Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Participation de la Confédération Paysanne Puy-de-Dôme au blocage d'une plateforme logistique (Photo : France 3)

Participation de la Confédération Paysanne Puy-de-Dôme au blocage d'une plateforme logistique (Photo : France 3)

La Confédération Paysanne et l'Apli soutiennent respectivement le mouvement de grève contre la loi El Khomri. Raffineries et plates-forme de la grande distribution sont en point de mire.

Le syndicat Confédération Paysanne et l’association de producteurs Apli ont diffusé respectivement le 25 et le 26 mai des communiqués exprimant leur engagement contre la loi travail.

Coïncidence de calendrier ou expression d’une convergence des luttes en train de murir ? Le mouvement de grève en cours dans les raffineries a manifestement convaincu les deux organisations agricoles de s’exprimer contre la loi El Khomri.

La Confédération Paysanne, déclare ainsi "soutenir la mobilisation et s’y engage". Pour la Conf ‘, "Dérégulation, perte de droits des travailleurs, précarisation… Les maux liés au projet de Loi travail sont les mêmes que ceux qui font la préoccupation quotidienne des paysannes et paysans."

Poursuivant : "Ils sont les mêmes car ils ont la même source : le libéralisme tout puissant qui méprise ceux qui travaillent. C'est pourquoi l'engagement dans les mobilisations en cours et le soutien aux mouvements de grève est une évidence pour la Conf'."

Le syndicat rappelle alors les attentes sociétales passées vis à vis de l’agriculture : « dans les années 1970, ce sont les paysans qui ont été désignés pour compenser la baisse de pouvoir d'achat de tous en diminuant les prix des denrées agricoles. Tant pis pour les paysans précarisés, tant pis aussi pour l'alimentation désormais offerte à l'industrie. »

Contre la précarité

Pour le syndicat défenseur d’une agriculture paysanne, "ce sont les mêmes qui cherchent à empêcher son développement que ceux qui veulent imposer cette loi travail. Si la précarité est la norme, notre ambition de co-construire avec nos concitoyens une politique agricole et alimentaire commune ne peut avoir de sens."

La Confédération Paysanne s’appuie sur la participation de ses membres au blocage le 25 mai de la plate-forme logistique de l’enseigne Simply Market à Cournon (63) par plusieurs dizaines de manifestants.
Ceux-ci sont issus de plusieurs syndicats salariés : CGT, FO et Solidaires. A leurs côtés, sont également présents des participants à Nuit Debout et des membres du Mouvement des chômeurs et précaires. Ils ont été rejoints par des salariés de la plate-forme de la CGT et de FO.


 

Un manifeste de l’Apli

L’Apli a publié le 26 mai un long manifeste, véritable cri de désespoir contre la crise agricole. "La misère est là.Chaque jour elle s’insinue, chaque jour elle détruit un peu plus notre travail. Mais elle va nous détruire, lentement, inexorablement."

Rappelant la grève du lait de 2009 et les discussions avec les parlementaires qui ont suivi, l’Apli met en avant le Programme de responsabilisation face au marché (PRM) dont elle a fait son cheval de bataille. "On a construit le Lait Équitable, FraireFrance dont la renommée s’étend. On a fait tout cela pacifiquement, sans lisier dans les préfectures, sans essayer d’intimider quiconque… maintenant,
nous sommes au bout de rouleau !"

 

Contre la taxe

L’apli prend acte d’une mobilisation pacifique et appelle a soutenir les grévistes des raffineries. L’association vise en particulier la taxe sur les produits pétroliers, voyant dans sa collecte un financement d’un système politique "qui prend le maximum aux travailleurs pour donner aux financiers".

L’Apli appelle alors à soutenir le blocage de l’économie selon le principe "pas de carburant, pas de taxe" à travers le slogan "quand l’injustice fait loi, la révolte devient un devoir". Avant de conclure : "Quitte à tout perdre, faisons-le avec fierté".

 

SOURCES:

 

Commenter cet article