Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

AP-HP (Hôpitaux de Paris) -Broca-La Rochefoucauld-La Collégiale : Le RAS-LE-BOL des équipes soignantes !

Le ras-le-bol des équipes soignantes !

Nous avons discuté avec des collègues soignant (e)s à propos de leurs conditions de travail : Ils nous ont exprimé leur ras-le-bol d’être déplacés dès qu’ils se trouvent en effectifs « dits » normaux, ils se retrouvent alors à boucher les trous des autres unités.

De l’autre côté, leurs services étant au paravent juste au nombre suffisant, ils se retrouvent de fait, en sous-effectif criant avec une surcharge de travail conséquente. Nos collègues nous disent qu’ils sont épuisés, tant par une prise en charge devenue plus lourde, et aussi par le manque chronique d’effectifs dans les services !

Ils font tout autant le constat que les effectifs attribués dans les services ne sont plus du tout en adéquation avec l’augmentation de la charge de travail et ceci dans les longs séjours, SSR, G.A chez les IDE(s) et les A.S !

Une autre interrogation revient souvent dans les conversations, pourquoi sommes-nous moins nombreux le weekend ? Alors que la charge de travail et le nombre de patients est identique à la semaine. Et si on rajoute à cela la multiplication des actes de violences de la part des patients (coups, crachas, insultes) et l’énervement de familles envers nos collègues, tous cela crée bien évidemment des conditions de ras-le-bol général dans les équipes de soins, autant pour les aides-soignants (e)s que les infirmier (e)s, tendant vers une situation explosive, selon FO.

Quelques exemples des situations rencontrées par les AS et IDE dans leurs unités ces 15 derniers jours :

  • Samedi 16 juillet, 4èmeEst du matin ; 1 seul AS titulaire et 2 RCA (remplacement de congés annuels) aux soins ! Comment faire pour travailler en binôme avec 2 RCA sans autre titulaire du service ? Ceci en dehors de toutes règles de sécurité et selon les normes quant à la prise en charge du patient âgé ! Comment faire pour prendre en charge 34 patients SSR avec 3 agents seulement dont 2 RCA (agents non qualifiés aux soins) ? Ce qui correspond pour 1 agent à 11 ou 12 toilettes complètes !

  • Conséquence l’AS du service a fini le weekend épuisé et avec de fortes douleurs dans le dos. Il a dû prendre en charge les patients les plus lourds, car il ne pouvait pas le demander aux RCA. Il a été ensuite contraint de s’arrêter en début de semaine !

  • Jeudi 21 juillet, une collègue vient nous raconter qu’elle était seule à sa prise de service à 6h45 ; après avoir signalé la situation à la cadre présente à ce moment-là à 7h00, elle a travaillé avec 2 agents aux toilettes complètes des patients. Voici la composition de l’équipe ce matin-là : 1 AS déplacé, 1 PP, 1 RCA et 1 AS à l’office. Soit une seule AS du service présente ce jour-là !

  • Une IDE de nuit de Broca a été déplacé sur La Rochefoucauld ; il n’y avait pas d’IDE sur le site, pas d’intérim non plus !

  • Dans la nuit du jeudi 21 juillet, une collègue IDE a été agressée par un patient du 6ème est, alors qu’elle venait donner un coup de main à une autre collègue !

  • Vendredi matin une collègue AS du 6èmeEst a aussi été victime de coups du même patient. Malheureusement ces faits ne sont pas rares mais quotidiens et contribuent très fortement à l’augmentation des accidents de travail ces dernières années, comme le démontre les chiffres donnés par la direction à chaque CHSCT. Cela se rajoutant au manque de personnels et au déplacement dans les autres unités pour pallier à ces manques d’effectifs et nous avons tous les éléments d’un épuisement général et d’une colère parmi nos collègues frisant l’explosion !

  • Problèmes de relèves entre les équipes de garde et de nuit au 6e Ouest.  Une infirmière a fini à 23 heures par faute de personnel !

  • Manque de cadres dans les étages (6ème ouest, 4ème ouest, 2ème est, nuit…). Un seul cadre pour les unités de SLD sur Broca durant cette semaine estivale !

Sentiment de mal faire son métier parmi les équipes soignantes. C’est notre direction qui nous met dans cette situation !

La section F.O partage ce constat alarmant. La charge de travail a beaucoup évolué, elle est devenue beaucoup plus lourde. Ils y a plusieurs facteurs qui expliquent cette augmentation ces dernières années. Cela provient du fait que les patients hospitalisés dans les unités arrivent beaucoup plus âgés ( 87 ans d’âge en moyenne , avec des multiples pathologies lourdes et d’une augmentation du turn-over des patients due à l’ouverture de plus de lits de gériatrie aiguës ( GA ) et de soins de suite et de réadaptation (SSR). La surcharge de travail n’a jamais été revue et ses effectifs en conséquence.



Publié le lundi 08 août 2016

 

Adresse mail : fo.broca@aphp.fr

Commenter cet article