurs, particulièrement les bourgeoisies compradore et financière, de la transformer en néo-colonie étasunienne, tributaire de la Commission de Bruxelles, sans monnaie propre, sans frontières, avec des alliances néfastes et une souveraineté nationale quasiment inexistante.

Mais finalement qu’a donc pu faire Joseph Staline à la France et aux Français pour que votre hiérarchie le haïsse tant?

Voici ma réponse: Joseph Staline à la tête de l’Armée Rouge, contrairement à ce que l’on fait croire n’a agi qu’en fidèle allié de la France, de son peuple et de ses travailleurs. Les aviateurs de l’escadrille, puis du régiment d’aviation Normandie–Niémen des Forces françaises libres qui a combattu dans les rangs de l’Armée rouge ainsi que le Premier Régiment soviétique de partisans en France1 – dont je serais très étonné que votre «hiérarchie» en ait entendu parler - avaient scellé de leur sang la défense de la souveraineté et de l’honneur de la France et de son peuple, ainsi que l’amitié des peuples français et soviétique.

Ce n’est pas l’Union soviétique qui a occupé et humilié la France. Ce n’est pas l’Union soviétique qui le 6 juin 1944, avec des milliers de forteresses B-17, a déversée ses bombes sur Pont-l’Évêque, Lisieux, Flers, Condé-sur-Noireau, Vire, Coutances, encore Saint-Lô et écouché;et durant la période du débarquement délibérément tuée plus de 20.000 Normands civils2.

Mais il ne faut pas non plus prétendre être naïf. Pour les capitalistes, «la faute» de Staline est surtout d’avoir établi, et montré qu’il était possible de se passer du capitalisme, et de se donner un système socialement vigoureux, sans chômage, avec la gratuité pour la santé, l’éducation, la culture…. sans exploitation de l’homme par l’homme.

Cela fait peur à certains et avec raison; et c’est pour cela qu’ils ne manquent pas une occasion pour laver les cervelles des ignorants, des faibles d’esprit, des cupides, et de leurs larbins.

J’espère que vous ne manquerez pas de communiquer la présente lettre à votre hiérarchie ainsi qu’aux «délégués mutualistes», qui je le crains n’ont pour rôle que celui de caution passive en appui à la politique de votre entreprise.

Veuillez agréer, Madame, mes salutations attristées

Alexandre MOUMBARIS

Président de l’Association Joseph STALINE,

ancien combattant d’Umkhonto we Sizwe (branche armée de l’ANC et du PCSA d’Afrique du Sud),

prisonnier, évadé de la prison de Pretoria

médaillé de la Campagne de sabotage et de

l’Ordre des compagnons d’Oliver R. Tambo (argent)

Notes

1.- «Unité symbolisant l’ensemble des ressortissants soviétiques ayant rallié la Résistance Française et combattu l’ennemi commun sur notre territoire».[…] «Demeure, après avoir lutté fraternellement à nos côtés, le témoignage vivant de l’Amitié Franco-Soviétique scellé sur le même champ de bataille pour la défense des mêmes libertés.». Cité à l’ordre de la division,«Croix de Guerre 1939-1945 avec étoile d’argent», à Montpellier le 1er mai 1945, signé par le Général de Brigade ZELLER, Commandant la 16ème Région Militaire [copie de l’ordre général n° 71].

2. Voir La bataille de Normandie, par Jean Quellien, éditeur Tallandier. - Jean Quellien est professeur émérite d’histoire contemporaine, CRHQ, CNRS, Université de Caen. Voir aussi lesDossiers du Bip, n° 161 de juillet 2014, éditions Démocrite

democrite@neuf.fr

http://dossiersdubip.wordpress.com/

Éditions Démocrite,

6, rue du Haras,

Juvigny /s Andaine

61140 JUVIGNY VAL D’ANDAINE

00 33 2 50 75 62 03

Le tarif des abonnements (France et étranger) à la revue Dossiers du BIP (publié par lesEditions Démocrite) est de :

40€ pour 12 numéros, 20 euros pour 6 numéros, 10 euros pour 3 numéros.

Pour les retraités, les étudiants… le tarif est de :

24 euros pour 12 numéros, de 12 euros pour 6 numéros et de 6 euros pour 3 numéros

 

SOURCE:

 

Commenter cet article