Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

FONCTION PUBLIQUE : Après 6 ans de gel, le point d’indice augmente de… 0,6% (!) au 1er juillet 2016

1er juillet 2016 : enfin le dégel !

Communiqué de la Fédération CGT des Services publics

 

Le gouvernement claironne depuis ce matin sur l’augmentation de la valeur du point d’indice de la Fonction publique, la Fédération CGT des Services publics tient à rappeler que cette augmentation n’est que de 0,6 %, faisant ainsi passer la valeur du point de 4,630 euros à… 4,658 euros !

Ainsi par exemple, un adjoint administratif 2ème classe, échelon 1, Indice brut 340 et Indice majoré 321, va passer d’un traitement de 1486,33 euros brut à… 1495,24 euros brut !

8,91 euros de gains bruts après 6 ans de gel des rémunérations dans la Fonction publique ! De quoi acheter au choix, et selon la région, 5 baguettes de pain par mois ou un tacos (sans les frites) …

Nous sommes loin de rattraper les pertes de pouvoir d’achat accumulées depuis 2010, voire depuis 1983, quand la valeur du point d’indice n’a plus été indexée sur l’évolution du coût de la vie, d’autant que dans le même temps, notre contribution retraite a augmenté de + 2,09 %.

Les 5,6 millions d’agents de la Fonction publique ont perdu entre 10 et 15 % de leur pouvoir d’achat en cinq ans, soit environ 200 euros à plus de 800 euros par mois selon la catégorie et l’ancienneté dans la carrière !

Si cette augmentation de juillet est donc largement insuffisante, elle est néanmoins le fruit d’une lutte inlassable de nos fédérations CGT inter versants (État, Hospitalière et Territoriale) pour obtenir le dégel du point ! Si le gouvernement pensait ainsi désamorcer la mobilisation contre la loi Travail, il s’est trompé !

Ce dégel c’est notre victoire, et celle-ci doit en appeler d’autres !

En plus de l’enjeu crucial du pouvoir d’achat, la situation sociale est marquée par un ensemble de réformes détériorant les conditions de travail des agents, des réductions d’emplois dans un grand nombre de secteurs, la remise en cause de droits sociaux et de missions publiques, tout cela dans un contexte grandissant d’atteintes aux libertés syndicales avec emprisonnement des militants opposés à la régression sociale, de piétinement des règles de négociations, comme le passage en force du non-accord « PPCR » ou l’utilisation du 49.3 par le gouvernement.

De surcroît, avec les restrictions budgétaires que nous connaissons, le RIFSEEP va accroître les inégalités entre les agents et favoriser la recherche de la performance individuelle et non plus l’intérêt collectif pour l’exercice des missions de service public auprès de la population. Rappelons que le Régime Indemnitaire tenant compte des Fonctions, des Sujétions, de l’Expertise et de l’Engagement Professionnel, va devenir, d’ici décembre 2016, le nouvel outil indemnitaire de référence en remplaçant la plupart des primes et indemnités existantes dans la fonction publique territoriale et que nous sommes pour son abrogation.

La Fédération CGT des Services publics réaffirme sa volonté de combattre toutes les attaques qui continuent d’être portées par le couple Gattaz-Valls et de porter une autre ambition sociale, le retrait du projet de loi Travail, un autre partage des richesses en gagnant partout la mise en place de 32 heures de travail, le développement des services publics avec la création d’emplois statutaires, nécessaires et indispensables pour répondre aux besoins des usagers et à l’amélioration des conditions de travail et de vie.

Pour toutes ces raisons, nous serons de nouveau dans l’action le 5 juillet et nous préparons une rentrée sociale la plus unitaire possible.

 

Montreuil, le 1er juillet 2016

 

SOURCE:

 

Commenter cet article

moi 04/07/2016 21:22

Pourquoi la manifestation se déroule en acceptant les indications de nos responsables politiques (feuille de route préparée à l'avance afin que la perturbation soit minimes). Sommes nous en présence d'une dictature grandissante.Si vous continuez à défiler de cette manière ,bientôt vos manifestations ressemblerons à un défilé de 14 juillet voir même à un carnaval,donc plus d’intérêt. Dans un cirque l'enfant regarde et apprécient les clowns parce qu’ils les font rires .En défilant comme on le fait ,les clowns c'est nous.