Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

source photo: latribune.fr

source photo: latribune.fr

Les attentats terroristes continuent de frapper durement la France, ils sont le produit d’une guerre qui ravage depuis plusieurs années tout le Moyen et le Proche Orient. Réduire cela à du « terrorisme fanatique » est une duperie ! On nous fait croire que le monde serait devenu une sorte de roulette russe où à tout instant notre voisin, la personne que vous croisez au volant de sa voiture, peut, sans le moindre signe précurseur, se révéler être une bombe vivante, une arme improvisée, avec un minimum de moyens qui peut tuer…

François Hollande, Manuel Valls et le ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve appellent au rassemblement, à la cohésion nationale, pour « mener une guerre qui sera longue contre le terrorisme ». Ils veulent masquer la responsabilité de leur pouvoir, afin que personne ne s’interroge sur les causes profondes de cette tragédie et les choix impérialistes de la France en politique étrangère.

La politique internationale de François Hollande est directement en cause. Comme son prédécesseur Nicolas Sarkozy, il participe à la guerre des puissances impérialistes au Moyen-Orient depuis le déclenchement de la guerre en Libye en 2011 sous la houlette des États-Unis. Il vend du matériel militaire et des Rafales à des pays arabes du golfe qui apportent directement ou indirectement un soutien financier à l'organisation terroriste. 

Cela fait des décennies que les réseaux islamistes sont connus, financés, surveillés et infiltrés. Leur activité est réactivée en fonction des objectifs et des intérêts impérialistes. Dès 1980 les US ont créé eux-mêmes ceux que l’on appelle les « djihadistes » lors de la guerre en Afghanistan. Ils ont avec l’Arabie –Saoudite, financé Ben Laden (qu’ils ont assassiné quand il est devenu gênant). Les islamistes ont prospéré, se sont organisés avec la guerre en Irak, en Libye. Ils sont riches. Comment arrivent-ils à vendre le pétrole des puits qu’ils exploitent alors que c’est Exon-Mobil – américain- qui exploite le pétrole de la région ? Ces dernières années, 2200 jeunes français sont partis sans le moindre problème combattre en Syrie au coté de Daech. Les Américains et les Anglais préparaient la guerre contre Bachar al-Assad avant les révoltes de 2011. Objectif : renverser un gouvernement hostile à Israël. 

Nos gouvernants successifs sont coupables sur toute la ligne, création de Daech, instrumentalisation du terrorisme et aide logistique, massacre des peuples du moyens orient, ils pactisent avec les pays monarchiques du golf qui tirent profit directement de la situation, de même avec Israël qui veut sa part du gâteau post guerre du Moyen-Orient avec l’agrandissement du grand Israël.


Tous ces conflits, au delà de leurs prétextes officiels comme la religion, ne sont que des lieux d’affrontement pour le contrôle des ressources économiques, des marchés et la domination politique et militaire de cette région du monde.

Les gouvernements de Hollande, de Sarkozy ont créés les mêmes symptômes de peur et d’insécurité en Syrie, en Libye, en Irak. Ils ont semé la mort et la destruction aux quatre coins de la planète, ils ferment les yeux sur les massacres perpétrés par les israéliens, ou les turcs…

La France fournit de l’argent et des armes à Daesh, tout comme les autres partenaires de la coalition.

La poursuite du soutien qu’apportent les États-Unis, la France, la Turquie, l’Arabie saoudite, la Grande-Bretagne et le Qatar aux réseaux terroristes qu’ils dénomment « modérés », comme le Front al-Nosra, Jaish al‑Fatah, Jaish al‑Islam, Liwa al‑Tawhid et d’autres organisations terroristes affiliées à Daech et à Al‑Qaïda, est une preuve flagrante de la connivence de ces pays avec les groupes terroristes.

Peu après l’attaque terroriste du 14 juillet à Nice, François Hollande a ordonné une intensification de la campagne de bombardement, qui s’est soldée par le massacre de plus de 140 Syriens innocents, surtout des femmes et des enfants. François Hollande a ordonné des bombardements en Syrie, sans même un mandat du Conseil de sécurité de l’ONU. Ces bombes n’ont jamais visé Daech.

L’agression française intervient un jour après une autre agression commise le 18 juillet 2016 par les avions de combat américains contre la ville de Manbij et qui a fait plus de 20 morts parmi les civils et des dizaines de blessés.

En France, c’est à qui ira le plus loin dans la remise en cause des droits constitutionnels, c’est à qui appellera le plus à espionner la population et à militariser le pays.

Les dirigeants du Parti Socialiste comme Les Républicains, les Ciotti, Estrosi, Sarkozy, Juppé, Marine Le Pen du FN , etc. cherchent à exploiter l’émotion générale pour réclamer qu’on restreigne encore plus les libertés démocratiques, qu’on développe la répression. Tous sans exception ont voté des 2011 pour engager la France dans la guerre en Libye et depuis pour qu’elle accroisse ses interventions militaires au Moyen-Orient, en Afrique.

Il faudrait échanger le peu de liberté qu’il nous reste pour plus de sécurité ! Aux USA la police est surarmée, la Garde nationale intervient pour un oui et pour un non contre les manifestations, la police abat 1700 jeunes noirs par an, les massacres de toutes sortes se succèdent dans les écoles, les églises, dans la rue, boîte de nuit… 400 000 personnes sont mortes par armes à feu aux Etats-Unis entre 2001 et 2013. Est ce cela leur modèle ?

Il y a ceux qui vantent le « modèle » israélien comme Les Echos, le JDD, France 2, France Inter entre autres, suggèrent que la France devrait s’inspirer d’Israël. Ils mettent sur le même plan un terroriste de Daech et un Palestinien dont on vient de détruire la maison et les terres cultivables pour cause d’extension coloniale. Les promoteurs du modèle israélien oublient de rappeler le contexte politique et historique : la colonisation massive à laquelle se livre le gouvernement israélien.

On nous vante l’efficacité des barrières métalliques devant les abris bus dans les rues de Jérusalem, éloge du « mur », cet édifice géant, qui atteint parfois huit mètres de haut présenté comme un instrument de la lutte anti-terroriste. Le système israélien c’est aussi les arrestations préventives et…les assassinats ciblés de simples suspects, une pratique courante de l’armée israélienne. Plus de sept cents Palestiniens sont aujourd’hui détenus administratifs sans jugement. Fouilles et détecteurs de métaux à l'entrée des grands magasins ou des gares. Agents de sécurité dans les transports qui patrouillent armes à la main… sur la voie publique des unités antiterroristes à moto, prêtes à réagir… Les jeunes appelés se déplaçant en ville ou dans les bus avec leur arme, de plus en plus de civils obtiennent des ports d’armes...

Israël colonise et occupe la Palestine depuis 1968. Il faut cesser la colonisation et reconnaître l’État palestinien souverain.

L'ancien ministre des Affaires étrangères, Dominique de Villepin, a estimé que les bombardements français en Syrie étaient une erreur tragique. Interrogé sur RMC et BFMTV, il a déclaré : « Ce n’est pas la vocation de la France, ce n’est pas son rôle, ce n’est pas là où la France peut faire la différence. Rassemblons tout le monde autour de la table y compris les représentants du régime d’Assad et faisons en sorte qu’une paix locale puisse être signée »

D'autres personnalités indépendantes, font entendre aussi un autre discours que celui d'un engagement militaire.


Pour en finir avec le terrorisme, il faut en finir avec les guerres de domination impérialistes.                                                                                                          

L’objectif de Hollande et de ses alliés impérialistes n’est aucunement l’intérêt des peuples, leur seul objectif est d’imposer leur domination économique, politique et militaire sur le Moyen-Orient.


Il faut changer de politique.

Nous devons nous opposer à l’engagement de la France dans ces guerres, développer la lutte pour la Paix, lutter sans répit contre le capitalisme qui en France creuse les inégalités sociales, casse l’Education Nationale et les services publics, instaure les lois antisociales comme la loi El Khomri, créé des ghettos de la misère, du chômage de masse et du désespoir, instaure l’austérité, les privatisations qui ont produit plus six millions de chômeurs, deux millions de mal logés et neuf millions de pauvres… tout cela représente un terreau pour les recruteurs de Daech.

Il faut lutter pour une politique étrangère de paix qui favorise le droit de tous les peuples – syrien, libyen, irakien, palestinien, kurde…- à disposer d’eux-mêmes. Une politique de paix qui cesse d’armer les régimes intégristes de Riyad et du Qatar, véritables commanditaires internationaux du salafisme et du djihadisme.
 

SOURCE:
 

Commenter cet article