Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

ROYAUME UNI : défaite de la City, des multinationales et des marchés...Victoire de la classe ouvrière et du peuple britannique qui disent NON à l'Union Européenne (par Jean Lévy]

La surprise - et la joie -  sont immenses, ce matin, à l'annonce du BREXIT. Tous les sondages relayés par l'ensemble de nos médias, prévoyaient un vote de plus en plus favorable au maintien de la Grande-Bretagne au sein de l'Union européenne.

La victoire du peuple, celle de la classe ouvrière anglaise et galloise en premier lieu, constitue ce matin un choc immense au sein des couches dirigeantes, proches de la City de Londres et de la Bourse de Paris.

Ce séisme politique ouvre un nouveau chapitre dans l'histoire de chacun des Etats maintenus au sein de l'UE. Car l'évènement a traversé la Manche. Les conséquences du vote sans appel du 23 juin 2016 mettent chaque peuple du continent face à ses responsabilités.

Et d'abord une interrogation gagne en ampleur :

Pourquoi ne pas consulter les citoyens pour connaître leur sentiment vis-à-vis de l'appartenance de leur pays au sein de l'Union Européenne ?

Pourquoi pas un référendum en France ?

Et qu'on ne nous oppose pas le fait que le Front national l'a immédiatement demandé ! Il est en effet dommage qu'aucune force politique se réclamant de la gauche ne l'ai pas devancé.

Car l'exemple britannique le montre : il s'agit d'un vote de classe. Même les médias français le reconnaissent : « France-Inter » ce matin expliquait le vote massif pour le BREXIT par l'exaspération des villes ouvrières soumises à la dictature économique exercée par Bruxelles au nom de la libre concurrence et des marchés, relayée par leurs  représentants au 10 Downing Street, au nom de la bonne santé de la City de Londres et des multinationales.

Certes, le BREXIT n'inverse pas le déséquilibre du rapport de forces d'un ultralibéralisme triomphant, il ouvre cependant un espace de liberté pour ce faire, encore inimaginable hier!

Ce vote,  va naturellement de pair avec l'exigence d'une souveraineté nationale retrouvée. A la politique bruxelloise doit se substituer une politique britannique indépendante, exprimant la volonté  populaire.

N'a-t-on pas appris durant la Résistance en France que « seule la classe ouvrière est demeurée fidèle à la Patrie profanée » et que « les trusts », comme on disait alors, « sont sans patrie».

C'est maintenant à notre peuple d'exiger d'être consulté pour ou contre notre propre FREXIT.

Le mouvement social de grande ampleur qui se poursuit en France depuis quatre mois exprime la propre exaspération du monde du travail, face à la politique dictée par Bruxelles et mise en œuvre tant par la droite que par la fausse gauche.

Il est temps de dire STOP.

Mais ce changement de politique ne peut se réaliser qu'hors de l'appartenance de la France à l'Union européenne. Il est grand temps de mener campagne sur le thème de l'indépendance nationale, inséparable d'une libération sociale.

Certes, le BREXIT n'inverse pas le déséquilibre du rapport de forces d'un ultralibéralisme triomphant, il ouvre cependant un espace de liberté pour ce faire, encore inimaginable hier!

 

Jean Lévy

Sur son blog

 

Commenter cet article

Gourmel Michel 25/06/2016 21:57

Le Brexit a coûté 115 milliards € soit 127 milliards US$ aux 400 personnes les plus riches du monde, selon Bloomberg
… selon l’index des milliardaires du magazine économique américain Bloomberg, les 400 milliardaires les plus riches ont perdu 3,2% de leur avoir net total, actuellement estimé à 3 500 milliards €, dans les 24 heures qui ont suivi la publication des résultats du vote.
Chez les Européens, les pertes les plus importantes ont été essuyées par Amancio Ortega, la personne la plus riche du Vieux Continent, qui a vu fondre plus de 5 milliards € comme neige au soleil. D’autres fortunes importantes ont également été impactées, comme celles de Bill Gates ou de Jeff Bezos, le PDG du site de vente en ligne Amazon, qui ont chacun perdu environ 1 milliard €.
Gerald Cavendish Grosvenor, la plus grosse fortune de Grande-Bretagne, a lui aussi enregistré une perte similaire. Toutefois, les plus aisés des Britanniques n’ont pas été les plus impactés par le Brexit, puisque les 15 personnes les plus riches du pays n'ont perdu, ensemble, «que» 5 milliards € (NDLR de RAS, parce que leurs valeurs sont plus en £ et que la livre a baiissée par rapport aux autres monnaies, mais pas par rapport à elle-même évidement).
Le co-fondateur de l'entreprise financière Hargreaves Lansdown, Peter Hargreaves, est le Britannique dont la fortune a le plus souffert. Son portefeuille a en effet perdu 19%, soit de 2,5 milliards €.
Ironie du sort, ce dernier était le plus gros donateur de la campagne pour le camp du «Leave», avec un total d’environ 4 millions €, selon la Commission électorale britannique.
https://francais.rt.com/economie/22748-brexit-depouille-les-plus-riches
________________________________________
La bourse de Londes a gagné 6,5 % sur l’assassinat de la députée et n’a perdu que 3,15 % sur le Brexit
La bourse a parié que l’assassinat, de la députée Jo Cox, allait permettre de gagner le Brexit, c’était faux, mais elle a quand même gagné, la morale est sauve ? !
Cours de clôture :
16 juin : 5 950,48 (c) Pts
23 juin : 6 338,10 (c) Pts (+ 6,5 % par rapport à l’assassinat)
24 juin : 6 138,69 (c) Pts (- 3,15 % pour le Brexit)
Graphique réalisé par RAS sur les informations parues dans :
http://www.boursorama.com/cours.phtml?symbole=UKX.L&vue=histo

Gourmel Michel 25/06/2016 16:36

La Haine de la démocratie des Pro-UE.

Le profit des lobbies de l’UE n’attend pas une seconde !

Depuis 65 ans, les français crèvent de l’UE, 43 ans pour les britanniques !
L’encre à peine sèche du résultat du référendum, déjà la propagande se mettait en route.
Les peuples d’Europe n’ont pas eu une journée de répit pour savourer leur victoire, alors que quand ils se soumettent au dictat, ils en ont le plus souvent pour des décennies avant de pouvoir d’exprimer ! Là la machine infernale est repartie aussitôt !
Ils vont faire comme pour les irlandais : les faire voter jusqu’à ce qu’ils disent oui (°) !
Une grande campagne, visiblement méticuleusment organisée à l’avance, se déchaîne contre le vote des peuples britaniques !
________________________________________
L’UE a déjà trouvé des moyens de violer les britaniques !
________________________________________
Les pro-UE se font passer pour des imbécile d’anti-UE
Les transnationales emmenées par l’UNICE et ses lobbies, le patronat de l’UE, avec le concours des fonctionaires de l’UE et du parlement britanique, se font passer pour des imbéciles de votants pour le brexit sous des nom d’emprnts courant invérifiables :
Qui sont autant de textes anonymes, comment en effet, vérifier que M. Richardson existe bien en Angleterre, qu’il a bien voté pour le Brexit, c’est impossible, mais la propagande de l’UNICE répercute immédiatement sur le planète entière ce genre d’affirmation de la stupidité des pro-Brexit, qui n’a d’égal que l’arrogance des pro-UE qui prennent les peuples pour des ignares qui ne savent pas ce qui est bon pour eux !

(°) Ils vont faire comme pour les irlandais : les faire voter jusqu’à ce qu’ils disent oui (°)
________________________________________
Traité européen : victoire du «non» en Irlande, 12 juin 2008.
Les Irlandais ont nettement rejeté le traité de Lisbonne, avec 53,4% de «non» contre 46,6 % de «oui», …
http://www.lefigaro.fr/international/2008/06/13/01003-20080613ARTFIG00391-traite-europeen-le-non-en-tete-en-irlande.php
________________________________________
Traité européen : victoire du «oui» en Irlande, 2 octobre 2009.
Les Irlandais ont approuvé le traité de Lisbonne, avec 67% de «oui» contre 33 % de «non», …
En leur promettant de ne pas appliquer … le Traité ! ! !
________________________________________
Faire revoter les britaniques jusqu’à ce qu’ils disent OUI !
________________________________________
Ces Britanniques qui ont voté «Leave» et qui le regrettent déjà, soit disant !
Bien sûr, c’est une mise en scène parfaitement orchestrée par l’UNICE

Les témoignages de pro-Leave déçus s'enchaînent et se ressemblent.
https://fr.news.yahoo.com/britanniques-vot%C3%A9-leave-regrettent-d%C3%A9j%C3%A0-133401800.html
Faire passer pour un crétin devant toute la planette, les partisans du Brexit ne gènent pas les pro-UE, il suffit aux arrogants pro-UE de se déguiser en pro-Brexit
________________________________________
Pétition du gouvernement et du parlement britannique contre le Brexit … ouverte au monde entier !
________________________________________
En 36 heures plus d’un millions de signatures pour un nouveau vote !
Petitions UK Government and Parliament
Sign petition
EU Referendum Rules triggering a 2nd EU Referendum
Only British citizens or UK residents have the right to sign
I am a British citizen or UK resident
Name…
https://petition.parliament.uk/petitions/131215/signatures/new
Il suffit de cocher la case, comme quoi, on est britanique ou résident pour voter !
________________________________________
Faire éclater l’empire britanique : Comme ils ont fait pour la Yougoslavie : des guerres !

Angleterre qui a voté pour le « Brexit » à 53,4 %
Irlande du Nord : 55,8 % en faveur du maintien
Ecosse : 62 % en faveur du maintien
Pays de Galles : 52,5 % en faveur de la sortie
http://www.lemonde.fr/referendum-sur-le-brexit/article/2016/06/24/brexit-les-premieres-tendances-penchent-en-faveur-du-in_4956967_4872498.html
Une guerre sous un prétexte quelconque comme on en a eu une 15aine depuis 15 ans par les dirigeants occidentaux au service de l’UNICE, le MEDEF européen serait la bienvenue, pour eux !
On se doute bien que, comme en France pour Maastricht, les régions dissidentes ont profité du référendum pour voter contre « l’occupant » anglais